Connexion



Se connecter
S'inscrire

Vous êtes ici : Accueil » Jeux » Super Mario Galaxy » Tests » Test de YΩshi

Super Mario Galaxy

Fiche du test
YΩshi
Par YΩshi
7/10
0 commentaire

Boite de Super Mario Galaxy

Super Mario Galaxy serait un jeu révolutionnaire selon les dires de Nintendo. Mais Super Mario Galaxy l’est-il vraiment ? Et est-ce-que révolution rime avec qualité ?
On ne peut nier que Super Mario Galaxy soit un bon jeu. Il possède de nombreuses qualités mais également de nombreux défauts lui empêchant d’être un jeu Mario incontournable.

Genre : Plate-forme
Nombre de joueurs : 1 ou 2
Développeur : Nintendo
Éditeur : Nintendo
Date de sortie : 16 novembre 2007
Jouabilité : Wiimote et Nunchuck pour le joueur 1/Wiimote seule pour le joueur 2

Après avoir mis le disque dans la Wii, choisi l’une des six parties disponibles et son avatar (à choisir parmi des personnages de l’univers Mario et les Mii de la console), Mario reçoit une lettre de Peach l’invitant au festival des éclats d’étoile qui se déroule tous les 100 ans. Mario arrive donc au Royaume Champignon où le festival se déroule. Dès le début, on remarque l’énorme potentiel graphique du jeu. Des personnages hauts en couleur avec des textures très bien rendues renforcées par des effets lumineux hors du commun. Pour tout vous dire, c’est le plus beau jeu Mario à ce jour. Mario se dirige donc vers le château de Peach mais là ... Bowser et son armée rappliquent, les bateaux volants bombardent le Royaume pendant qu’une soucoupe volante armée de rayons lasers découpe le bout de terrain où se trouve le château de Peach pour l’embarquer. Heureusement, Mario qui est sur le pont-levis va pouvoir sauver Peach. Manque de chance, Kamek intervient et propulse le plombier dans le vide. On se croirait dans le dernier film de science-fiction à la mode et bien non, ceci est bien le scénario de Super Mario Galaxy ! Un des points faibles du jeu est ce scénario pour le moins futuriste. Où est donc passée la fraîcheur de Super Mario 64 et Super Mario Sunshine ? Super Mario Galaxy apporte des idées novatrices mais a totalement oublié l’esprit Mario qui faisait le succès des anciens jeux.


Une des nouvelles transformations !


Après s’être réveillé sur une planète inconnue, on fait la découverte d’une de ces idées : la gravité. Il faut avouer qu’au début, se retrouver sur une planète la tête en bas n’a rien d’évident mais contrairement à ce qu’on peut penser, on s’y fait assez vite car la maniabilité bien pensée favorise l’adaptation. On se déplace avec le Nunchuck, on saute avec A et on ramasse les fragments d‘étoiles (qui serviront de monnaie d‘échange contre de nouveaux niveaux plus tard) en pointant ces derniers. Difficile de trouver plus simple. Sur cette planète, on fait la connaissance des Lumas (des bébés étoiles) et de leur “maman”, Harmonie qui nous demande de l’aider et qui, pour cela, nous confie un Luma, ce qui octroie la possibilité d’utiliser l’attaque tournoyante en secouant la Wiimote. On récupère une Grande Etoile quelques minutes plus tard puis l’on se retrouve à l’Observatoire de la Comète, sorte de portail à l’instar du Château de Peach ou de la Place Delfino dans les opus précédents. C’est là qu’on se rend compte que Super Mario Galaxy est copié sur ces prédécesseurs. Un système de mondes accessibles avec un certain nombre de Super Etoiles déjà gagnées dans d’autres niveaux. A chaque fois que l’on obtient une Grande Etoile (étoile plus puissante obtenue après avoir vaincu un boss), une nouvelle partie de l’Observatoire avec de nouveaux niveaux devient disponible.


Une étoile supplémentaire, en route vers le prochain niveau !


Autre point important d’un jeu, les sons. Les musiques de Super Mario Galaxy sont magnifiques. Pour la première fois dans un jeu Mario, elles sont jouées par un orchestre. Mention spéciale à la mélodie entendue dans l’Observatoire, tout simplement magnifique. Pour les bruitages, ce sont ceux entendus habituellement dans les jeux Mario. Rien à redire de ce point de vue là donc. Mais alors, où est le problème avec Super Mario Galaxy ? Et bien, là où le jeu pêche, c’est du côté de la durée de vie. En effet, 60 étoiles sont nécessaires pour parvenir au boss final. La première partie du jeu visant à récolter ces premières étoiles est plaisante mais la deuxième partie où il faut obtenir les 60 autres se montre beaucoup plus ennuyeuse. Surtout que pour prétendre avoir fini le jeu à 100 %, seul réel challenge du jeu, il faudra refaire le jeu avec un deuxième personnage. Car, la difficulté n’est pas au rendez-vous. Seules quelques étoiles vous poseront réellement problème mais on ne peut pas vraiment parler de difficulté.


Le premier boss du jeu, Dino Piranha.


Pour finir, au cas où des amis venaient s’introduire chez vous pendant votre partie, Nintendo a pensé à vous (ou pas) en incluant un mode deux joueurs plus anecdotique qu’autre chose. Vous n’aurez besoin que d’une deuxième Wiimote pour jouer à ce mode pour la simple et bonne raison que le seul “travail” du jouer 2 consiste à aider à la récolte des fragments d’étoiles et à bloquer les ennemis en les pointant. Pas sûr que votre ami s’amuse plus qu’à jouer à tour de rôle.

Verdict


Les plus
  • Des graphismes à couper le souffle
  • Des musiques enchanteresses
  • Une jouabilité au poil

Les moins
  • Le scénario
  • La durée de vie
  • Le mode deux joueurs


Super Mario Galaxy est sans conteste un jeu honorable mais ces défauts lui empêche d’être un jeu excellent. Pourtant les ingrédients pour qu’il le soit étaient réunis. Peut-être que le prochain Mario 3D qui pourrait être la suite de Super Mario Galaxy saura corriger ces défauts pour devenir une référence de la plate-forme.

14/20
Aucun commentaire...

Ma... Mario... ?
Luigi, Luigi's Mansion