Connexion



Se connecter
S'inscrire

Vous êtes ici : Accueil » Jeux » New Super Mario Bros U » Tests » Test de Rexoshi

New Super Mario Bros U

Fiche du test
Rexoshi
Par Rexoshi
9/10
1 commentaire

Boite de New Super Mario Bros U

C'est devenu une habitude : depuis la DS, chaque console a droit à son New Super Mario Bros. Ce quatrième opus de la série ne sort que 3 mois après son prédécesseur. Vaut-il le coup, vu le peu d'attente ?

Vu que Bowser enlève Peach une fois de plus, je vais passer rapidement sur les nouveaux détails du scénario. Bowser, plutôt que d'emmener Peach dans son propre château, investit celui de la princesse et éjecte Mario, Luigi et les Toads avec un énorme bras mécanique fixé sur son bateau volant. Ceux-ci atterrissent - tout à fait par hasard - dans un grand chêne, lequel se voit délesté de tous ses Super Glands. Ni une ni deux, Mario et sa bande se mettent en route pour regagner le château de Peach afin d'en chasser le roi des Koopa ! On ne va pas s'arrêter à ce détail et explorer le jeu plus en profondeur...


Parfois, je ne comprends pas pourquoi Mario reste bêtement là en attendant que quelque chose se passe...


Après cette cinématique, on accède à la carte du monde. Première nouveauté : alors que les précédents New Super Mario Bros. utilisaient une carte par monde, cette déclinaison Wii U en a une seule pour tout le jeu, à l'instar de Super Mario World. Et une chose est sûre : c'est beau ! On peut donc dès le début jeter un oeil à l'ensemble des mondes à parcourir, et ce n'est pas pour nous déplaire. Autre nouveauté sympathique : les mondes et les niveaux ont désormais un nom : fini les simples "Monde 1-1", "Monde 1-3" ou encore "Monde 8-Château", place au "Pied du grand chêne", à la "Colline Yoshi" et au "Combat final". La numérotation reste tout de même présente (du moins pour les niveaux, car les mondes ont également chacun un nom) pour se repérer, mais elle passe au second plan pour désigner les niveaux. Même si cela relève du détail, ça participe à l'identité de chaque niveau et permet de se faire une petite idée de ce qui nous attend avant d'entrer.


Cette nouvelle carte offre également plus de liberté et de nouvelles possibilités pour relier les mondes entre eux.


On retrouve bien évidemment les niveaux classiques, les tours et les châteaux, les manoirs hantés et les maisons Toad. S'ajoutent aussi les barrages d'ennemis, comme dans Super Mario Bros. 3 avec ses Frères Marto, et New Super Mario Bros. Wii. Cependant, petite innovation : si dans l'opus Wii, on pouvait ignorer les ennemis et se contenter de récupérer 8 boules Toad, retour aux sources ici : les boules en question disparaissent et il s'agit donc d'éliminer les monstres, à l'instar de Super Mario Bros. 3. Si vous réussissez, vous obtenez une Étoile dans votre réserve d'objets. Par ailleurs, cette dernière est également modifiée et n'a plus que 10 emplacements : il vous faut donc gérer votre stock d'objets pour ne pas en gaspiller. Notez qu'à part les maisons Toad et les combats d'ennemis, cette réserve peut aussi se remplir grâce à un lapin nommé Carottin, qu'il vous faudra attraper dans quelques niveaux (Super Mario 64, si tu m'entends...). Par ailleurs, les tours et les châteaux évoluent eux aussi : les premières vous feront désormais affronter Boom Boom, qui bénéficiera de nouvelles capacités à chaque affrontement, de manière identique à Super Mario Bros. 3, à nouveau (en notant que vers la fin, vous aurez affaire à d'autres boss dans les tours). Les châteaux, eux, se terminent par un canon vous propulsant dans un bateau volant afin d'affronter un Koopaling. Et cette fois, contrairement à l'opus 3DS, même si on les élimine toujours avec trois sauts sur la tête, ils bénéficient de techniques de combat inédites : Larry sera aidé par des geysers jaillissants à tout moment, tandis que Ludwig se clonera pour vous embrouiller. Chacun de ces sept combats sera donc une nouvelle épreuve !

Concrètement, quelles sont les nouveautés à l'intérieur des niveaux ? On va déjà commencer par la nouvelle transformation de cet opus : Mario-Écureuil volant. Elle s'obtient en mangeant un Super Gland (qui rappelle un champignon, rien d'autre...), et est fort similaire à Mario Raton-Laveur ou à Mario-Cape : elle permet de planer quelques instants après un saut. Il est également possible de reprendre de l'altitude grâce à une commande précise (qui dépend de votre manette, nous y reviendrons), mais vous devez ensuite toucher le sol ou rebondir sur un ennemi avant de pouvoir ré-exécuter cette action. Enfin, ce costume permet aussi de s'accrocher quelques instants aux murs.


Cette image résume bien le tout je pense.


Si elle ne s'accompagne pas d'autres nouvelles transformations, elle possède néanmoins une variante qui permet de voler et reprendre de l'altitude indéfiniment, et qui s'obtient avec un Super Gland P, inspiré de l'Aile P de Super Mario Bros. 3 (tiens, encore lui !). Enfin, on retrouve toutes les transformations apparues dans l'opus Wii, à savoir Mario-Feu, Mario-Glace, Mario-Hélice, Mario-Pingouin (bien que ces deux derniers apparaissent rarement dans ce jeu) et Mini-Mario, qui pouvait déjà courir sur l'eau et qui maintenant peut monter les murs. Yoshi est également présent pour notre plus grand plaisir, même si le nombre de niveaux où on peut le chevaucher est toujours aussi faible...

Cependant, New Super Mario Bros. U voit le retour des Bébés Yoshi, qu'on avait pas revus depuis Super Mario World ! Contrairement à Yoshi, ils doivent être portés et compliquent donc certaines actions, mais ils peuvent manger les ennemis et ont chacun leur pouvoir propre : le Bébé Yoshi rose se gonfle et permet de voler, comme Yoshi ballon dans Super Mario Galaxy 2. Le Bébé Yoshi bleu crache des bulles qui transforment les ennemis en pièces ou en objets, et qui peuvent aussi servir de points d'appui dans les phases de plate-formes compliquées, et enfin, Bébé Yoshi jaune permet d'éclairer les zones sombres et d'éblouir les ennemis. Si le dernier n'est trouvable que dans quelques niveaux et ne nous suit pas d'un stage à l'autre, les deux premiers sont récupérables sur la carte et nous accompagnent partout (sauf dans les tours, les manoirs et les châteaux) tant qu'ils ne tombent pas dans le vide !

Je passe rapidement sur le mode multijoueur, car il est identique à New Super Mario Bros. Wii : jusqu'à 4 joueurs peuvent parcourir simultanément les niveaux, et l'avantage est que si un joueur perd une vie, il revient sous forme de bulle et le niveau continue si au moins un de ses partenaires est encore debout. Le super guide qui aide les joueurs en difficulté est toujours là, la seule différence est qu'il ne faut plus perdre 8 vies pour pouvoir l'utiliser, mais seulement 5.


Et bien sûr, ne comptez pas sur le super guide pour vous aider à trouver ce genre de trucs !


Avant d'en venir aux modes annexes (que chaque opus de la série contenait, donc New Super Mario Bros. U ne déroge pas à la règle), j'aimerais vous parler des commandes que je n'ai pas évoquées. Vous pouvez en effet jouer avec 3 manettes différentes : la Wiimote, la manette Wii U Pro (depuis la sortie de New Super Luigi U) et le GamePad, bien sûr. Pour la première, les commandes sont identiques à l'opus Wii et n'emploient donc que les boutons 1, 2, la croix et quelques secousses. La manette Wii U Pro a des commandes identiques à New Super Mario Bros. 2 sur 3DS et vous pouvez donc choisir d'utiliser la croix ou le stick. Cette manette ne possédant pas de capteur de mouvements, les actions qui s'effectuent par secousse avec la Wiimote utilisent le bouton R. Enfin, les commandes sur le GamePad sont identiques à celles de la manette Wii U Pro, à ceci près que les secousses sont ici possibles (mais facultatives : les boutons R et ZR assurent les mêmes fonctions que les secousses).

La particularité du GamePad, c'est qu'il n'est pas utilisé de la même façon en solo et en multi. Lorsque vous jouez seul, vous pouvez l'utiliser comme n'importe quelle autre manette, et vous avez même la possibilité de jouer sans télévision si c'est nécessaire (bon, l'image et le son sont un peu moins beaux sur le Gamepad, mais ça reste correct) ! En revanche, en multi, le joueur au GamePad ne contrôle aucun personnage. Son rôle se résume à placer des blocs et à gêner les ennemis. Ce qui fait que le jeu est jouable à cinq, mais que l'utilisateur du GamePad fait office de cinquième roue du carrosse. C'est un peu dommage...

Parlons maintenant des modes annexes. Cette fois, la surprise est plutôt bonne : trois modes de jeu supplémentaires à l'aventure vous sont proposés ! Il y a tout d'abord le mode Défi, prévu pour jouer en solo (de rares défis permettent de jouer à deux : un joueur contrôle un personnage avec une manette, l'autre l'aide avec le GamePad). Le principe est simple : dans des stages de l'aventure ou dans des niveaux inédits, il vous faut réussir une série d'épreuves diverses : cela va du speed run sur un niveau simple à une collecte de pièces, en passant par un combat de boss où vous ne pouvez pas toucher le sol. Vous pouvez à chaque fois sauvegarder votre meilleur score et une vidéo de votre performance. Pas évident d'obtenir à chaque fois la médaille d'or !


Il arrive souvent de rater l'or d'une seconde... C'est assez rageant.


On a ensuite le mode "Ruée vers l'or". Jouable d'un à cinq joueurs en coopération, il vous propose de parcourir une sélection de 2 ou 3 stages le plus vite possible. Cependant, cela serait trop facile s'il n'y avait pas la subtilité suivante : quel que soit le stage, il y a un scrolling forcé qui vous ralentit ! Heureusement, vous pouvez faire accélérer celui-ci en récoltant des pièces. Mais cela rend le stage plus difficile à parcourir : à vous de voir si vous prenez ou pas le risque d'aller à vitesse maximale, car vous n'avez droit qu'à 5 vies par joueur. Assez dynamique quand on s'ennuie dans ce jeu, ce mode ravira lui aussi les fans de records à battre.

Enfin, si vous en avez marre de ne jouer en multi qu'en coopération, le mode "Course aux pièces", tout droit revenu de New Super Mario Bros. Wii, est fait pour vous ! Le principe ? Parcourir les niveaux en ramassant le plus de pièces possible, et en attrapant le drapeau de mi-niveau, les pièces étoile et le drapeau de fin pour obtenir des bonus. Ici, tous les coups sont permis ! Deux nouveautés s'ajoutent également : la première est la possibilité de composer des équipes, équitables ou non (ainsi, vous pouvez aussi bien jouer chacun pour soi qu'à 2 contre 2 mais aussi à un joueur contre tous les autres !) , en ajoutant aussi que le joueur au GamePad peut, en plaçant ses blocs, favoriser ou désavantager qui il veut ! Enfin, vous avez aussi accès à quelques stages inédits dans lesquels vous pouvez placer les pièces comme bon vous semble avant de jouer... Serait-ce un présage à un éditeur de niveau dans un prochain opus de la série ? On peut toujours rêver, non ?

J'ai beaucoup blablaté sur le jeu, au point d'en oublier les autres aspects. Rapidement : les graphismes sont toujours aussi beaux, et même encore plus avec les capacités HD de la Wii U. On ne s'en rend pas bien compte sur les images de ce test, mais comparez les graphismes lorsque vous jouez à l'opus Wii et à celui-ci, et vous verrez la différence ! Les environnements évoluent un peu eux aussi, avec par exemple des niveaux se déroulant pendant la nuit, ou bien le château de Peach sous occupation Koopasienne comme décor. Dommage que cette évolution soit assez peu marquée...

Du côté des musiques, on a de nouveau affaire à la même bande son que New Super Mario Bros Wii., mais cette fois sans bruitages désagréables. Cela peut paraître lourd, mais heureusement, on a cette fois-ci droit à une bonne quinzaine de musiques inédites, dont notamment les musiques de carte du monde, mais aussi, pour la première fois en quatre jeux "New", à un changement du thème principal et de ses variations, au lieu d'un simple remix. Et ça reste toujours aussi agréable à écouter même si ça n'égale pas Super Mario Galaxy.

Enfin, la durée de vie du jeu est très correcte : comptez environ 9-10 heures pour finir l'aventure principale sans prendre de raccourcis pour sauter plusieurs mondes, et 15 à 20 heures de plus pour l'achever à 100%. Les modes annexes pourront eux vous occuper trois ou quatre heures... ou plus, si vous n'êtes pas expert ! Le seul point négatif ici, c'est que les pièces étoile, même si elles sont toujours bien cachées, n'ont plus qu'une seule utilité : débloquer les niveaux secrets du jeu, et ne peuvent donc plus être dépensées pour ouvrir des chemins sur la carte. Enfin, les sorties secrètes sont particulièrement bien dissimulées, car contrairement aux opus précédents, la carte du monde est faite pour qu'on ait du mal à deviner les niveaux où elles se trouvent ! Après un opus 3DS à la durée de vie assez pauvre, c'est une bonne nouvelle !

Les plusLes moins
  • Toujours aussi amusant à plusieurs !
  • C'est beau !
  • Possibilité de jouer sans télé avec une qualité plus que satisfaisante.
  • Les modes supplémentaires prolongent la durée de vie.
  • Peu de nouveautés par rapport à l'opus Wii.
  • Pas de particularités du GamePad en solo (hormis le mode sans télé).
  • En multijoueur, le joueur au GamePad ne fait pas grand chose...


CritèreNoteCommentaire
Principe8,5/10On retrouve un gameplay similaire à l'excellent New Super Mario Bros. Wii, ça ne peut qu'être bon. Mais cet opus aurait sûrement gagné à prendre davantage ses marques.
Graphismes9,5/10Jamais on n'aurait pu penser à l'époque SNES qu'un jeu de plate-formes en 2D pourrait être aussi beau, vous êtes d'accord ? Après, il reste ce mélange 2D-3D qui n'est pas forcément au goût de tout le monde, mais on ne peut pas nier la qualité !
Maniabilité9,5/10Quasiment irréprochable, si ce n'est le maniement de Mario-Écureuil Volant, pas évident à maîtriser au début.
Bande Son7,5/10La plupart des musiques proviennent de l'opus Wii, mais sont fidèlement reprises plutôt que d'être mal arrangées. Il y a tout de même une quinzaine de nouvelles musiques assez sympathiques, mais sans plus.
Scénario2/10Encore le même scénario, excepté le fait que Bowser, lassé de son propre château, investit celui de Peach. L'originalité s'arrête là. Mais bon, au fond, on s'en fiche, non ?
Multijoueur9,5/10Jouable à 5 (même si le joueur au GamePad ne fait pas grand chose) dans son intégralité. Les parties sont fun mais toujours aussi confuses. Enfin, les modes bonus sont aussi défoulants !
Durée de vie9/10Un bon 25-30 heures pour l'aventure à 100% (voire plus si vous débutez), et quelques heures de jeu supplémentaires pour parcourir les modes bonus. Le jeu n'est pas trop facile, pas forcément impossible non plus, mais force de constater que ça va en s'améliorant !
Note Finale9/10New Super Mario Bros. Wii était excellent, New Super Mario Bros. U l'est tout autant ! Grâce à la plate-forme 2D sur console de salon, la série continue sur une bonne voie, et cet opus peut espérer séduire certains nostalgiques de l'époque NES-SNES. Si vous êtes fan de Mario, vous devez au moins l'essayer !


Remarque: la note globale n'est pas une moyenne arithmétique des 7 critères.


Ah, et je ne pouvais pas finir ce test sans évoquer New Super Luigi U ! Si vous possédez New Super Mario Bros. U, vous pouvez télécharger ce DLC pour 20 € (soit environ 10 € moins cher qu'en commerce). Mais qu'est-ce donc que ce New Super Luigi U ? Cliquez sur l'image et vous en apprendrez plus avec mon test !
1 commentaire !
blabloyox
blabloyox
Le 22/02/2015 à 09H09
bon test !

Thank you Mario! But our princess is in another castle...
Toad, Super Mario Bros