Connexion



Se connecter
S'inscrire

Vous êtes ici : Accueil » Jeux » Donkey Kong Land 3 » Tests » Test de Orbulon

Donkey Kong Land 3

Fiche du test
Orbulon
Par Orbulon
8/10
1 commentaire

Boite de Donkey Kong Land 3

Troisième et dernière aventure des Kongs sur la première GameBoy, qui commence à se faire vieille, sortie en 1997 chez nous, soit un peu moins d'un an après le troisième Country, ce dernier Land, encore et toujours développé par les britanniques de chez Rareware, est un opus assez peu connu de cette sympathique saga portable.
Voici donc le test du jeu.


L'écran titre du jeu, quand il est joué sur le Super Game Boy. A noter : comme les deux autres DKL, la cartouche du jeu est jaune, en référence aux bananes !


Cette fois, je ne vais pas comparer cette mouture avec les Country pour la simple et bonne raison que je l'ai déjà fait sur les autres tests.

Cette fois-ci, Dixie et Kiddy Kong participent à un concours contre le Baron K. Rooleinstein pour découvrir le monde perdu de la « Kremisphère Nord ». On incarne donc les deux singes de DKC3.
Aidés de leur grand-mère Wrinkly, qui sauvegardera la partie, et du frère Ours, qui donne des conseils à la Cranky (en plus de bien d'autres choses), nos deux héros embarquent donc pour une grande aventure, à travers 5 mondes, pour un total de près de 40 niveaux à parcourir?
On retrouve les éléments typiques du gameplay de la série, à savoir tonneaux à foison, plate-forme pure et bonus en prolifération. Les niveaux sont très grands, et contiennent chacun, comme toujours, deux stages bonus et une pièce DK à chercher. Les environnements sont les mêmes que dans Country 3, par exemple les arbres géants, les usines où encore les montagnes, quelles soient enneigées ou non.


Squawks le perroquet est toujours présent


La réalisation graphique est encore mieux maîtrisée, la lisibilité est en progrès, et les bugs moins nombreux que dans les deux opus précédents, faisant de cet opus le plus beau, bien que possédant des environnements plus classiques qu'à l'accoutumée (sauf les arbres, presque labyrinthiques !).
Par contre, préférez quand même jouer sur une GBC. Je me répète mais c'est bon à savoir.

Au niveau de la musique, par contre, c'est en deçà des 2 autres. Les thèmes sont sympathiques, à défaut d'être marquants. Ces derniers, qui sont en fait des versions « 8-bit » de ceux de Country 3, tendent même à mieux sonner sur cette plate-forme ! Un bon point donc.

La jouabilité est identique à celle de Land 2. Très bonne, donc, et franchement évoluée pour un jeu Gameboy. De bonnes bases font bien souvent un bon jeu ! Les boss, au nombre de 5 ( comme les mondes, quoi ) sont plutôt réussis.
Notons également quelques passages en luges venant diversifier un peu le déroulement du jeu. Sachez que ceux-ci sont très réussis, bien que sans doute trop peu nombreux.

La durée de vie est un peu faible, notamment à cause d'une chose que j'aborderai après.
Elle reste tout de même honorable grâce aux nombreux secrets présents dans les stages, et relativement bien cachés.


La carte du monde est inspirée de DKL2


Maintenant, vous devez vous dire « Quid des défauts ? ». Ne vous inquiétez pas, voici trois paragraphes spécialement écrits pour eux !

D'abord, le jeu est facile. Jamais vous ne resterez bloqué bien longtemps sur un passage. Pour vous dire, je n'ai jamais vu l'écran de Game Over plus d'une fois ! Alors que pour tous les autres opus de la série (Country et Land confondus), je peux vous dire que j'en ai souvent bavé à les finir ! Là, et c'est un peu dommage, cette petite difficulté nuit un peu à la durée de vie du jeu, pourtant assez solide.

Ensuite, parlons des niveaux en eux-mêmes: ils sont monotones ! Et oui, ils sont un peu trop longs, et de nombreuses idées de Country 3 n'ont pas été importées sur cette mouture portable. Et c'est un peu dommage car, du coup, les niveaux se ressemblent souvent (surtout au milieu du jeu) et ce n'est que vers la fin qu'un regain d'intérêt arrive. Pour comparer, le deuxième Land avait été plus ambitieux en proposant une diversité parmi les meilleures sur GameBoy.
En prime, la carte, absolument magnifique, de Country 3, qui enrichissait considérablement l'expérience du jeu, est passée à la trappe. Ces défauts, pourtant pas dramatiques, empêchent, pour moi, que ce jeu détrône le second opus, même si il essaie de se démarquer un peu comme le tout premier DKL l'avait si bien fait.

Voici donc le bilan.

CritèreNoteCommentaire
Intérêt6.75/10Peu de nouveautés et pas mal d'oublis dans cette suite, qui aurait facilement pût être la meilleure.
Graphismes9/10Par contre ici c'est vraiment réussi. Comme toujours avec RARE !
Maniabilité8.5/10Un ensemble solide, et dénué de nombreux bugs présents dans les précédents titres de la saga 'Land'.
Bande Son8/10C'est bien, mais sans plus. Toujours les mêmes bruitages réussis.
Durée de vie7.5/10Pas trop court mais trop facile, et c'est bien dommage.
Note Finale15.5/20Une petite déception, mais qui reste un bon titre grâce à ses bons fondamentaux. Allez, il ne reste plus qu'à attendre un DKL Returns !
1 commentaire !
blabloyox
blabloyox
Le 21/02/2015 à 16H28
il a l'air sympa

Maintenant, tu es mal barré ! Comme Casquette-Rouge avant toi...
Boo, Luigi's Mansion