Connexion



Se connecter
S'inscrire

Vous êtes ici : Accueil » Jeux » Super Princess Peach » Tests » Test de Etoile136

Super Princess Peach

Fiche du test
Etoile136
Par Etoile136
8/10
1 commentaire

Boite de Super Princess Peach

En 2002, nous avons eu droit au premier jeu Mario GBA qui fut, à la suprise de tous, un jeu Luigi, à savoir => Luigi's Mansion.
En 2006, ce petit manège recommence. Le 1er jeu Mario sur DS fut un jeu Luigi pardon Peach => Super Princess Peach.



1) Scénario

Ah, le scénario ! Le point faible de la plupart des jeux Mario, la bête noire de Nintendo... Mais, ce jeu est une exception. La preuve, ici, le scénario ce n'est pas :

"Peach se fait enlever par Bowser, Mario (et parfois Luigi) va la sauver, et voilà tout le monde est content."
Non, sinon le jeu s'appelerait "Super Plombier Mario".

En fait, c'est plus compliqué :

"Bowser et son armée arrivent sur l'île des Emotions, trouvent un sceptre qui augmente les émotions des gens, en profitent pour capturer Mario et Luigi et Peach va les sauver avec un parapluie magique."


Oh ! *insérer ici le gros mot de votre choix* Mais qui va les sauver ?


Hasard n°1 : Mario et Luigi se trouvaient au château de la princesse quand ils se sont fait capturer.
Hasard n°2 : La princesse Peach ne se trouvait pas au château au moment de l'acte.

Donc, la princesse Peach va essayer de mettre une pêche dans la poire de Bowser pour le faire tomber dans les pommes (ou pire (pour votre santé, mangez 5 fruits et légumes par jour (et une 3ème parenthèse pour le fun))).

...

Je ne sais pas ce qu'ils boivent chez Nintendo, mais je veux pareil !

2) Graphismes et bande-son

Passés ces chocs scénaristiques, on se retrouve devant un univers coloré, gai, rose bonbon, et assez plaisant pour les yeux.
Les couleurs sont variées, ce qui change des autres jeux Mario où les couleurs se répétaient.



Le bande-son est bonne sans plus. Parfois un peu répétitive mais colle assez bien aux niveaux dans lesquels on évolue. Je pense notamment aux niveaux contre les boss, assez stressants, surtout dans les derniers (logique).

3) Gameplay et maniabilité

Vu le nom du jeu, on pourrait penser que le gameplay est le même que celui d'un jeu Mario "normal". Et bien, non ! Car rappelez-vous :

"... va les sauver avec un parapluie magique."

Un parapluie magique. Est-ce que vous arrivez à imaginer Mario avec un parapluie dans les mains ?
Non ? Moi non plus.

En effet, ce parapluie (appelé Perry) rajoute du "piquant" au jeu. Il permet de taper sur les ennemis, de les avaler, de se transformer en bâteau, en parachute et surtout de changer les émotions de Peach ! (je vous l'avais bien dit qu'il était magique)


Voilà le parapluie.

Les niveaux sont présentés "à la Mario" = niveaux linéaires sur l'écran supérieur.

"Et l'écran tactile ?" me direz-vous. Il est utilisé. Dessus vous avez 4 coeurs rouge, jaune, vert et bleu ; chacun correspondant à une émotion. Respectivement, la colère, la joie, la sérénité et la tristesse. Ces émotions ont des pouvoirs : brûler tout autour de soi, s'envoler, récupérer de l'énergie ou pleurer tel un arrosoir et courir plus vite.
Donc : coeur = émotion = pouvoir.

Mais ces pouvoirs ne sont pas gratuits. Il faut ramasser des cristaux bleus éparpillés dans les niveaux ou avaler des ennemis pour remplir la jauge jaune en haut à gauche de l'écran. Cette dernière se vide quand on utilise un pouvoir.


Et voilà les coeurs.
A nouveau, ça a dû cogiter chez Nintendo !

La maniabilité a le niveau d'un Mario classique mais attention aux sauts en parachute parapluie parfois délicats au début du jeu.

4) Multijoueur et durée de vie

Le multijoueur tient en une phrase : Il n'y en a pas !

Sinon, le jeu a une durée de vie variable. Ca va de une après-midi pour le finir en ligne droite à plusieurs semaines voire mois pour le finir à 100%.
Soyons honnêtes, le jeu est facile voire très facile. Les ennemis ne sont pas durs à battre (même les boss), les niveaux à "sensations" type plateforme sont rares et il est dur de faire mourir Peach. En effet, elle a une "jauge de vie" composée de coeurs, qui se remplit à l'aide d'un pouvoir (voir plus haut).
De plus, on peut rajouter des coeurs à la jauge grâce à la boutique (voir plus bas).


Petit aperçu du monde (et de l'écran titre au passage).

L'aventure en elle-même est courte mais Nintendo a pensé à tout (comme le Père Noël qui vous met un cadeau non prévu sous le sapin) et a rajouté des minis-jeux, un glossaire d'ennemis à remplir, des puzzles, des musiques à trouver et une boutique où vous pouvez acheter des choses avce vos pièces récoltées dans les niveaux (comme des coeurs supplémentaires pour la jauge de vie, des nouvelles capacités, des musiques, des pièces de puzzles et j'en passe).
Ajouts simples mais on est quand même content de les voir quand on en a eu marre de faire mourir 15 fois le boss de fin.

5) Conclusion

Super Princess Peach est un bon jeu sympa par une après-midi pluvieuse quand on n'a rien à faire.
Si vous êtes amateurs de petits jeux simples, originaux (il fallait le trouver le scénario !) et cool à faire, sautez dessus sans hésiter.
Par-contre si vous préférez les bons gros jeux bien bourrins, passez votre chemin : vous allez vous ennuyer dès la 1ère phrase du scénario.

Personnellement, j'aime bien ce jeu, malgré la faible durée de vie et la facilité déconcertante des premiers mondes.

Note finale : 16,5/20


Un problème avec vos plantes ? Pas de panique ! Appelez Super Princess Peach à la rescousse !
1 commentaire !
blabloyox
blabloyox
Le 21/02/2015 à 14H01
l'idée de la princesse qui sauve mario est super !

Mario ? Qu'est-ce tu fais ici ? On a pas encore lancé notre attaque !
Bowser, Super Paper Mario