Connexion



Se connecter
S'inscrire

Vous êtes ici : Accueil » Jeux » Super Mario Bros » Tests » Test de YD62

Super Mario Bros

Fiche du test
YD62
Par YD62
8/10
1 commentaire

Boite de Super Mario Bros

Tadam, le premier vrai jeu de Mario, sorti sur notre superbe console grise avaleuse de cartouches, est Super Mario Bros. Sorti le 13 Septembre 1985 dans nos contrées, c'est loin d'être le jeu qui porte malheur, et ce n'est pas non plus le premier jeu de tout les temps...
Mais bon, Super Mario Bros ne rime pas forcément avec bombe vidéo-ludique... Mais il fait quand même parti des bien-faiteurs du Jeu Vidéo.
Comment le sait-on ? En regardant ce test bien sûr !



Que c'est beau pour une telle année !


Le gars que vous voyez en bas à gauche de l'image juste au-dessus de cette image, non, c'est pas Zorro quand il était gosse, mais c'est Mario ! Et oui, ce qui est bien avec ce jeu, c'est qu'on peut voyager parallèlement dans le temps en jouant petit et grand à la fois !

Le premier point de ce test : ce cher Mario va sauver une princesse, mais qui ? Attention, question pour le million. Et bien ce gars-là va sauver une rouge-cuivrée, qui s'appellent Peach ( han l'originalité de fou ! ) ! Attention, ça ne se prononce pas comme les lettres P et H associés, on dit PICHE, faut toujours se servir de son accent anglais enfoui sur des tonnes de poussières derrière les poumons !
Et il va devoir sauver cette dame d'un mec monstrueux tout vert, il s'appelle Bowser ! A prononcer Baowseur, comme ça, on a l'impression que Bowser est un mec qui tire des flèches à la Link.
Bref, Mario va devoir sauver Peach de Bowser, il doit parcourir tout paysage remplis de trucs fantastiques ( lorsque je dis fantastique, c'est que ça n'existe pas à la réalité, hein ) tout moches et généralement petits qu'il doit tuer !
Voilà un scénario approchant l'originalité absolue, et la merde qu'on connaît depuis le Moyen-Âge. Moi je préfère aller vers le Moyen-Âge...


Quand je vous disais qu'il y avait des machins pas beaux et petits...


Le 2ème point du test : Avec Mario, c'est simple. Courir, s'abaisser et sauter.
Ah, et j'ose vous dire, mais il n'y a pas que ça hein ! On peut flamber les ennemis en prenant des fleurs de feu, devenir Scatman Starman et butant tout le monde rien qu'en les touchant en prenant une étoile. Et on peut devenir grand avec un champignon ! Quand je vous disais qu'on voyage dans le temps avec ce jeu ! Au début, on est petit, on se fait toucher par un gnome, on est dead. Grand, il faut être touché 2 fois pour être dead. Avec un fleur, 3 fois et enfin, avec l'étoile, jamais jusqu'à la fin de l'invincibilité et 2 fois. On peut avoir une nouvelle vie de plus en ayant 100 piè-pièces.


Mario en mode pyromane.


3ème point : Les sons sont corrects, mais c'est toujours le même bordel ! Le 1er niveau de chaque monde ont le même, pareil pour le même sauf le 8ème, le 3ème niveau c'est pareil et le château, devinez quoi ? C'est pareil.
Dans les 3 premiers mondes c'est bien mais quand vous êtes au 5ème-6ème monde, ça devient franchement lassant. Et je ne vous dis pas dans le 8ème monde !
Bref, c'est nul. J'en reviens pas plus que là.


Oh mais que voilà ! WHAT IS IT ? C'est le Champigon !


4ème : Niveau graphismes, c'est vraiment pas mal pour les capacités de la console, je vous rappelle, on est pas en 2009 avec une PS3, on est en 1985 avec une NES !
Je trouve que tout est beau et tout est rose, tout dans ce jeu kiffe la vaïte.
J'ai rien à dire de plus !
Ah si, le seul problème vient avec l'environnement, les nuages sont en fait les mêmes sprites, pareil pour les tuyaux ( sauf recolos de la part de Miyamoto ), également même chose pour les buissons et les collines ! Ça c'est chiant.


Voilà ce fameux monde 1-1 ! Les fans de Mario doivent tous le connaître, à présent, c'est chose faite !


Dernier point car je suis gentil avec vous : Le jeu n'est pas long pour un rond, je peux même citer tous les niveaux du jeu : 1-1, 1-2, 1-3, 1-4, 2-1... ... ..., 8-4.
Tout les mondes s'arrêtent au quatrième niveau : le 1er niveau du monde est de la fusillerie d'ennemis, le second est plus pour faire un tour dans les sous-sol ou dans l'eau, le troisième est de la plate-forme pure et dure, et enfin le quatrième est le château avec le méchant Bowser à la fin pour libérer le nombre de Toad exact à celui du monde. Sauf qu'au 8ème monde, c'est Peach dans une cage. Mais voilà, Bowser revient toujours alors que la seule façon de le tuer c'est de le foutre dans la lave, est-ce qu'il y a 7 clones de Bowser puis enfin le grand Bowser au 8ème, ou est-ce que Bowser n'arrête pas de se réincarné car il a bouffé une champignon qui redonne toujours la vie ? On ignore toujours la réponse.
Bref, 32 niveau ( car 8x4, mes chers enfants ) pour finir un jeu, c'est osé et pas beaucoup !
mais le petit point qui hic un peu : il n'y a pas de sauvegarde... Eh ben on dirait que la sauvegarde ne joue pas de rôle majeur car généralement on fini le jeu en une heure et demie...


Starman Mario : TIN TIN TIN TIN... !!!


CritèreNoteCommentaire
Principe5/10Même si on est sur le premier opus à proposer ça, on a vu des meilleurs bien avant...
Graphismes9/10Pour la console en 1985, c'est une très bonne exploitation !
Maniabilité8/10Heureusement que Miyamoto a implanté des pouvoirs dans le jeux, sinon ce serait vraiment banal de sauter et de se diriger...
Bande Son6/10Entraînante au début mais devient lassante vers le 4ème monde.
Durée de vie4.5/10C'est trop peu 32 niveaux à finir un jeu, surtout qu'une personne a fini ce jeu en 5min.
Note FInale15/20Super Mario Bros est un bon jeu, sans toute fois être classé dans les meilleurs car il est vraiment fade...


ATTENTION, LA NOTE FINALE N'EST PAS UNE NOTE ATTRIBUÉE ARITHMÉTIQUEMENT AVEC TOUTES LES CATÉGORIES DU TEXTE ! C'EST JUSTE UNE IMPRESSION DE SON TESTEUR (de moi donc =D).


Ah bientôt pour un nouveau test !
1 commentaire !
Mayano Mayo
Mayano Mayo
Le 18/01/2014 à 13H59
Je préfère la version all stars !

Voulez-vous prendre Peach pour épouse, de l'aimer et de la chérir jusqu'à ce que le Game Over vous sépare ?
Comte Niark, Super Paper Mario