Connexion



Se connecter
S'inscrire

Vous êtes ici : Accueil » Jeux » Donkey Kong Jungle Beat » Tests » Test de Full_Korbe

Donkey Kong Jungle Beat

Fiche du test
Full_Korbe
Par Full_Korbe
9/10
0 commentaire

Boite de Donkey Kong Jungle Beat

Donkey Kong revient à ses premiers amours dans ce Donkey Kong : Jungle Beat : La plateforme 2D. Si aux premiers abords, le jeu n’a rien de spécial, c’est sans compter ce bijou d’originalité que sont les Bongos. J'espère que vous n'espérez pas retrouver un Donkey Kong Country car ce jeu est différent... Totalement différent. Mais il est quand même bon hein ? Pour savoir ça, je vous conseille de lire le test !


C'est l'écran-titre de la Wii mais je vous merde.


On va commencer par la scénario, qui est très compliqué. Il n’y en a aucun.
On peut cependant en imaginer plusieurs, mais aucun n’est implicitement expliqué, que ce soit sur le manuel ou dans le jeu. Le but est simplement de battre tout les ennemis sur un plan plat (donc en 2D quoi) afin d’affronter le boss final. Par contre, oubliez Diddy, Funky et compagnie, on va dire qu'ils ont été enlevés par une armée de bananes mutantes de l'espace (ils sont pas là quoi). Vous trouverez cependant les Onk-Onk, des petits singes avec des yeux de drogués. Ils ne sont pas aussi charismatiques que les autres Kong, mais ils ont un look improbable qui détonne.

Quand aux alliés de Donkey Kong, alors qu’avant, on avait Rambi ou Enguarde, maintenant ce sont Aurock, Ornicoptère, Parach ou Orky qui viendront aider le primate. Le premier se déplace très vite sur la neige, le second sait voler, la troisième plane et a une très bonne prise au vent, et le dernier sait nager rapidement et faire des bonds dignes de Flipper en sortant de l’eau. Quand à savoir si ils sont aussi bien que les anciens, la réponse est probablement non, mais ils ont tout à fait leur place dans le bestiaire "spécial" de Donkey Kong Jungle Beat.


Voilà Aurock l'auroch.


De plus, Donkey est parfaitement modélisé (hormis une absence de dentition à certains moments) tout comme l’environnement qui l’entoure. Environnement qui est des plus diversifiés. En effet, le primate passera par la Jungle, une cascade, des montagnes, quelques volcans et glaciers, autres canyons et même une région de gelée aérienne ou une base spatiale ! Les arrière-plans sont sympas, mais le jeu détonne par le style des ennemis. Qui n’a jamais rêvé d’affronter un mini-singe ninja, des cochons souffleurs de vent, ou même un Panda Kung-Fu au fin fond de l'espace ? Les monstres, les ennemis et les boss du jeu sont vraiment décalés, et c'est vraiment cool de voir un jeu qui s'écarte ainsi des sentiers battus.
Sans oublier quelques petits détails tels que les poils de DK, celui-ci qui bave à la vue de banane ou bien le vent qui passe sur l'herbe qui donne au jeu un rendu soigné.
Le jeu n’est pas une tuerie graphique, mais reste très bon, et présente un design pour le moins original.


Récoltez 100 fleurs et vous aurez un bonus !


Maintenant, on va parler de ces fameux bongos.
Nan, pas la paire féminine, je parle de ça :



Tapez sur le bongo de gauche pour aller à gauche (je suppose que vous vous en doutiez), celui de droite pour aller à droite (de plus en plus original), et tapez de manière répétitive sur le même bongo pour aller plus vite. Appuyez sur les deux bongos en même temps pour sauter, et clapez dans vos mains pour créer une onde sonore et donner une baffe. Le gameplay est simple, mais efficace. Certains mouvement spéciaux, tels que la roue ou la charge au sol viennent l'étoffer et de plus, frapper en étant près d’un ennemi va mettre une scénette spéciale, afin d’achever en rythme ce chien d’ennemi (qu’il crève en enfer). Parfois, il faudra d’abord assommer l’ennemi avec l’onde, et il faudra alors marteler le gueux pour le massacrer (en rythme s’il vous plaît !). La plupart des ennemis concernés par ceci sont des gros ennemis, tels que les cochons souffleurs. Les alliés diversifient les phases de jeu, on trouvera aussi quelques courses contre des ninjas, ou en Ornicoptère etc… renouvelant le jeu.
Par contre, il faut savoir que faire plusieurs choses à la fois est assez difficile, car claper tout en sautant n’est pas des plus physiquement faciles (en fait, c’est bien compliqué).
Le jeu est compatible avec la manette Gamecube classique, mais réduit grandement l’expérience de jeu.
Les Bongos apportent un énorme plus au jeu. Ils le rendent jouissifs, prenant et presque fatiguant !


Là, pour enlever la langue du poisson (beurk...), va falloir taper sur les bongos.


Le jeu est divisé en 4 lettres (que l’on va appeler monde) plus un monde spécial (contenant deux nivaux), chacune divisées en 4 Royaumes, chacun divisés en 3 Niveaux : Deux niveaux plate-formiques classiques et un combat contre un boss, dont le nom est un jeu de mot fort sympathique, soit (4x4x3)+2 = 50 niveaux, ce qui peut paraître assez long, mais le jeu en lui-même n’est pas spécialement difficile. En effet, comptez environ une douzaine d’heure pour affronter le premier boss, et 3~5 heures supplémentaires pour venir à bout du second. De plus, vous ne verrez que très rarement (voire jamais) l’écran de défaite, tant les bananes se révèlent faciles à récolter (rapport ? Lisez la suite mouhahah)

Cependant, le jeu repose sur le principe de « High-Score ». Le but véritable du jeu est de récolter dans tous les royaumes les quatre médailles pour accéder d’abord aux autres royaumes, puis pour accéder aux boss finaux avant de pouvoir finir le jeu à 100%. Les médailles se récoltent en récoltant un certain nombre de bananes (300 pour la médaille de bronze, 500 pour celle d’argent, 800 pour la médaille d’or et enfin 1200 pour la médaille de platine) dans les niveaux du royaume, et en n'en perdant le moins possible contre les ennemis. Ce qui veut dire qu’effectivement, le nombre de bananes possédées détermine votre barre de vie, et vous faire toucher fait baisser le nombre de banane, compromettant les chances d’avoir une médaille. Mais en plus de toucher banalement les bananes pour les récolter, vous pouvez claper pour les prendre ! Toutes les bananes dans le champ du long bras de DK seront alors toutes attrapées, et en prendre plusieurs en même temps permet d’en gagner plus.

Exemple : DK prend 5 bananes normalement, 1x5=5 bananes.
DK prend 2 bananes normalement et 3 en clapant, soit 1x2+2+3+4 soit 11 bananes !
Et si vous prenez les 5 en clapant, cela fera 2+3+4+5+6, donc 20 bananes !
Mais en plus, il faut savoir que réaliser certaines actions, telles qu’un saut mural, une roue, ou encore s’accrocher à une feuille avec un Onk-Onk dessus en clapant ou sauter après avoir tournoyer autour d’un pissenlit géant (!) permettra d’augmenter votre « combo ». Celle-ci retombera toutefois à zéro (un pour être plus précis) si vous touchez le sol. Par exemple :
DK prend 12 bananes normalement avec une combo 1 (sans rien) donnera 1x12=12 bananes.
DK prend 12 bananes normalement avec une combo 3 donnera 3x12=36 bananes.
DK prend 8 bananes en clapant avec une combo 3 donnera 4+5+6+7+8+9+10+11 soit 62 bananes, soit pour 4 bananes de moins au départ 5 fois plus de bananes ajoutées à votre réserve !


Combo 3 sur un Ornicoptère. Ça va chier !


Pour récolter les médailles les plus difficiles, réussir des combos longues sera indispensable. Il faudra alors enchaîner sauts muraux, passage en bulle (il ne faudra donc pas claper sous peine de faire exploser la bulle), accrochage à des Onk-Onk puis balancement de lianes en lianes pour faire exploser le compteur de bananes et de combos. Mais attention, car si Donkey Kong est blessé durant une combo, non seulement celle-ci revient à zéro, mais en plus vous perdez tous les bananes acquises durant la combo, alors que si vous touchez simplement le sol, le compteur revient à zéro, mais vous gagnez les bananes.
Il est bon de noter que parfois, vous atteindrez les combos 15, et que certains niveaux (telles que la Cascade à Rebours) sont prévus pour faire en sorte que Donkey Kong ne touche presque pas (voire jamais !) le sol.
Et enfin, à la fin de chaque niveau, vous devrez taper le plus vite possible pour gagner au maximum une bonne cinquantaine de bananes.

Le principe du jeu peut être très, très addictif. Personnellement, il m'est déjà arrivé de refaire 10 fois la même partie de niveau pour réussir un parcours parfait et faire PÉTER LE SCORE ! Bon si vous voulez savoir, je n'y suis pas encore arriver mais ça viendra. Un jour.
Peut être.


DES BANANES ! DES BANANES DE PARTOUT !


Enfin, l’ambiance sonore du jeu est tout bonnement excellente. Le thème de la saga Donkey Kong est magnifiquement repris, d'autres musiques, originales ou reprises, sont variées rythment bien le jeu. Les effets sonores sont bien sympas, et le son produit par le clappement est suffisamment agréable pour pouvoir être écouter très souvent (encore heureux !). Autre point fort pour la musique de Kong-Fu, qui est un singe adepte des arts martiaux comme son nom l’indique, avec une musique qui lui correspond parfaitement !


Un des quatre boss singes (Kong-Fu pour être plus précis). Vous trouverez aussi quatre boss oiseaux, quatre boss "éléphants" et quatre phacochères.


CritèreNoteCommentaire
Univers6,5/10L’absence des vieux de la vieille ou d'un semblant de scénario est assez regrettable, mais les nouveaux animaux et les Onk-Onk prennent fièrement la relève.
Graphismes8,5/10Aucun problème à ce niveau-là, DK parcourt des terres très diversifiées avec un pelage réaliste, sans oublier un univers bien fun !
Gameplay9,5/10Intuitif, fun et défoulant, assurément LA raison d'acheter le jeu, bien qu'il se révèle parfois difficile à maîtriser lorsqu'il faut faire plusieurs choses à la fois.
Durée de vie7/10Ouais, ce n’est pas long pour voir les crédits, mais on y reviendra souvent pour récolter les médailles ou même pour simplement s’amuser.
Bande Son9/10 C’est simplement sans reproche. Très agréables, accompagnant bien le jeu.
Note Finale17,5/20Donkey Kong : Jungle Beat est le jeu idéal pour se défouler, pour se marrer. Un des must-have de la Gamecube avec les Bongos, trippant et sans gros défauts.


Note de l'auteur : Je n'ai jamais joué à ce jeu sans les bongos. Je pense que tout l'intérêt du jeu vient de là, et je pense aussi que si vous jouez avec une manette Gamecube normale, vous pouvez retirer facilement 3 points de la note. Tout l'intérêt du titre se trouve dans l'association entre un univers débile, un système de combo prenant et un gameplay immersif. Enlevez un élément et le jeu devient simplement "assez bon".
Aucun commentaire...

Maintenant, tu es mal barré ! Comme Casquette-Rouge avant toi...
Boo, Luigi's Mansion