Connexion



Se connecter
S'inscrire

Vous êtes ici : Accueil » Jeux » Donkey Kong Land 2 » Tests » Test de Orbulon

Donkey Kong Land 2

Fiche du test
Orbulon
Par Orbulon
9/10
1 commentaire

Boite de Donkey Kong Land 2

Comme le premier Donkey Kong Land, sorte de transposition sur GameBoy de l'excellent Donkey Kong Country de la SNES, Donkey Kong Land 2 est donc une espèce de remake de, vous l'aurez deviné, Donkey Kong Country 2.
Alors, DKL2 sera t-il au moins aussi bon que l'original ?


L'écran titre


Comme dans la version SNES, Donkey Kong s'est fait kidnappé par K.Rool ! Diddy et son amie Dixie partent donc pour le sauver sur l'île des Crocodiles. Et oui, Donkey n'est plus de la partie ! Un scénario tout de même loin d’être exceptionnel, mais cela importe peu pour un jeu de plates-formes. Nos deux héros simiesques évoluent dans des décors variés, allant du bateau pirate aux volcans, en passant même par un parc d'attractions. Les tonneaux, qu'ils fassent office de checkpoint ou de propulseur, sont encore au rendez-vous, évidemment. Tout comme les 'amis-animaux' que sont Rambi le Rhino ou Enguarde l'espadon. De plus, les boss sont réussis.
Une variété a saluer, donc, car n'oublions pas que nous restons sur Game Boy !


Un tour de grand 8 ?



Transposer un jeu aussi beau que Donkey Kong Country sur une plate-forme aussi peu puissante que le GameBoy semblait un peu saugrenu, mais Donkey Kong Land s'en sortait avec les honneurs, bien que manquant parfois de lisibilité. Sur ce point, sa suite se montre encore meilleure: les animations sont un peu plus convaincantes et le jeu est en général plus fluide et moins fouillis que son grand frère. Le tout se relève agréable, même si comme nombre de jeux GB, DKL 2 finit par fatiguer les yeux à force...


Rattly, le serpent à sonnette


Quant au gameplay, c'est encore un fois très bien ! Bon, cela reste moins confortable que sur SNES, mais ça reste quand même agréable.
Diddy court plus vite, tandis que Dixie peut faire l'hélicoptère avec ses cheveux (cela ne vous rappelle pas un certain héros de jeux vidéo français ?). Le level design est bien meilleur que celui de son prédécesseur, car les niveaux sont moins linéaires et donc plus intéressants. Ces derniers sont assez grands, surtout compte tenu du support. Attention, ils sont toutefois différents de ceux de Diddy's Kong-Quest. Chaque niveau abrite une pièce DK et plusieurs salles bonus, en général très bien cachées, ainsi que les lettres K-O-N-G : Du lourd, donc ! Notons par contre qu'il n'y a plus qu'un Kong à l'écran. Finis donc les secrets accessibles en lançant son partenaire en hauteur !

La bande sonore est une réussite. Les thèmes de David Wise, extraordinaires sur SNES, sont admirablement reconstitués sur la vieille boîte grise, et les thèmes collent très bien aux niveaux.Evidemment, c'est moins beau que sur la console 16-bit, mais le tout reste très appréciable. Allez tout de suite sur Youtube et écoutez « Stickerbrush Symphony », et comparez avec la version SNES : vous allez voir !

Le jeu est déjà plutôt long et assez difficile de prime abord, il vous faudra toutes les pièces bonus pour encore débloquer des niveaux supplémentaires bien corsés. Le jeu vous assure donc une bien longue durée de vie. D'autant plus qu'on y revient avec pas mal de plaisir !

Au final...

CritèreNoteCommentaire
Graphismes8.5/10 Les sprites et leurs animations sont repris du jeu SNES. Dommage qu'il y ait encore quelques ralentissements et problèmes de lisibilité, tout de même moins nombreux que dans le premier DKL.
Maniabilité9/10 Les boutons en moins ne changent pas grand chose, c'est toujours aussi bon ! Les « amis animaux » sont variés et tous agréables à manipuler.
Bande Son9.5/10Une note certes un peu excessive, mais l'ambiance sonore est juste fantastique , et cela même avec la très faible puissance sonore de la console. Un coup de maître!
Durée de vie8.75/10Les niveaux sont plus durs, moins linéaires et au final encore plus agréables que ceux du premier opus. Les objectifs annexes récompenseront les joueurs les plus persévérants.
Note Finale17.5/20En adaptant l'un des meilleurs jeux de plate-formes 2D de l'histoire sur GameBoy, le studio Rareware était presque assuré de réaliser un bon jeu. Bien meilleur que le premier opus, cette suite est simplement un incontournable de la plate-forme monochrome. Rien que ça !
1 commentaire !
blabloyox
blabloyox
Le 21/02/2015 à 16H27
il a l'air bien...

Il est temps d'agir en vrai Goomba...
Goomba, Super Paper Mario