Connexion



Se connecter
S'inscrire

Vous êtes ici : Accueil » Jeux » Mario et Luigi 3 : Voyage au Centre de Bowser » Tests » Test de Seriugh

Mario et Luigi 3 : Voyage au Centre de Bowser

Fiche du test
Seriugh
Par Seriugh
9/10
1 commentaire

Boite de Mario et Luigi 3 : Voyage au Centre de Bowser

Mario, ce n'est pas que Mario Kart ou Mario Bros, c'est aussi Mario et Luigi. Un peu moins connue mais pourtant tout aussi bonne, c'est une série de RPG qui, pour ceux qui ne l'auraient pas compris, met en scène Mario et Luigi. Et pour ceux qui n'auraient toujours pas compris, je vais vous parler du troisième opus, le dernier sorti : Voyage au centre de Bowser.
NB : Tout au long du test, les noms entre parenthèses sont de la version québecoise, à laquelle j'ai joué.

Scénario


Rien qu'avec le titre du jeu (Voyage au centre de Bowser), on sent l'originalité. Et ce n'est pas à tort : le scénario est bien plus élaboré que le classique Peach se fait enlever, Mario la sauve et lalala tout le monde est content.Tout commence au village Toad, dont les habitants sont frappés d'une maladie, la rouliboulite (le bloubb pour nos amis canadiens).

Les membres les plus haut placés du royaume (Peach, Papy Champi (Toadworth), Toadbert, Mario et Luigi) se réunissent en catastrophe, comptant sur l'aide de l'esprit étoilé. C'est alors que Bowser entre en scène en tentant d'enlever Peach, essuie une cuisante défaite, et lalala tout le monde est cont... ah non, pas tant que ça en fait. Après avoir mangé un étrange champignon vendu par un étrange marchand dans une étrange clairière (dans une étrange forêt, vous vous en doutez), Bowser se met (étrangement) à aspirer tout ce qui l'entoure, y compris nos amis.


Bowser, qui joue à l'aspirateur


Pour eux, l'aventure se poursuit dans le corps de Bowser, tandis que l'étrange marchand, qui n'est autre que Gracowitz (Faffreux), prend possession du royaume Champignon. La mission de Mario et Luigi : ni plus ni moins que de sortir du corps de Bowser, d'éradiquer la rouliboulite (bloubb) et d'empêcher Gracowitz (Faffreux) de s'emparer de l'Etoile obscure, puissant artefact de magie noire, ce qui marquerait la fin du royaume Champignon. Un peu plus compliqué que de sauver la potiche Peach, non ? En plus, il y a pas mal d'humour, et le personnage de Gracowitz (Faffreux) est tout bonnement génial. Résultat, pour un jeu Mario, c'est un très bon scénario. Seule la fin est un peu décevante.

Principe


Là, il y a beaucoup à dire : c'est le gros point fort du jeu. On ne s'ennuie jamais, parce qu'on peut varier les plaisirs. Déjà, on contrôle tantôt Mario et Luigi bien sûr, mais tantôt aussi le grand méchant Bowser. Quel bonheur d'envoyer valdinguer les ennemis d'un coup de poing et de mettre le feu aux arbres qui osent pousser sur notre chemin !


Laissez passer Bowsie !


Mais ce n'est pas tout, car le jeu est très varié sur son gameplay : on se déplace dans le corps de Bowser en plate-forme, et à l'extérieur en vue de dessus. Dès qu'on rencontre un ennemi, on passe au combat, et le tout agrémenté de plusieurs mini-jeux.

Les plates-formes, d'abord, sont plutôt des niveaux à énigmes et objets cachés que de véritables plates-formes comme dans Mario Bros. Leur difficulté (enfin tout est relatif) provient des énigmes qu'on doit parfois résoudre, mais surtout des combats.
Parlons donc des combats :
Ils se font au tour par tour, avec des attaques simples, en sautant sur les ennemis ou avec le marteau, et avec des attaques spéciales, sous forme de mini-(voire micro)jeux, avec les boutons pour les frères et le stylet pour Bowser. Mieux on réussit le mini-jeu, plus elles sont réussies. La difficulté des combats n'est pas trop sur le fait d'avoir une stratégie d'attaque, mais plus sur les réflexes et la précision qui déterminent si vos attaques sont réussies et si vous évitez celles de l'adversaire.

Un combat


Et un petit plus : les combats de géants, avec Bowser. Au stylet, Bowser géant affronte des ennemis... géants. Vous êtes-vous déjà battu contre un château ? C'est l'occasion ou jamais.


Un scoop : Bowser détruit son propre château !


Ce n'est toujours pas tout, je vous ai gardé le meilleur pour la fin : ce qui se passe à l'extérieur de Bowser peut influencer ce qui se passe à l'intérieur, et inversement. Si Bowser boit de l'eau, il devient possible de nager dans son estomac et d'atteindre de nouvelles zones. Au contraire, si les deux frères activent ses muscles ou certaines zones de son corps (avec des mini-jeux), Bowser devient plus fort voire géant ou acquiert de nouvelles capacités, comme se mettre en boule. Un concept très sympa et original donc.
Conclusion : prenez un gameplay très varié, un principe intéressant, quelques combats très prenants, une pincée de mini-jeux très sympas et bien intégrés au tout, mélangez le tout, et vous obtenez un gameplay classique et original à la fois, sympathique et bien pensé.

Maniabilité


Plutôt pas mal aussi sur ce point là. Toutes les fonctionnalités de la DS sont utilisées, et ça reste pratique et instinctif.
Grosso modo, les boutons sont partagés en deux :
Mario et Luigi utilisent respectivement les boutons A et B, et le bouton R permet de naviguer entre leurs différentes actions. Plusieurs attaques spéciales des frères reposent sur appuyer sur le bon bouton pour contrôler le bon frère au bon moment, par exemple pour l'attaque du tuyau tournant, on voit Mario et Luigi rentrer dans le tuyau, il tourne, et quand il s'arrête au dessus de l'ennemi, il faut appuyer sur le bouton du frère qui est en dessous en espérant avoir bien suivi le mouvement du tuyau pour qu'il attaque.

L'attaque du tuyau tournant

Bowser quant à lui utilise les boutons X et Y, et le stylet et le micro pour ses attaques spéciales et ses combats de géants. Et quelque chose de tout bête, mais que je trouve génial, c'est qu'avant tout ce qui nécessite le stylet (attaque spéciale, mini-jeu, combat géant), il faut toucher l'écran pour commencer, donc on a le temps de sortir le stylet.
Résultat, le jeu utilise boutons, stylet et micro sans que ça soit gênant de switcher entre tout ça. Pour une fois, le jeu a été pensé en fonction de la console sur laquelle il tourne, et je trouve ça vraiment bien.

Graphismes


Les graphismes sont assez sympas, et ils collent bien à l'esprit Mario, mais en se différenciant quand même de la série Mario Bros par exemple. En gros les graphismes font Mario, mais dans un certain style. Ensuite, ils sont bien détaillés sans que ça soit excessif, vous pouvez le voir à travers les différents screens de ce test, mais en voici un du château de Bowser en bonus :

Château de Bowser

Un petit bémol quand même pour les combats de géants qui pixellisent un peu, comme vous pouvez vous en rendre compte sur le screen un peu plus haut.
Résultat, les graphismes sont tout aussi soignés que le reste, et l'ensemble est agréable à regarder et presque sans défaut. C'est presque un exploit pour un jeu DS, qui n'est pas très bien servie de ce point de vue là, notamment à cause de son écran qui est bien plus petit que celui d'une télé.

Bande-son


Dans son ensemble, la bande son-est bien, et les différents thèmes musicaux collent bien avec l'endroit où ils sont utilisés. Ça n'est pas extraordinaire non plus, mais on peut quand même retenir la musique des combats, très réussie, et celle du boss final, encore plus réussie (même s'il vous faudra finir le jeu pour l'entendre). A part ça, la bande-son est assez variée, et un petit plus original, c'est que la musique entendue depuis l'intérieur du corps de Bowser est plus sourde que celle de l'extérieur, quand on permute entre Bowser et les frères, on a vraiment l'impression d'être dedans ou dehors.
Donc on a une bonne bande son avec quelques bon thèmes, mais il n'y a rien d'incroyable non plus.

Durée de vie


Alors là, je suis pas vraiment un pro des jeux vidéo, donc je ne peux pas vous dire exactement. Mais comparé à d'autres jeux, je peux quand même dire que c'est très raisonnable, on a de quoi s'occuper pendant pas mal de temps.
La quête principale est assez longue déjà, et les quêtes secondaires sont plutôt nombreuses. Par quêtes secondaire, j'entends les badges à collecter (il y a des badges Luigi et des badges Mario, que l'on combine pour donner différentes améliorations des statistiques), les équipements aussi à collecter (qui améliorent les stats ou donnent certains pouvoirs), et les fèves aussi à collecter (enfouies un peu partout dans le royaume ou dans Bowser, elles donnent un point dans une stat pour un perso), quelques quêtes secondaires à proprement parler qui débloquent des équipements, des badges ou des attaques spéciales, et enfin certains lieux où on peut réaffronter certains boss (qui sont devenus plus forts) en un certain nombre de tours, et faire le meilleur score possible aux mini-jeux des attaques spéciales. Sans compter évidemment les objets qui servent pendant les combats et les pièces. Ainsi que les niveaux des personnages et l'expérience, puisqu'il y a des fins alternatives en fonction du niveau atteint.
Enfin bref, ça fait un paquet de chose à collecter et à débloquer, autant dire que vous en avez pour un bout de temps si vous voulez tout finir.

Bon, maintenant, les résultats :
CritèreNoteCommentaire
Scénario9/10Un savant fou, Bowser qui avale nos héros, une étoile maudite... Pour un jeu Mario, c'est pas mal du tout. Avec une bonne dose d'humour et le personnage de Gracowitz(Faffreux) qui est génial, ça mérite une bonne note.
Principe10/10Je ne peux pas mettre moins, pour un RPG c'est au top, les combats sont excitants, les mini-jeux sont variés et bien intégrés au tout, et surtout le principe d'interaction intérieur/extérieur du corps de Bowser est original et bien creusé
Maniabilité10/10Là non plus je n'ai rien à redire, toutes les fonctionnalités de la DS sont utilisées, et on passe de l'une à l'autre sans que ça soit gênant.
Graphismes9/10Les graphismes sont très sympas, détaillés tout comme il faut, juste un peu de pixels dans les combats de géants.
Bande son7/10Une bande-son de qualité, mais pas non plus extraordinaire, à part deux thèmes qui se démarquent du lot.
Durée de vie9/10Très raisonnable, une quête principale d'une bonne durée, avec une foule de choses à trouver et à débloquer en plus.
Note Finale18/20Un univers décalé par rapport aux autres Mario avec pas mal d'humour, de très bons personnages, un principe original et bien creusé, une maniabilité au top, on voit que le jeu a été pensé pour la DS, des graphismes très sympas, une bonne bande-son, une durée de vie plus que raisonnable, que demander de plus ? Si vous ne l'avez pas, courrez l'acheter !
1 commentaire !
NYATHAN
NYATHAN
Le 02/02/2016 à 20H36
Bonne critique sur un bon jeu!

C'est toi qui te fais sans cesse sauver par deux moustachus, et c'est CA la honte !
Mimic, Super Paper Mario