Connexion



Se connecter
S'inscrire

Vous êtes ici : Accueil » Jeux » Mario Party : Island Tour » Tests » Test de Rexoshi

Mario Party : Island Tour

Fiche du test
Rexoshi
Par Rexoshi
8/10
0 commentaire

Boite de Mario Party : Island Tour

En 2014, la célèbre saga de jeux de l'oie version Mario s'offre une déclinaison 3DS. Deux ans s'écoulent entre la sortie de l'opus 9 (sur Wii) et celui-ci. Cette durée aura-t-elle permis d'avoir un jeu de qualité ? Tentons d'en savoir plus...

Un Mario Party sur console portable, c'est toujours très particulier. On se souvient de l'opus Game Boy Advance qui se démarquait par l'accent mis sur le mode un joueur, une première dans la série, et de Mario Party DS qui comprenait assez peu de nouveautés mais qui innovait pas mal dans les mini-jeux. Cependant, avec la nouvelle direction que prend la série depuis Mario Party 9, on peut s'attendre à tout avec un volet 3DS...

En ouvrant le menu, on tombe sur cinq modes proposés : Jeux de plateau, Mini-jeux, Mini-jeux StreetPass, Tour de Bowser et Musée. Je ne m'attarderai pas trop sur le dernier : il permet de consulter les records ainsi que les quelques bonus achetés avec les points Mario Party (obtenus en jouant).
Le mode StreetPass permet de défier des joueurs IA basés sur la façon de jouer des gens que vous croisez avec votre 3DS dans des mini-jeux. Rien de spécial sinon. Il nous reste donc trois modes à découvrir, et on va commencer par celui réservé au mode solo.


La Tour de Bowser !


C'est à ce mode que se rapporte le scénario du jeu (relativement discret) : Mario et ses amis ont été invités sur l'île de la fête... Ce qui ne plaît pas à Bowser, qui décide donc de créer sa propre île avec une tour de 30 étages. Il défie alors la joyeuse bande de venir le vaincre dans celle-ci. Scénario assez bâclé, certes, mais qui n'est qu'un prétexte pour nous faire jouer à ce mode.

Le principe : il vous faut gravir la tour, étage par étage. Pour passer au niveau suivant, vous devez vaincre 3 clones d'un personnage dans l'un des deux mini-jeux proposés. Une victoire et vous passez à l'étage suivant ; une défaite ne change absolument rien à votre progression puisque vous pouvez recommencer autant de fois que vous le souhaitez, soit avec le même mini-jeu, soit avec l'autre. Si toutefois vous veniez à échouer plus de 3 fois de suite au même étage, Toad vert vous donne un petit coup de pouce en frappant un Bloc Dé qui supprime un ou deux de vos adversaires, voire qui vous permet d'atteindre immédiatement le niveau supérieur (cette aide survient parfois aléatoirement sans que vous n'ayez échoué). De temps à autre, Bowser peut pimenter la partie en augmentant l'IA de vos adversaires ou en vous forçant à recommencer un étage déjà terminé. Enfin, tous les 5 étages, vous devez affronter un boss, de manière similaire au mode aventure de Mario Party DS. Ce sont ces six affrontements auxquels vous prendrez part en escaladant la tour qui constituent le seul intérêt de ce mode. Autrement, ce n'est qu'une simple suite de mini-jeux... On peut comprendre que pour une console portable, le mode solo ait été pensé de sorte qu'il ne soit pas trop long (une partie complète durant environ 90 minutes, avec possibilité de sauvegarder à chaque étage), mais on a connu mieux dans les anciens opus... À vous de voir ce que vous en pensez, mais il est possible qu'après l'avoir terminé pour débloquer le personnage caché, vous ne le recommenciez plus ensuite...

Oublions donc le mode solo pour nous concentrer sur ce qui est jouable à plusieurs : les plateaux et les mini-jeux. On souligne déjà un bon point : une seule cartouche est nécessaire pour profiter de tout ce que Mario Party : Island Tour a à nous offrir sur jusqu'à quatre consoles en même temps. Uniquement en local, et non en ligne, ce qui déplaira peut-être à certains pour un jeu sorti en 2014, même si je trouve personnellement que ce genre de jeu ne serait pas adapté au online (du moins, si c'est avec n'importe qui). Mais c'est déjà pas mal, quand on sait que plusieurs jeux de la 3DS exigent d'être présents en un exemplaire par joueur pour en profiter en multi.


D'ailleurs, pour la première fois dans la série, il existe un plateau et des mini-jeux qui se jouent exclusivement à plusieurs, et où les personnages ORDI ne sont pas autorisés. Heureusement pour les joueurs solo, ça ne concerne qu'un plateau et deux mini-jeux...


Concernant les plateaux, donc... Ils sont au nombre de sept dans cet opus qui abandonne le système du véhicule de Mario Party 9, chaque joueur retrouvant donc un déplacement individuel. Ceci constitue le seul retour en arrière dans la série, puisque pour ce qui est du principe du jeu, on a quelque chose de simple, mais efficace : des jeux de l'oie tout à fait classiques où il faut arriver le premier au bout du plateau (sauf dans un des plateaux où c'est tout l'inverse, mais il faudra jouer pour le découvrir !).

Mais comme se faire la course au dé peut sembler répétitif, c'est sur la manière d'atteindre l'arrivée qu'on observe des différences d'un plateau à l'autre. Si, dans le Royaume des bonus, il vous faut remporter les mini-jeux pour obtenir des dés et des objets avantageux, la Route des étoiles scinde la course en quatre étapes durant lesquelles vous obtiendrez ou perdrez des petites étoiles nécessaires à la victoire. Mention spéciale à la Table de jeu de Maskass (montrée plus haut), exclusivement jouable à trois ou quatre, qui utilise des cartes au lieu des dés, et qui laisse place à tous les coups fourrés puisqu'il faut à chaque tour piocher une carte du jeu d'un adversaire.
Au final, c'est comme si nous avions sept petits jeux et qu'il n'y avait plus qu'à choisir selon la durée de jeu souhaitée, l'importance de l'aspect "hasard" et le nombre de mini-jeux. Ce Mario Party se démarque donc de ses grands frères en misant sur la simplicité, ce qui serait peut-être inadapté pour des grands jeux sur Wii ou sur Wii U, mais qui passe très bien sur une console portable. Notons également qu'une partie peut exceptionnellement atteindre une durée d'une heure, mais que la plupart du temps, elles durent entre 20 et 30 minutes. Pratique si vous voulez faire un jeu assez court, autrement il vous suffira d'enchaîner plusieurs plateaux.


Un autre plateau : la Montagne de Bill Bourrin, qui joue sur la prise de risques quand il y a hasard. Selon les résultats des dés, une partie peut très bien durer cinq minutes comme elle peut durer une heure...


Les mini-jeux sont bien sûr de la partie et surviennent à des moments différents (fin d'un tour, arrêt sur une certaine case, etc.) en fonction du plateau. Au nombre de 81, ils proposent tous des concepts variés et exploitent au mieux tous les contrôles possibles de la console : boutons, écran tactile et gyroscope. Très amusants à plusieurs, ils restent tout de même assez sympathiques même en solo, d'autant que l'on peut choisir combien d'adversaires contrôlés par la console on souhaite faire apparaître. Le seul bémol qui pour moi est un gros défaut, c'est l'absence totale de mini-jeux à 1 contre 3 et 2 contre 2... Seuls les mini-jeux chacun pour soi ont survécu au passage à la 3DS. Ceci est vraiment dommage, car le fait qu'il y ait des épreuves en équipe et qu'on ne sache pas à l'avance avec qui on va coopérer était un plus pour la convivialité des autres jeux de la série. Ici, on sait que quoi qu'il arrive, ce sera chacun dans son coin, ce qui est bien moins fun...


Certains mini-jeux utilisent l'écran tactile d'une façon originale : comme antisèche dans des épreuves de mémoire !


Puisque nous parlons des mini-jeux, venons-en au mode qui leur est dédié, justement. Celui-ci comporte trois "sous-modes", avec tout d'abord Jeu libre qui permet de jouer à n'importe quel mini-jeu au choix (sans avoir besoin de les débloquer préalablement), y compris à quelques extras non disponibles en plateau, comme des puzzles ou des jeux utilisant les cartes Réalité Augmentée (fournies avec votre console). Le mode Course en ballons est le traditionnel tournoi qui consiste à être le premier à remporter 3, 5 ou 7 mini-jeux en premier. Enfin, le mode Contre-la-montre, repris de Mario Party 9, ne se joue qu'en solo et vous permet de tester votre rapidité sur dix mini-jeux, chacun proposant un petit défi bonus qui vous permet, s'il est réussi, de retirer trois secondes du temps réalisé. Pas d'autres variantes, contrairement aux opus précédents... Cela nous fait un mode mini-jeux malheureusement bien vide...

Qu'ajouter d'autre... Les graphismes sont colorés et assez sympathiques, comme la majorité des jeux Mario sur 3DS. Je trouve personnellement que la 3D de la console n'est pas forcément du meilleur effet avec ce jeu, mais chacun a sa perception pour celui-ci. L'ambiance musicale est plutôt agréable et colle bien à l'univers Mario, ce qui n'était pas nécessairement le cas avec tous les jeux précédents de la série.


En parlant de musique, ce mini-jeu consiste à appuyer sur les touches de l'écran tactile, sur le rythme donné par le célèbre thème principal de Super Mario Bros. !


En écrivant ces lignes, je me surprends d'être déjà sur le point de clôturer ce test, mais je ne trouve malheureusement plus grand chose à dire sur ce jeu... Excepté le nombre impressionnant de mini-jeux et la diversité des plateaux, il est assez pauvre en contenu... Un joueur solo en aura donc vite fait le tour, mais pourra toutefois trouver du plaisir à y revenir, ne serait-ce que pour les mini-jeux. En revanche, si vous avez des amis qui ont une 3DS, il y a moyen de s'éclater pendant un bon moment ! Mais ce n'est peut-être pas le meilleur jeu pour cela...

Les plusLes moins
  • Des jeux de plateau simples et efficaces !
  • Une ambiance très "Mario" qui manquait à la plupart des opus précédents.
  • Une grande variété de mini-jeux amusants, même en solo...
  • ... mais uniquement chacun pour soi.
  • Densité de contenu plutôt légère.


CritèreNoteCommentaire
Principe8/10Un Mario Party qui se démarque de ses grands frères par sa simplicité. Le pari était risqué, mais c'est bienvenu pour une console portable !
Graphismes8/10Assez sympathiques, bien que la 3D n'apporte pas grand chose...
Maniabilité9/10Des commandes variées et souvent assez simples pour les mini-jeux. On regrettera juste que certains mini-jeux qui se jouent au gyroscope ont parfois quelques imprécisions...
Bande Son8/10Des musiques plutôt agréables avec un bon esprit "Mario", ce qui n'arrive pas souvent dans la série !
Multijoueur9/10Jouable jusqu'à 4 en local avec une seule cartouche, avec même un plateau exclusif au mode multi ! Que demander de plus ? Dommage cependant que tous les mini-jeux soient chacun pour soi...
Durée de vie7,5/10Un joueur seul en fera vite le tour, même si les mini-jeux peuvent faire passer le temps cinq minutes. C'est en multi que se révèle le potentiel de ce jeu, même si d'autres opus de Mario Party le battent peut-être en convivialité.
Note Finale8/10Mario Party : Island Tour a pris quelques risques, en changeant notamment la dynamique de jeu... Ce qui est plutôt réussi, alors on peut regretter que cette prise de risques n'ait pas été plus poussée... Ceci dit, ça reste un jeu bien sympathique pour jouer entre amis à la 3DS, donc si vous cherchez un bon jeu multi-joueurs pour cette console, n'hésitez pas !



Mais... Le but, c'était pas d'arriver premier ?!


Remarque : la note finale n'est pas une moyenne arithmétique des 6 critères.
Aucun commentaire...

Mario ? Qu'est-ce tu fais ici ? On a pas encore lancé notre attaque !
Bowser, Super Paper Mario