Connexion



Se connecter
S'inscrire

Vous êtes ici : Accueil » Jeux » Super Mario Galaxy » Tests » Test de KorHosik

Super Mario Galaxy

Fiche du test
KorHosik
Par KorHosik
8/10
1 commentaire

Boite de Super Mario Galaxy

Étant le troisième épisode de la série mythique des Mario-3D, Super Mario Galaxy est forcément un bon jeu. Mais, de nos jours, avoir un bon jeu n'est pas suffisant. Il fut un temps où Nintendo l'avait compris et nous réservait que des jeux d'exception, sans défauts majeurs. Super Mario Galaxy fait-il parti de cette lignée ? Ou devons-nous de nouveau nous contenter seulement d'un "bon jeu", sans plus ? Difficile de le dire...


Fidèle à ses habitudes, la princesse Peach envoie une lettre à Mario pour l'inviter au château. Bien entendu, Bowser arrive en plein milieu de la fête pour tout gâcher et en profite pour kidnapper Peach. On va éviter les sujets qui fâchent et on va vite oublier le scénario très recherchés pour s'intéresser au reste : durant cette petite introduction pleine de surprises, on ne peut constater qu'une chose : c'est beau. On s'en pas bien compte sur les images de ce test, statiques, mais les scènes cinématiques, ainsi que le reste du jeu, d'ailleurs, sont magnifiques. Effets de lumières, explosions en tout genre, effets d'ombres bien rendus, une 3D fluide... Du grand art. Revoir les anciens ennemis modélisés si bien et pour la première fois en 3D, ça fait un drôle d'effet. Quel plaisir d'en découdre avec un Kamek en 3D ! De revoir les oursins de Super Mario World dans un océan si bien rendu ! Le seul détail bizarre, et qui disons-le m'a fortement déplu,et de retrouver nos chers Koopas réduits à l'état de quadrupèdes. Depuis Super Mario World, on le connaissait bipède, et il était tellement plus sympathique comme ça... M'enfin, c'est qu'un détail, alors retournons au jeu...



Le principe reprend exactement celui de Super Mario 64 et Super Mario Sunshine : Mario se retrouve dans un monde central, l'observatoire, dans lequel il a accès à plusieurs niveaux où il pourra trouver des étoiles. En dénicher lui ouvrera l'accès à de nouvelles galaxies, et donc à de nouveaux mondes, et par conséquent à de nouvelles étoiles. Le système a fait ses preuves, mais ça fait la troisième fois qu'on nous le sert : un peu de changement ne ferait pas de mal... Mais force est de constater que c'est efficace, et les galaxies sont prétextes à nous faire découvrir des décors tous plus étonnants les uns que les autres : entre le Royaume des Abeilles, le Désert, le Manoir Hanté ou le Coffre à Jouet, Mario voit du paysage ! Chaque univers à ses propres particularités, nous donnant sans cesse l'impression de découverte, nécessaire pour aimer jouer à un jeu, mais de plus en plus rare de nos jours. De ce côté, Super Mario Galaxy a réussis son pari : on a toujours envie de découvrir de nouvelles galaxies pour voir ce que les programmeurs nous ont concoctés !

De plus, ici Mario se la joue à Wario, et peut se transformer en toute sorte de choses : outre les très classiques Mario-feu et l'étoile d'invincibilité (que l'on retrouve pour la première fois dans un jeu entièrement en 3D !), Mario peut aussi se métamorphoser en abeille pour s'envoler sur de courtes distances,en Boo pour passer à travers les grilles, en ressort (clin d’œil à Wario Land !) pour sauter bien plus haut et en Mario-glace pour marcher sur l'eau. Ces diverses transformations permettent des situations recherchées et varient le gameplay du jeu. Mais, surtout, elles rompent la monotonie qui s'installe perfidement au fur et à mesure du jeu...

Et oui, car même si l'univers du jeu est très varié, force est de constater que l'on se retrouve souvent à faire la même chose. En fait, cela est dû uniquement à la flemmardise des développeurs : placer 120 étoiles n'est pas une chose aisée, alors plutôt que de créer plein de niveaux, les programmeurs ont préféré obliger le joueur à refaire plusieurs fois la même mission, avec de subtiles différences : ainsi, des "comètes farceuses" vous obligeront parfois à refaire exactement la même chose que ce que vous veniez de faire, mais cette fois en un temps limité, ou alors avec des ennemis plus rapides, ou contre votre ombre etc... Si vous réussissez, hop, une étoile supplémentaire ! De plus, au cours de votre aventure, Luigi vous enverra des lettres dans lesquelles il vous demandera de le rejoindre dans des niveaux que vous avez déjà faits : en allant lui parler dans lesdits niveaux, vous aurez une étoile de plus... Des moyens bien artificiels de rallonger la durée de vie du jeu... Des niveaux supplémentaires auraient été tellement plus judicieux...

Car oui, la durée de vie est franchement pas terrible. Mais on est habitué de nos jours. En l'espace d'un après-midi, si vous êtes bon, vous pouvez obtenir les 60 étoiles requises pour voir la fin du jeu. Après, si vous avez le temps et la motivation pour choper les 120 étoiles du jeu, n'espérez pas y rester plus de trois jours dessus.La récompense à la clé n'est pas anodine, puisque ça vous permettra de jouer avec Luigi. Mais à quoi bon rejouer à un jeu que l'on a fini à 100% avec un autre personnage ?

Super Mario Galaxy est un bon jeu, ça ne fait aucun doute. Le finir simplement est plus que facile, assurant ainsi même aux plus jeunes de voir la fin. Mais le finir à 100% sera réservé aux plus assidus, tant certains passages sont vicieux. Cette fois, Nintendo a aussi pensé aux "vieux" joueurs et leur a servi un petit défi qu'ils se devront surmonter... Au final, il n'y a pas grand chose à reprocher à Super Mario Galaxy. A part peut-être sa trop grande ressemblance avec ses grand frères de Nintendo 64 et de Game Cube. Un très bon jeu, donc, mais un peu de nouveautés serait-il trop demander ?

Les plusLes moins
  • Une sensation de découverte et d'émerveillement permanente
  • Un jeu VRAIMENT tout public
  • Mais un peu trop ressemblant aux épisodes N64 et GC
  • Et Yoshi, alors ? :'(


CritèreNoteCommentaire
Principe7,5/10Le scénario est bidon, et le système des 120 étoiles est vu et revu. Bon, ça marche assez bien, certes, mais faudrait innover un peu ! Heureusement, le système de gravitation remonte le tout...
Graphismes9,5/10C'est magnifique, il n'y a pas à dire. Seuls les Koopas sont bizarres en quadrupèdes...
Maniabilité7,5/10Sur terre ferme, Mario se contrôle très bien : seul le triple saut est délicat à réaliser. Lorsque nous sommes la tête à l'envers sous les planètes, un temps d'adaptation est quand même nécessaire pour diriger le plombier où on veut. La transformation du ressort n'est pas toujours évidente à maîtriser et les rares fois où on peut voler à la manière de Super Mario 64, c'est très délicat à gérer... Et c'est sans compter la caméra, souvent fixe, qui peut gêner ceux qui aiment voir tout ce qu'il y a autours d'eux...
Bande son9/10La plupart des musiques sont très belles et envoûtantes. On retrouve parfois des thèmes connus, que seuls les fans reconnaîtront, ce qui plaira aux plus nostalgiques.
Durée de vie7,5/10Tout l'un ou tout l'autre. Voir la fin ne peut prendre qu'un après-midi pour les meilleurs, le finir à 100% prendra un peu plus de temps, si vous avez le courage... Et rien n'est moins sûr, tant certaines étoiles sont monotones à récupérer !
Note Finale16,5/20Super Mario Galaxy est juste un "bon jeu". Ceux qui n'ont pas joué à Super Mario 64 ou à Sunshine le trouveront tout simplement génial. Les autres le trouveront un peu calqué. Son seul véritable défaut est donc son manque d'originalité. Probablement l'un des meilleurs jeux de la Wii... Mais il ne faut pas le comparer avec ses prédécesseurs...
1 commentaire !
VItheSixth
VItheSixth
Le 05/09/2013 à 13H51
Ok il manque d'originalité dans le principe et le gameplay mais tout y est si beau et poétique ! Moi qui est joué aux deux opus précédents avant, je suis resté en extase devant la bande-son !

MARIIOOOOOOOOOO !!!
Luigi, Luigi's Mansion