Connexion



Se connecter
S'inscrire

Vous êtes ici : Accueil » Jeux » Paper Mario : Sticker Star » Tests » Test de Kobwa

Paper Mario : Sticker Star

Fiche du test
Kobwa
Par Kobwa
8/10
1 commentaire

Boite de Paper Mario : Sticker Star

Bonjour à tous et à toutes ! Aujourd'hui, nous allons jouer à un RPG, Paper Mario Sticker star ! Ce 4ème opus va nous révéler plein de surprises ; alors allumez votre 3DS et admirez !


Scénario


Réfléchissons, que peut-il bien arriver dans un jeu Mario, je vous laisse un peu plus de 30 secondes pour réfléchir :

...alors... toujours pas ? Bon ben, va falloir vous le dire alors : Peach s'est faite kidnapper par Bowser. Oui oui, c'est tout. Surprenant, je sais.
Bien sûr, on retrouve quelques nuances, Mario est dans le monde des stickers (d'où le mot "sticker" dans le nom du jeu), une comète des souhaits (comète qui réalise vœux de tout le monde) se divise 6 stickers royaux, et Mario doit aller les chercher. Pour cela, il doit parcourir 6 mondes, chacun aboutissant à un boss affecté par un des ces stickers royaux, donc plus puissant.

Les niveaux


Les niveaux sont très variés très surprenants ; il en existe de toutes les tailles, de tous les genres, de toutes les couleurs,...
Pour sélectionner un niveau, on ne passe plus par l'intermédiaire de la ville de base comme dans les autres Paper Mario. À la place on a une carte similaire aux NSMB excepté qu'il y a plein d'effets papier partout.


La carte du monde dans toute sa beauté. (l'écran du bas sera vu plus bas)


Les villes

Dans, Paper Mario Sticker Star, les chapitres ne se débloquent plus à l'aide de la ville de base (comme cité plus haut) ; c'est bêtement un enchaînement à la Mario Bros. Cependant, les boutiques sont toujours présentes, même si peu nombreuses.
Les villes dans PMSS sont au nombre ahurissant de 2 (si je sais compter, ça doit faire 1+1, ou alors 1x2, rhô je sais plus ! ;_;).
Dans la première ville, Décalbourg, c'est là que tout commence et où se déroulent les événements importants.
Pour commencer, vous pourrez le voir sur la jaquette, on a un drôle de truc qui ressemble à une couronne, hé ben c'est Collette ! Un sticker animé très énervant que vous devrez supporter tout le long du jeu, ce sticker vient d'une étoile appelée "Sticker star", et à part dans une ligne de dialogue, on n'en parle pas du tout, on ne peut même pas s'y promener.
Mais Collette n'apportera pas que des points négatifs, on a la possibilité d'utiliser le marteau en appuyant sur B (j'ai essayé, on ne peut pas l'écraser ^^), et d'autres trucs que je dévoilerai plus tard sinon vous n'allez pas lire le test en entier. Et sinon, pour les alliés, c'est tout ! Rip les alliés aux pouvoirs diversifiés et parfois loufoques, ici, on se contente d'avoir un seul et unique allié.
La deuxième, Port-L'écume, est inutile pendant les chapitres 1, 2, et 3 mais on peut s'y promener "pour le fun" avant le chapitre 4 lequel chapitre 4 ne pourra pas commencer sans passer par cette ville.


Dans les villes de l'an 2000, la vie sera bien plus facile. Hum hum hum.

Mais qu'est-ce donc que Mario a la possibilité de décoller sur l'image ci-dessus ? Réponse dans le nom du jeu (non, ce n'est pas une "star" ).
Ces objets-là, vous les retrouverez partout ; il y en a qui sont éparpillés dans les niveaux, d'autres après avoir battu des ennemis, et encore d'autres après en avoir acheté dans la boutique, à Décalbourg ou dans certains autres niveaux. Les stickers ne peuvent servir presque que dans les combats, détaillés plus bas.

Les traditionnels

Un niveau traditionnel se déroule de la sorte : commencer niveau, (faire combat), finir niveau avec fragment d'étoile. ÉCÉTOU !
Note : les fragments d'étoile ont le même effet que les drapeaux finaux des Mario Bros ; ils ressemblent à ça :

ça.

Et une fois attrapé, il se passe ça :

ça !

C'est une période durant laquelle vous pouvez récupérer quelques pièces. Puis, généralement, un nouveau niveau est débloqué.
Vous remarquerez également que j'ai mis les combats entre parenthèses, pourquoi ? Pour la simple raison que les combats ne sont plus du tout obligatoires et les fuir n'entraine aucune pénalité ; il suffit juste de marteler. Aussi, pour la plupart des stickers, seul l'ennemi le plus proche est touché : idée stupide.


Ouah ! Je n'ai jamais vu d'incinération d'aussi près !


On le voit tout de suite, ça manque de trucs ; là où on avait une scène de théatre sublime dans Paper Mario 2 avec son public étou étou, ici, on se retrouve sur un bête échiquier ou je sais pas trop ce que c'est. Bref, pas très attirant pour un RPG. Mais ce n'est pas tout, outre le manque d'allié, on se retrouve avec un manque dans la diversité des attaques ; pour la plupart (saut, champignon,...) c'est bêtement la puissance qui augmente.
Alors, à part ça, vous avez le nombre de PC de Mario à gauche, et de tous les ennemis confondus à droite.. C'est-à-dire le nombre de points de vie que les personnages ont, un personnage meurt quand ses PCs tombent à 0, simple, non ?
Truc inutile du jour, sponsorisé par les crêpes au sucre Goomba : si vous secouez votre 3DS, les jauges de vie se balanceront. Fin du truc inutile. Merci der votre collaboration.
Maintenant, un autre pouvoir que Collette nous procure. C'est la roulette chance, qui n'est utilisable qu'en combat. En payant 3 pièces, une roulette divisée en 3 apparaît, et vous devez appuyer sur A pour arrêter ses parties. Les parties de la roulette contiennent des signes (pièce, bloc pow, champignon bonus et malus, fleur de feu et éclair) et si en les arrêtant, il y a des signes en 2 exemplaires, vous pourrez utiliser 2 stickers ce même tour. Les tours suivants, ce nombre baisse de 1 jusqu'à atteindre 1 sticker par tour, attention, si toutefois moins de la totalité des autocollants prévus suffit à tuer tous les ennemis, les stickers qui devaient être utilisés seront perdus. MAIS C'EST PAS TOUT, vous avez la possibilité d'augmenter vos chances de gagner en appuyant sur X et en payant 15 pièces, deux parties afficheront le même signe, quoi qu'il arrive. Et si vous voulez absolument gagner, appuyer encore une fois sur X et en payant cette fois 30 pièces fera ralentir les parties de la roulette. Attention, cependant, le nombre de pièces à payer augmente si la roulette est utilisée plusieurs fois durant le même combat. MAIS C'EST PAS TOUT, si les trois signes sont identiques, c'est le jackpot ! En plus d'avoir la possibilité d'utiliser jusqu'à 3 stickers (je dis "jusqu'à" car on n'est pas obligé d'utiliser le nombre maximum d'autocollants), un autre effet se produira ; pièces : Mario gagne plein de pièces, bloc pow : les ennemis seront froissés (les états sont vus plus bas), champignon bonus : Mario gagne quelques PC, champignon malus : Mario est empoisonné (c'est un état), fleur de feu : les ennemis sont brûlés, éclair : les ennemis subissent des dégâts.
Autre chose en combat ; si vous vainquez tous les ennemis sans perdre aucun PC, un bonus parfait s'offre à vous, il s'agit de pleins de pièces. Encore des pièces !

Ici, la fleur de feu que vous voyez juste au-dessus de Mario, s'est en fait le sticker que Mario est en train d'utiliser et le saut c'est celui qu'il va utiliser juste au fond. Les stickers ont des pouvoirs et capacités très différentes...

Les stickers

Il en existe 2 sortes : les stickers de combat (au nombre de 96) et les stickers de trucs (au nombre de 64). La différence entre les deux et que, les stickers de combats ne servent quasiment que pour les combats, sont généralement plus petits, et ont besoin que le joueur appuie sur un bouton ; les stickers de trucs viennent de trucs (les trucs sont expliqués plus bas), ils sont beaucoup plus grands. Leur effet en combat ne nécessite pas d'action du joueur et est beaucoup plus puissant.
Ces autocollants sont souvent indispensables pour progresser dans le jeu, ce qui fait qu'on doit souvent les utiliser hors des combats. Certains sont même indispensables pour tuer un boss !

Les stickers de trucs étant trop variés, je ne vais expliquer en détails que le stickers de combats.
Comme expliqué plus haut, les stickers de même effet ont une puissance variable, plus il est puissant, plus il brille et est grand :

— Les sauts : miteux, normaux, chatoyants, étincelants et flamboyants (c'est tout oui) sont les niveaux des sauts. Lorsque le saut est sélectionné, Mario se précipite sur le plus proche ennemi et saute. Au moment où Mario touche l'ennemi, il faut appuyer sur A. Si c'est fait, Mario continuera à sauter jusqu'à 5 fois, et si ce n'est pas ou mal fait, Mario arrêtera de sauter et le saut en cours fera moins de dégâts. Le fait d'enchaîner les sauts en appuyant sur A est valable pour tous les... sauts justement. Plus les sauts s'enchaînent, et moins ils causent de dégâts. Les sauts n'affectent pas les ennemis piquants, Mario se blesse s'il essaie tout de même.
Image :
— Les sauts de fer : avec la même montée en grade que les sauts sans miteux, ceux-ci sont plus puissants, mais plus rares et plus chers.
Image :
— Les rebonds : toujours avec les mêmes puissances que saut mais sans miteux, sa différence avec le saut est que le rebond peut sauter jusqu'à 10x sur un ennemi, tout en gardant le nombre de dégâts constants. Mais en contrepartie, il est moins puissant.
Image :
— Les multibonds : même montée en grade que les sauts de fer, ils ne se contentent pas d'attaquer le premier ennemi mais plutôt tout ceux en file indienne, avec la puissance qui diminue après chaque saut.
Image :
— Les sautocopies : n'existant qu'à partir de chatoyant et jusqu'à flamboyant, ces stickers font appel à quatre clones de Mario. Peut froisser. Froisser est un état spécial qui fait que le personnage ne peut plus attaquer durant X tour (nombre indiqué en haut à droite du personnage). Notez que je dis "personnage" car Mario peut très bien être affecté par un état spécial.
Exemple d'ennemi froissé :
Image :
— Les répétibonds : seulement normaux, étincelants et flamboyant (même si le normal brille comme s'il était chatoyant), des clones attaquent sans cesse... tant que la pulsion sur le bouton A tombe au bon moment pour que le plombier réussisse son saut. Il est quasi indispensable pour un Boss, dont vous ne saurez pas le nom.
Image :
— Les marteaux : avec la même montée en grade que les sauts, son fonctionnement est différent de ce dernier ; à la place d'appuyer sur A quand Mario est près à toucher l'ennemi, ici, il charge son attaque. On voit en fait au-dessus de lui, une petite lumière qui grandit, grandit, grandit, disparaît. Et plus vous attendrez, plus les dégâts seront nombreux ; attention si vous attendez trop longtemps et que la lumière disparaît, l'ennemi ne subira presque aucun dégât. Ce fonctionnement et valable pour tous les marteaux. Les marteaux n'affectent pas les ennemis volants.
Image :
— Les martobaffes : c'est exactement la même chose qu'avec le marteau, excepté que le coup est latéral (le miteux n'existe pas) ; l'ennemi valse donc et s'éclate contre l'écran. Ce qui donne en 3D un superbe effet, et en 2D, parfois, un effet d'optique sympa :

Cet Hériss est un peu trop grand à mon goût. ^^

Image :
— Les martocouics : avec les mêmes montées en grade que les martobaffes, si Mario ne rate pas son coup, ce marteau frappe 5 fois... mais à puissance un peu moins élevée.
Image :
— Les martopilons : avec les mêmes brillances que l'autocollant précédent, ce marteau est à lancer, il affecte donc les ennemis volants ! Il peut également blesser les ennemis se trouvant derrière la cible.
Image :
— Les martododos : normaux, étincelants et flamboyants, les martododos sont moins puissants que les marteaux, mais en contrepartie, peuvent endormir sa cible. Le sommeil est un état spécial qui endort durant X tours, le nombre de tour est visible en haut à droite je crois du personnage affecté. Pour que l'état se fasse remarquer, les ennemis endormis ferment les yeux.
Image :
— Les martopyro : ces marteaux ne diffèrent du martododo que par son effet secondaire : la brûlure. La brûlure fait perdre des PCs durant X tours, c'est donc un état spécial.
Image :
— Les martocryo : ils sont tout comme les martopyro, sauf qu'à la place de la brûlure, c'est le gel. Cet état spécial empêche l'attaque des personnages durant X tours (ouais ben en fait, c'est presque tous les mêmes effets, il y a juste quelques nuances).
Image :
— Les super bottes : elles sont soit normales, soit brillantes,... mais à part ça, je ne me souviens plus du tout de ce que ça fait ; je suppose que ça saute, mais à part ça. au moins, ça vous laisse une occasion de le découvrir par vous-même !
Image :
— Les queues : je vois tout de suite votre tête toute souriante, mais non. En plus, ce site est tout publique, pas de bol pour vous. Sinon à part ça, la queue (normale ou brillante) peut protéger des attaques où la partie du corps de Mario est le corps. Avec une petite contre-attaque en passant.
Image :
— Les grenouflages : même montée en grade que la queue, c'est aussi un autocollant qui sert à l'esquive. Il augmente également l'attaque de Mario juste après l'utilisation.
Ce qui est assez laid avec ce sticker, c'est que Mario n'orne pas vraiment un costume de grenouille, c'est juste un petit truc qui se colle à sa tête, dommage.
Image :
— Les kaskipics : normaux, brillants et chatoyants, ces stickers protègent Mario des attaques visant sa tête (c'est-à-dire en saut). Contre-attaque également.
Image :
— Les fleurs de feu : même montée en grade que les kaskipics, et ayant le même effet secondaire que les martopyro (la brûlure), ils s'utilisent différemment ; la lumière qui grandit avant de disparaître et toujours présente sauf que Mario reste à sa place et que la fleur vise tous les ennemis (les volants ne sont pas touchés). Cependant, si vous n'appuyer pas sur A ou au mauvais moment, la boule de feu lancée a quand même une chance de tomber sur sa cible, mais peut fortement dévier.
Image :
— Les fleurs de glace : exactement pareilles que les fleurs de feu, sauf que l'effet secondaire est le gel.
Image :
— Les blocs pow : mêmes niveaux que les fleurs, quand Mario l'utilise, il y saute 2 fois. Les ennemis non-volants sont donc secoués de fois, peuvent ainsi être froissés. Pour plus de dégâts, vous pouvez appuyer sur A en même temps que Mario touche ce bloc.
Image :
— Les carapaces : la verte est normale, la rouge est brillante et la bleue est chatoyante. Ces carapaces sont en fait un Koopa qui se dirige vers Mario lequel Mario a un instinct animal très développé et ne peut donc pas s'empêcher de lui sauter dessus 2 fois. La première, il se réfugie dans sa carapace (notez l'effet papier sublime) et la deuxième fois, il se jette sur tous les ennemis non-volants en file indienne. Pour augmenter les dégâts, appuyez sur A au moment du contact avec la tortue.
Image :
— Les champignons : l'objet indispensable des jeux Mario nous fait l'honneur de sa visite. Une fois que Mario le mange, il regagne quelques PCs. Attention, il ne peut être utilisé qu'en combat ; il est donc préférable d'utiliser la machine chance pour ne pas regagner de la vie pour en perdre juste après. Ils peuvent être de normaux jusqu'à chatoyants.
Image :
— Les champi 1-UP : attention, ces stickers ne sont pas du tout le même que les champignons. Ici, Mario ne gagne pas assez bien de PCs en un seul tour, mais plutôt quelques-uns durant 10 tours.
Image :
— Le champi poison : n'existant que en normal, est c'est tant mieux. Quand Mario l'utilise, il devient empoisonné. L'intérêt ? c'est que le poison (état spécial faisant que l'on perd des PCs durant X tours) se propage ! Du coup, les ennemis qui attaquent au corps à corps ont de grandes chances de se voir empoisonnés à leur tour.
Image :
— Les feuilles : normales et brillantes, ces stickers font que la prochaine esquive sera parfaitement exécutée. La feuille brillante a exactement le même effet, seul la valeur du sticker change.
— Les autres : il en existe 9, mais je n'en citerai que 3 pour ne pas tout révéler. Ces stickers-là ont presque exactement le même effet et le même mode opératoire : charger l'attaque le plus longtemps possible avant de lancer l'objet. La même chose que le marteau me diriez-vous. Et ben non, car on n'a pas la petite loupiote pour nous aider. Ces autocollants ne peuvent s'obtenir que d'une seule manière : vaincre l'ennemi qui l'utilise, ainsi donc, le boomerang s'obtient en vainquant un Frère boomerang, le sombrero en tuant un Mass'quero, le shuriken en l'emportant sur un Ninji, etc.
Images :

Comment ça Mass'quero vous est inconnu ? Et bien je vais vous en décrire quelques-uns d'ennemis de ce style (pas tous, ayez une pitié pour mon temps libre ).

Quelques ennemis

On ne peut parler des ennemis de ce jeu sans parler bien évidemment des Maskass, généralement assez rares pour un jeu Mario. Quoi, ce n'est pas la réponse que vous attendiez ? Vous préféreriez que je parle des effets papiers des ennemis ? Zut alors. :( Mais on va quand même parler des Maskass, parce que c'est mon test et c'est moi qui décide.
Alors, rip les maskass pas très originaux (le normal est quand même un peu présent), puisque ce jeu nous apporte une panoplie de nouveautés.
On a quand même quelques réapparitions, je parle notamment du Mass'lanss, qui dirige sa lance, soit à la verticale, dans ce cas Mario ne peut pas sauter sur lui sous peine d'avoir les fesses qui piquent, soit à l'horizontale, dans ce cas, Mario ne peut utiliser son marteau sous peine d'avoir le bas ventre qui piquent (j'ai regardé, le Mass'lanss vise pile à cet endroit ^^).

Dommage qu'il n'y ait pas d'illustration où il la tient à l'horizontale, j'aurais voulu vous le montrer.

Après comme autre Maskass, on a le Mass'istant, tenant un trombone. Il essaie désespérément de vous le faire mettre en s'excitant sur vous ce qui vous immobilisera temporairement. Vous devrez donc masturber le bouton A pour l'en empêcher. C'est simple, et le jeu est Pegi 3 en plus, que du bonheur !

Voici le petit coquin en personne.

Comme si un coquin se suffisait pas, on a droit a un deuxième ! Il s'agit de Mass'artiss ; lui, à la place d'essayer de faire mettre quelque chose à Mario, il essaie d'éj... de lancer de la peinture sur notre plombier favori. Ce qui l'empêchera de voir son nombre exact de PCs et ceux des ennemis (car on peut toujours voir la jauge), et aussi la partie juste devant Mario, le but étant de ne pas nous montrer ce que ce Maskass fait sur Mario.

Faire une blague sur le contenu du seau serait beaucoup trop classique.


Sinon à part ça on a trois autres Maskass, ceux-ci sont moins attirés par Mario, il s'agit de Mass'quero, Mass'racass et Mass'cordéon. Ils sont moins obsédés, mais beaucoup plus chiants ; ces ennemis du monde 2 (le désert) s'incrustent dans un combat qui se déroule à proximité, augmentent l'attaque du/des partenaires, et fuient. On a le droit à ça jusqu'à en venir à bout. Heureusement, le Mass'racass et le Mass'cordéon n'apparaissent presque jamais, même s'ils font pratiquement la même chose que leur copain.

Le trio de la mort qui tue.

Et voilà ! Je parlé de ce que je voulais parler, maintenant je m'en vais...ah shit ! Je vous l'ai promis, bon ben va falloir le faire alors.

L'effet papier des ennemis est magnifique, incroyable, sublime, indescriptible avec des mots. Je vous laisse en juger par vous-même :

Comprenez là mes émotions pour ces effets.


Cet ennemi est brillant, ça veut dire qu'il est plus fort.
Cet ennemi est grand, ça veut dire que c'est un boss.
Cet ennemi est un boss, ça veut dire qu'il est plus fort et brillant.
Voyez-là ma magnifique logique où tout se rejoint.

Le dernier ennemi que vous voyez-là est un des 6 boss de fin que vous devrez affronter durant l'aventure. 6 boss de fin de monde. Il existe aussi des boss moins importants dans d'autres niveaux.
Les boss sont très fort, c'est pourquoi les stickers à utiliser doivent être plus brillants, et donc plus forts. Voici les montées en grade dont j'ai tant parlé en décrivant les stickers de combats. Bien sûr, pas à la bonne échelle car plus un sticker est fort, plus il est grand, mais je n'avais pas les illustrations en taille réelle :

Dans l'ordre : miteux, normal, brillant, chatoyant, étincelant et flamboyant.

Mais n'oublions pas que pour vaincre les boss, il y a les stickers de trucs, dont j'ai un peu parlé plus haut, qui viennent de...de...de...DE TRUCS !
Mais bordel, c'est quoi un truc ?
=> Truc : n.m. (mot provenç.). Fam. 1.Moyen ingénieux pour réussir qqch ; astuce : Elle a un truc pour empêcher la sauce de tourner. 2.Désigne qqch ou,avec une majuscule,qqn dont on ne sait pas ou plus le nom ; machin : Un truc pour ôter les agrafes. C'est Truc qui raconte ça.

Autrement dit, la définition du Larousse, elle ne sert à RIEN.
Un truc, dans le monde en papier, est en fait un objet qui existe réellement, autrement dit en 3D. Ils sont parfois très loufoques (chat du bonheur, épingle de bureau, canard en plastique, théière, et j'en passe et des meilleures) et leurs effets peuvent être très différents les uns des autres.
Mais, un truc, en 3D, ne sert à rien. Pour le rendre utile, il faut le transformer en sticker de trucs, et pour ça, on a des boutiques.

Les boutiques

Les boutiques, lieu très sympathique où l'on a la possibilité d'acheter des stickers contre des pièces, ces autocollants serviront à combattre des ennemis qui, vaincus, serviront à acheter des stickers. On peut aussi vendre des stickers qui serviront à avoir des pièces, ce qui servira à acheter des stickers. Oui, je pense que c'est tout.
Bon, ce n'est pas bien grave, c'est juste de la flemme de la part des développeurs. C'est tout. Mais c'est quand même assez décevant.
Sinon, pour ce qui est de la boutique permettant de transformer les trucs en bouts de papier, et bien il se trouve que ce n'est pas vraiment une boutique, car on fait ça gratos ! Par contre, ce qui est payant, c'est le fait d'acheter les trucs. Un Toad se cache derrière une porte un peu plus loin que cette boutique. Il deal vend des trucs, mais uniquement ceux que vous avez déjà ramassé dans les différents niveaux.

J'ai dit plus haut que les stickers de trucs, et les stickers normaux plus puissants était plus grands, l'utilité ?
Regardez dans cette image, l'écran du bas :

Et bien en fait, les autocollants sont rangés dans ce qu'on appelle "Album" et bien sûr, le nombre de pages est limité (ce nombre augmente de 1 pour chaque boss de fin de monde battu). Ce qui fait que vous pouvez avoir des stickers surpuissants qui prennent la place de plusieurs stickers à puissance raisonnable, sans avoir assez d'autocollants pour vaincre un ennemi ; à vous donc de trouver l'équilibre !
J'ai dis plus haut que les stickers de trucs servaient à autre chose que les combats, certains sont indispensables pour terminer à 100% le jeu. Et c'est grâce au troisième pouvoir de Collette que vous y arriverai, j'ai nommé : la papiérisation !

« Pour vaincre Bowser, la meilleure chose à faire est de planter des fleurs ! »

Pour cette image, ce n'est exceptionnellement pas un sticker de truc qu'il faut papiériser pour progresser, là c'est juste Mario qui plante des fleurs dans le jardin du Toad qui chiale parce qu'il y a eu beaucoup de vent et donc que ses fleurs se sont déraçinées (oui, il y en a plusieurs des histoires comme ça). On peut aussi faire augmenter le niveau de certains sticker de 1 (autrement dit, faire augmenter la montée en grade).Mais ne nous y attardons pas.
Pour papiériser un sticker, il faut appuyer sur Y. Là, le temps s'arrête et la partie du monde que l'on voit à l'écran prend l'apparence d'une feuille de papier et le temps s'arrête. Il suffit de sélectionner le sticker que l'on veut papiériser, à l'écran du bas et le tour est joué !
Note : Des pointillés formant un carré nous montrent l'endroit où il faut coller son sticker, la taille du carré nous révèle quelles dimensions doit avoir l'autocollant à coller.
Note 2 : On doit aussi quelques fois enlever des éléments du décor qui sont mal placés (retournés, au mauvais endroit,...) pour avancer.
Note 3 : Certains antagonistes peuvent aussi papiériser pour enlever des éléments du décor dans le but de nous ralentir.

Mais, vu que mes lecteurs sont ultra-doués (n'est-ce pas,... HEIN ?), faire tout ça et finir le jeu c'est du gâteau ; voici des quêtes annexes à accomplir :

Quêtes annexes

Il y a pleins de petites quêtes annexes (d'ailleurs, certaines n'en sont pas vraiment ), mais il y en a une grande. Et c'est celle-là que nous verrons en dernier.

1 - Luigi

Comme ce sous-titre le montre bien, une des quêtes annexe sert à débloquer Luigi. Pas pour le faire combattre, mais plutôt pour quelque chose que je ne vous dirai pas sinon je gâcherait une surprise du jeu, mais sachez que ça se voit à la fin du jeu.
Le but de cette quête annexe, est de dénicher Luigi cinq fois en le papiérisant. Il peut être caché dans n'importe quel niveau, donc z'avez intérêt à aimer jouer à cache-cache .

2 - Les cœurs PV+

Ces choses-là sont également cachées dans tous les niveaux, mais sont plus communes. Un cœur obtenu = 5 PV en plus. C'est grâce à ça notamment qu'on a plus de chance de vaincre les boss plus coriaces (indirectement).

3 - Le journal intime de Wiggler

Le monde 3 nous fait découvrir un personnage fort sympathique, mais bien connu, une petite chenille jaune qui parle de lui à la 3ème personne, mais moins important que César. Et pour une certaine raison, il va se diviser. Et en faisant X actions avec les parties de son corps, vous avez la possibilité de remplir jusqu'à 5 pages de son journal. Ceci est totalement facultatif et n'apporte aucun but. De plus, une fois que Wiggler a retrouvé sa forme initiale, il n'est plus possible de terminer cette quête.

4 - Les portes

La base de celà est un sticker que l'on peut acheter dans certaines boutiques.
Hey ! Mais t'es q'un salaud, tu n'en a même pas parlé dans la partie sur les stickers. Je peux avoir une justification ? <_<
Tutafeh, j'ai dis plus haut que je ne décrirai que les sticekrs de combats, or, celui-ci ne s'utilise pas en combat (ou alors il a un effet mais j'ai trop peur de gaspiller 80 pièces pour voir )
Mais ce n'est pas un sticker de truc non plus, car la porte n'existe pas en tant que truc. C'est donc le pauvre type qui n'apprtient à aucune classe de sticker, mais il n'en n'est pas inutile.
Dans certains murs, on peut apercevoir la forme d'une porte, et c'est là qu'il faut papiériser un sticker porte. Le sticker se transforme en une belle porte bleue presque pas discrète qui mène à une petite salle où sont peuvent être divers éléments ; stickers, trucs, cœur PV : tout y passe !

5 - Les drapeaux de Décalbourg

Après un certains moment dans l'histoire, à Décalbourg (le même endroit que la scène où Bowser kidnappe Peach), 8 drapeaux sont disposés, repliés. Le but étant là de les déplier, et pour cela, il y a des actions à faire.
— Trouver tous les cœur PV+.
— Trouver tous les types de stickers au monde.
— Faire apparaître toutes les portes secrètes.
— Trouver tous les fragments de comète.
— Dépenser 10 000 pièces.
— Obtenir un bonus parfait 500 fois.
— Effectuer 1 000 attaques excellentes.
— Toucher le jackpot 50 fois à la machine à chance.
Pour toutes ses missions, il y a le pourcentage actuel.

6 - Le musée des stickers
Et nous voici donc à la plus grosse quête annexe qui n'ai jamais existé du jeu (hey, 'faut pas déconner non plus).
Pour y accéder, il faut, déjà, avoir sauvé le Toad coincé dans la fontaine de Décalbourg. À l'intérieur du musée se trouve pleins de cadres, dans lesquels il faut placer un sticker en papiérisant. Vous l'aurez compris, le but est donc de compléter le musée des stickers à 100% !!!
Après avoir complété un cadre, il y a une petite description du sticker si c'est un sticker de combat (+ image du sticker, ça me semble logique), et si c'est un sticker de truc, le truc en question est exposé, et il y a une descrption également, un peu plus grande.
Une fois tous les stickers de trucs présents, la salle des musiques, s'ouvre à vous, et une fois tous les stickers de combat (la porte compte dans les stickers de combats) présents, c'est le bestiaire. La salle des musique est incomplète et le bestiaire est payant.

Durée de vie, graphismes, bande de son et tous les autres trucs qui sont repris dans le tableau final


Oui, ça veut bien dire ce que ça veut dire, la partie précédente n'influencera presque pas la note

Principe

Bon, sauver princesse rerererererererererere(...)rererererererererererevaincre Bowser, on connait. Mais les stickers et leur effet tous aussi bizarres les uns que les autres sont très sympas. Comme cité plus haut, je suis déçu du manque de compagnons et du système de combat.

Bande de con...euh, de son
La bande de son est vraiment très belle, elle nous plonge carrément dans le jeu, on s'y croit vraiment. Lorsqu'il y a quelque chose de suspect ou un boss qui approche, elle se modifie, et là, le joueur est au taquet. Lors de l'utilisation des stickers truc aussi, une petite musique très agréable vient se rajouter à l'effet.
Pour ce qui est des bruitages, rien à redire, franchement, c'est très beau.
Petit avant gout :

Écran d'accueil

Décalbourg

Combat contre un boss, je vous laisse découvrir lequel ! (en fait c'est surtout que je m'en souviens plus )


Maniabilité

Le jeu est vraiment très maniable ; en hors-combat, le stick directionnel est très précis, et pendant les combats, pareil. Vraiment rien à redire sur le sujet, continuez ainsi les développeurs !

Graphismes

Le point fort du jeu, les effets papier sont vraiment sublimes, on a l'impression de jouer à l'intérieur d'un bricolage. Pour ce qui est des couleurs, C BÔ ! Tout est très bien coloré, sans piquer les yeux.
La 3D ne fait qu'accentuer les qualités graphiques du jeu. Le seul hic, c'est que, vu que les personnages sont plats, les pixels qui délimitent le perso ressortent, dommage.

Durée de vie

Le point faible du jeu, malgré les quêtes annexes, il se finit très rapidement, 30 heures grand maximum. Le fait d'avoir rendu les combats optionnels fait qu'il est encore plus rapide à terminer.
Petite chose encore, pourquoi seulement 6 mondes ? Huit, c'est bien je trouve.

Originalité & Scénario

Difficile de faire vraiment dans l'originalité pour un jeu Mario, mais le jeu nous révèle quand même assez bien de surprises à découvrir. Certains passages, quand à eux, sont vraiment plus qu'originaux (Pas de fumée sans snifit, etc).
Le scénario, honnêtement ? Il est nul. On n'a aucun rebondissement, quasi aucun dialogue, et j'en passe. Franchement, c'est décevant pour un Paper Mario ; on avait bien mieux dans les trois autres épisodes.

Conclusion : à acheter absolument si vous aimez l'humour, être surpris, et Mario. Mais si vous ne possédez aucun jeu Mario sur 3DS et que vous ne pouvez en prendre qu'un seul, je vous conseillerai plutôt un meilleur jeu vis à vis de la durée de vie, genre Mario Kart 7.
Maintenant le tableau final (les explications sont dans le paragraphe au-dessus, j'ai trouvé inutile de tout réécrire une seconde fois).


Principe7/10
Bande de son9/10
Maniabilité10/10
Graphismes9,5/10
Durée de vie6/10
Originalité & Scénario6/10
Moyenne15,8/20
1 commentaire !
blabloyox
blabloyox
Le 23/03/2014 à 09H39
stick stick stick papiérisation

Let's go !
Mario