Connexion



Se connecter
S'inscrire

Vous êtes ici : Accueil » Jeux » Wario Land 4 » Tests » Test de KorHosik

Wario Land 4

Fiche du test
KorHosik
Par KorHosik
9/10
3 commentaires

Boite de Wario Land 4

Pour la quatrième fois, notre ami Wario (euh... Ami ?) revient sur nos consoles portables. Une fois n'est pas coutume, l'anti-héros se bat pour son propre compte... A la recherche de trésors, bien entendu !


Un fragment de trouver, plus que trois !


Bon, c'est bien joli tout ça, mais qu'en est-il de ce quatrième opus ? Après un troisième épisode proche de la perfection, qu'est-ce que Wario peut nous proposer pour attirer de nouveau notre attention ? Et bien... Pas grand chose de nouveau, il faut bien l'avouer. On retrouve tout ce qui a fait le succès de la série : les pièces et trésors à dénicher, les façons originales de dégommer du méchant, les transformations de Wario... Et à côté, très peu de changement. Je dirais même plus, trop peu de changements. Ou pas les bons.


Il y a même des casses-têtes dans ce jeu, sisi !


Commençons par le principal changement : le grand retour de la barre de vie. Si, en effet, Wario était totalement invincible dans les Wario Land 2 et 3, il redevient mortel dans cet épisode GBA. Cela a plusieurs conséquences, plus ou moins bonnes : tout d'abord, et c'est le plus évident, le jeu est plus difficile. Si avant on pouvait foncer dans les ennemis avec pour seul handicap la perte de quelques piécettes, désormais Wario perd de l'énergie. Quand il en a plus, il est éjecté du niveau et perd tout ce qu'il avait récupéré ! Et tout est à recommencer...
La seconde conséquence du retour de cette barre de vie, c'est l'architecture des niveaux : comme Wario est de nouveau mortel, il fallait compenser cette difficulté supplémentaire par des niveaux plus faciles à traverser. Un niveau est ainsi bien plus rapide à traverser, même si maintenant les ennemis représentent un danger plus grand... A-t-on gagné au change ? Je serais tenter de dire non, mais à vous de voir...


Voilà ce qu'il se passe quand on n'a plus d'énergie : un retour forcé via le vortex !


Une chose à noter également : tous les niveaux sont construits sur le même concept. On les parcours en recherchant quatre morceaux d'un objet menant au Boss du monde, on débusque le drôle d'oiseau-clé permettant d'accéder au niveau suivant, et enfin on trouve l'interrupteur-grenouille qui rouvre le vortex permettant de sortir du niveau. Il faut savoir que cet interrupteur active également une bombe. Si elle explose, Wario meurt sur le coup, nous obligeant ainsi à tout recommencer ! Heureusement, un compte à rebours se déclenche et le temps imparti est assez large. L'idée bien pensée,c'est que le chemin de retour est modifié par cet interrupteur-grenouille, nous évitant ainsi le côté rébarbatif de l'aller-retour banal et inintéressant.


L'interrupteur est activé ! Vite, à la sortie !


Bien entendu, les transformations sont encore de la partie, mais force est de constater qu'elles ont une place un peu moins importante qu'avant. Bon, ce n'est peut-être qu'une impression, mais les transformations de Wario semblent être plus secondaires, comme si les développeurs les avaient gardées plus par obligation qu'autre chose. Bon, elles sont toujours là, et heureusement, et on les manipule toujours avec autant de plaisir. On regrettera aussi l'absence de nouvelles transformations : Wario se reposerait-il sur ses acquis ?


Les quatre fragments m'ont permis de recomposer l'un des quatre passes de la porte. Que peut-il y avoir derrière ?


Au final, ce Wario Land 4 se révèle être un excellent jeu, et ce notamment grâces aux fondamentaux de la série qu'il reprend. On sera toutefois un peu déçu du manque flagrant de nouveautés et de certains détails modifiés sans que cela soit vraiment nécessaire (qui a parlé de la barre de vie ?).Malgré tout, ce jeu est l'un des musts du genre, et il est à posséder pour tous les fans de la plate-forme !



Dans cette vidéo, vous pouvez voir que certains passages secrets sont bien dissimulés... et aussi que j'ai parfois un peu de mal à jouer xD


Les plusLes moins
  • Une série renouvelée graphiquement et musicalement
  • Toutes les bonnes idées de la série
  • Des transformations pas assez mises en avant
  • Très peu de nouveautés


CritèreNoteCommentaire
Principe8/10Peu de nouveautés, certes, mais le principe reste excellent et indémodable.
Graphismes9,5/10La GBA sait faire des merveilles, et ce Wario Land 4 nous le prouve bien !
Maniabilité9/10J'ai oublié de signaler un nouveau mouvement : Wario peut désormais nous faire une méga-charge destructrice d'une simple pression sur R. Simple et efficace, comme le reste de la maniabilité.
Bande son8,5/10On était habitué aux sons des Game Boy avec les Wario Land, et le passage à la GBA change tout. Et ça, ça fait plaisir.
Durée de vie8/10A l'instar de son cousin Mario, Wario nous a habitué à des jeux dont la fin se découvre rapidement, mais dont les 100% sont nettement plus durs à atteindre. Tout dépend du joueur, en clair.
Note Finale17/20Wario Land 4 est ce qu'on appelle plus un portage GBA qu'un véritable opus innovant et enrichissant. A ce stade, il est donc un peu décevant pour ceux qui s'attendaient au meilleur. Car ce qu'on nous présente n'est pas le meilleur. Cela dit, objectivement, c'est l'un des meilleurs jeux de plates-formes de la GBA. Alors pourquoi s'en priver ?
3 commentaires !
NYATHAN
NYATHAN
Le 02/02/2016 à 20H18
Je suis le seul qui a été dessus de la fin de ce jeu en facil(le seul mode que j'arivait a finir,a l'époque...)
vladark
vladark
Le 08/04/2015 à 19H43
je l'ai fini 10 fois en hard
Mayano Mayo
Mayano Mayo
Le 08/02/2014 à 11H59
Je l'ai eu mercredi ce jeu...sinon super test bravo !

Zzz... Spaghettis... Zzz... Raviolis...
Mario, Super Mario 64