Connexion



Se connecter
S'inscrire

Vous êtes ici : Accueil » Jeux » Mario Kart 64 » Tests » Test de YD62

Mario Kart 64

Fiche du test
YD62
Par YD62
8/10
1 commentaire

Boite de Mario Kart 64

Ouch, ça fait si longtemps que je ne vous ai plus vu, mes chers lecteurs, vous qui adorez les tests visibles sur Mario Universalis, que ce soit des autres testeurs professionnels que moi !
Bref, je vous fais part de mon premier test causant de cette série qui naquit en 1992 sur SNES et qui est encore très loin de la mort, en voyant le dernier opus sur Wii en 2008 et puis le prochain qui sortira en fin 2011 sur 3DS : je veux tout simplement parler de Mario Kart.
Et bien de cette série récurrente que pratiquement toutes les générations qui ont joué à Mario connaissent et jouent encore, je vous montre comment le second opus de la série, soit Mario Kart 64 sorti en 1996 sur la première console 3D de Nintendo, a été réalisé grâce à toutes les caractéristiques qui font un jeu vidéo.

WELCOME TO MARIO KART !


Et voici l'écran titre, que je devrais plutôt nommer 'le premier écran titre'. Mais voyons, ne commençons pas à spoiler lors d'un début de test. Notez aussi que le Bowser voulant toucher Wario avec son bras droit n'est pas le vrai Bowser.


Alors, avant de passer au test en lui-même, je voudrais vous dire quelque chose.
En réalité, Mario Kart 64 n'aurait pas été appelé ainsi si seulement l'Ultra 64, Nintendo 64 première du nom, n'avait pas subi de merdes en tout genre que je n'ai plus retenu : en effet, cet opus se serait appelé Super Mario R, je trouve pourtant que le premier nom du jeu était plus original, m'enfin...
A noter qu'aussi, DK n'a failli pas être de la partie, parce que ce salaud de Kamek en a profité de se proposer coureur avant lui, puis il a dit crotte à Nintendo comme Super Mario R a tombé à l'eau et est devenu Mario Kart 64.


Voilà ce qu'aurait dû être au tout début Mario Kart 64..


.. et son écran titre.


Même si Mario Kart 64 est un jeu de course, donc un jeu qui a 98% de chances à ne pas obtenir de scénario, je voudrais juste vous parler du principe.
Ce dernier est fondé sur une unique chose que tout le monde doit être en mesure de connaître à un moment de sa vie (mais expulsons quand même les cyclistes de cette population) : la compétition.
Alors, c'est vrai, c'est tiré de faits réels, enfin pas vraiment : Mario et ses amis (dont Bowser) décide d'organiser un championnat de kart comme il y a 4 ans sur Super Nintendo ! Cela mettra durement à l'épreuve tout les candidats du point de vue compétence en course, mais de celui aussi du coureur qui sera le moins défiguré pendant une coupe, puisque tout le monde va s'éclater sur toutes les routes possibles et imaginables du Royaume Champignon à se défoncer entre eux. (ne vous inquiétez pas, tout cela est amical, même si Yoshi s'en ressort avec 5 côtes cassées, même si DK devient bananophobe voire si Luigi termine sa vie avec des lésions cérébrales)


Qu'est-ce que je vous avais dit ? Elle est trash leur compétition hein ? Comme il y a 4 ans, on se bourre la gueule ! De plus, regardez Bowser en train de valdinguer à côté d'un bombe, c'est le dernier coup que je l'ai vu.


Oui, Mario Kart 64 est le premier jeu de cette série à être programmé essentiellement en 3D, quoiqu'on peut accepter que Super Mario Kart sur SNES le soit aussi, avec une vision en profondeur sur l'environnement, donc ne nous attendons pas à se voir sur un univers pâle, en 2D.
Les graphismes sont quant à eux bien réussis, très corrects et fluides. Les personnages sont bien modelés (bien que je préférais le look sur Ultra 64), les circuits sont jolis à regarder, Stade Wario et Autoroute Toad étant mes préférés.
Les étoiles lorsqu'on se cogne à quelqu'un ou quelque chose peuvent paraître bien simplistes, les objets ne sont pas moches mais certains sont peut-être à refaire comme les carapaces que je considère comme collées à l'écran, m'enfin elles ressortent assez mal dans l'environnement fluide et joli du jeu. Le champi Turbo donne un bel effet au kart pendant l'accélération puis les panneaux visibles dans les circuits sont bien faits, tout comme les gradins dans Autodrome Mario ou Circuit Royal.


Dans la Route Arc-En-Ciel, nous pouvons aussi admirer son portrait au fur à mesure où vous avancez dans le circuit.


Comme je l'ai dit avec le moins de dérision possible plus haut, les candidats au titre dans ce championnat adorent se défoncer les uns sur les autres.
Ça part de la gentille banane qui vous fait une tête-à-queue à un gros brute qui vient vous détruire votre véhicule avec une putain d'étoile invincible ! Mais le pire c'est qu'il y a encore d'autres armes bien plus sadiques que ce truc jaune à 5 branches.
Il y a tout d'abord l'éclair, qui fait rapetisser tous les concurrents sur le circuit pour les rattraper, puis aussi, de les écraser comme une araignée immobile devant vous avec votre espadrille. N'empêche, c'est dommage qu'on ne peut plus écraser ses concurrents avec l'éclair depuis 1996, néanmoins, on peut maintenant le faire avec Mario Kart Wii.
Il y a aussi le Boo, un fantôme super chiant qui n'hésite pas à prendre l'arme la plus dévastatrice qu'un de vos concurrents a dans sa réserve et qui le garde précieusement pour tout détruire vers la fin du circuit.
Puis après en suit la carapace bleue, non pas celle ailée mais celle à piques, d'ailleurs c'est sa première apparition dans un jeu Mario. Cette fiotte s'en va vers le premier pour bien la claquer la poire, mais en plus : c'est que lorsqu'elle touche un concurrent qui n'est pas le premier, celui-ci se fait quand même éjecter ! Donc une arme à merde.
J'en ai fini avec les armes sadiques, et après, vous vous en doutez bien, nous retrouvons tous les objets qu'on a vu dans le précédent opus de 1992, sauf un : la mauvaise case, elle est particulièrement utile lorsque vous la déposez juste derrière une case donnant un objet. (elles aussi ont changé, ce ne sont plus des trappes mais des cases translucides avec un point d'interrogation)
Mais, seule mauvaise nouvelle dans le Gameplay de ce jeu : les attaques spéciales de Super Mario Kart ont disparu (exit donc l’œuf de Yoshi ou le champignon rétrécissant de Peach et Toad) et le système de pièce n'a lui aussi plus vu le jour.
Je devrais ajouter en plus, mais qui était déjà dans l'opus de SNES : on a toujours un Time Trial, qui permet de battre son record dans chaque circuit, puis des batailles très funs sur des arènes à se pisser dessus tellement elles sont géniales. (je n'en retiens que deux : le Bloc Fort et le Gratte-Ciel)


L'usage des trois carapaces vertes peut s'avérer utile dans certaines situations.


Ce Mario Kart 64 nous procure de jolis sons dans l'ensemble.
Les concurrents se sont maintenant vus doter d'un don incroyable : gueuler lorsqu'ils envoient un objet, celui que je retiendrai toujours est le "FIIIIREEE !!z de Wario.
Donc, les musiques pendant les circuits ne sont vraiment pas mal, je vous redirige entre autres sur les deux ci-dessous :


Désert Kalimari


Montagne Choco


Les bruits que les candidats font lorsqu'ils se font entartiner par une carapace rouge ou une banane sont aussi très sympathiques, comme le "Mamamiaaa" de Mario.
Oui, donc bref, je vous ai parlé des musiques et bruitages de ce jeu spécialement pour vous dire qu'elles sont vraiment de bonnes factures, qu'elles n'ont pratiquement pas vieilli et que c'est toujours un pur régal de les écouter encore et encore.


Les dérapages sont aussi de la partie !


Comment dire ?
Un jeu de course est toujours immortel, on continue toujours à jouer soit en Multijoueur ou à refaire les championnats bien qu'on ait fini le jeu en général.
Donc, Mario Kart 64 comporte 4 cylindrés : qui vont du 50cc à l'Extra (qui signifie le mode Miroir) en passant par le 100cc et le 150cc. Et dans une cylindrée, on a droit à 4 coupes qui sont les coupes Nitro d'aujourd'hui pour éviter de vous faire quelques listes inutiles, puisque vous les connaissez déjà.
Comptez une belle dizaine voire quinzaine de minutes à faire les deux premières coupes chacune puis une vingtaine pour la 3ème ainsi que la dernière. (peut-être plus pour la dernière car la Route Arc-En-Ciel de Mario Kart 64 dure en moyenne 6 minutes)
Ce qui nous ramène à environ plus d'une heure pour se faire une cylindrée à l'aise après avoir passé quelques jours d'entraînement, pour rafler les 36 points d'une coupe.
Par conséquent, gagner toutes les cylindrées et les coupes en or de ce jeu ne vous ramène pas à vous décarcasser pendant 36 semaines devant votre téléviseur 23h30/24h et 6j/7j.


Et finissons ce test par une image de la première course du jeu !


CritèreNoteCommentaire
PrincipeX/10Je ne note pas cette catégorie, c'est la même pour tous jeux de courses.
Graphismes8/10Les graphismes de Mario Kart 64 sont très sympathiques à regarder, le rendu est très corrects et super fluide. Par contre, ils ont assez mal vieilli avec le temps.
Maniabilité7/10Le Gameplay est encore assez classique dans ce jeu, ben comme les jeux encore aujourd'hui quoi. On s'amuse à détruire ses concurrents avec des objets pour espérer finir premier et gagner la coupe. Par contre, même si le Mode Bataille est déjà apparu en 1992 sur SNES, je le trouve encore assez novateur sur cet opus et on garde toujours un réel fun.
Bande Son9/10Les musiques du jeu sont encore géniales et ne vieillissent pas un rond. C'est toujours un plaisir de les ré-écouter.
Durée de vie7/10Finir le jeu en lui-même, donc en terme de compétitions, c'est très facile et rapide à faire. Mais le jeu est immortel grâce à ses batailles et à son Mode Multijoueur.
Note Finale15.5/20Mario Kart 64 est un opus modèle pour être digne d'exister dans une série si célèbre maintenant qu'est celle des Mario Kart. Le jeu est toujours aussi fun et génial d'un point de vue musical ou pratique.
1 commentaire !
NYATHAN
NYATHAN
Le 02/02/2016 à 21H31
une bonne critique sur un bon jeu!

C'est toi qui te fais sans cesse sauver par deux moustachus, et c'est CA la honte !
Mimic, Super Paper Mario