Connexion



Se connecter
S'inscrire

Vous êtes ici : Accueil » Jeux » Mario Kart 64 » Tests » Test de Exalive

Mario Kart 64

Fiche du test
Exalive
Par Exalive
6/10
1 commentaire

Boite de Mario Kart 64

Après un génial Super Mario Kart sur une console aussi géniale, il fallait s'attendre à ce que Nintendo nous sorte une suite sur sa future console, la Ultra 64, intitulée "Super Mario Kart R". Finalement, la console s'est appelée Nintendo 64, et le jeu a également changé de nom, s'intitulant désormais Mario Kart 64, aujourd'hui la quarantième vente mondiale de tous les temps.


Le fond d'écran d'accueil, la seule différence que vous verrez en finissant le jeu.


Le cartouche mise dans la console, le tout lancé, il suffit d'attendre quelque secondes avant de voir... Un joli logo de Nintendo en 3D. Un joli vrombissement, de la bonne 3D, le jeu a l'air de franchement bien s'annoncer. Mais dès que l'écran d'accueil s'affiche, ça se gâte... Vous ne le verrez sans doute pas sur l'image, mais ce fond d'écran n'est qu'une grosse image pixelisée et des artworks floutés. Heureusement, le musique et le cri de Mario que l'on connaissait depuis peu (à l'époque) viennent rattraper le tout.

Après avoir appuyé sur le bouton Start, le première nouveauté s'affiche à l'écran : on ne peux plus choisir comme jadis un ou deux joueurs mais aussi... Trois ou quatre ! Pour commencer je joue seul, je choisis le mode Grand Prix, et je peux lancer ma partie ! Enfin, c'est ce que je croyais... Je m'arrête sur le choix des coupes. On a en tout 4 circuits de moins que sur le SNES, mais aussi les quatre coupes sont déjà débloquées. J'efface la partie, pour m'assurer que j'avais mal cru, mais non... Il n'y a véritablement aucune coupe secrète, à moins que la coupe spéciale ne soit pas la dernière, ce qui paraît juste un peu illogique, mais bref. Il est temps de commencer.


Que c'est beau...


Je choisis la coupe Champignon, où les circuits me paraissent les plus simples, et tout de suite, dans une animation pas mal, les personnages arrivent... Les personnages ? Déjà, il y a Donkey Kong et Wario, qui ont remplacé Koopa Troopa et DK Jr., mais surtout... Les personnages sont tout bizarre. Je les vois tourner et je comprends vite: ce ne sont, comme dans la version antérieure, que des sprites 2D, mais là ils sont bien moins beau à voir. Ils sont flous et mal découpés, sur une télévision même pas très grosse, ça se voit et c'est triste et décevant. Mais les personnages ne sont pas les seuls comme ça : tous les arbres, ennemis, etc. sont des sprites et la plupart d'entre eux sont entourés d'horribles pixels noirs, même les personnages les ont, ces pixels, lorsqu'ils accélèrent. Heureusement, du même coup, je remarque de jolies flammes sortir des réacteurs. Joli effet, mais sans plus.


On a déjà eu des textures floues dans Maio 64, mais là...


Côté décors, on pourra faire remarquer une chose : dans l'ensemble, c'est vide. Mais lors là quelquefois c'est vide de chez vide. Bien sûr, on trouve certains circuits agréables à regarder, mais lorsqu'ils mettent des paysages, c'est souvent soit un chemin au milieu d'un champ avec quelques arbres, soit des rochers tout carrés. Avec un Super Mario 64 sorti quelques années avant, je ne m'attendais pas à ça... Mais quand on regarde mieux les circuits, on voit que les thèmes sont bien plus diversifiés que dans Super Mario Kart : aucun circuit ne représente exactement le même décor qu'un autre. Et ça, c'est cool.

J'arrive à finir correctement le Grand Prix sans trop de problèmes, pendant ma deuxième partie. En effet, la maniabilité est très facile à prendre en main. Au début, après avoir joué à un Double Dash avec une manette de GameCube, la manette 64 peut paraître bizarre. Mais les contrôles sont tout simple : Z pour lancer un objet, A pour avancer, B pour freiner, star pour pauser, et R pour sauter et déraper. A ce propos-là, on a une grande nouveauté: le dérapage turbo. Pendant un dérapage, faites gauche-droite-gauche-droite avec le stick, des étincelles arriveront et vous pourrez lâcher pour booster votre vitesse ! ... D'accord, ce boost n'est pas très long, mais il peut servir pour vous rattraper notamment avec la méthode du snaking, qui sera là dans presque tous les autres Mario Kart.


Ça, c'est de la course !


Au bout de quelques minutes de jeu, le gros point fort de ce jeu se fait voir : l'ambiance ! Les pilotes ont désormais des cris qu'ils jettent quand ils lancent un objet, accélèrent, perdent, se renversent, mais aussi quand un de leur objet percute quelqu'un... Ce qui peut paraître bizarre, car quand on se prend une banane que vous avez posé tout à l'heure et que vous êtes loin, devant, vous criez, comme ça... On se demande pourquoi ! A noter que certains cris sont aussi ridicules, mais bon, souvenez-vous que vous avez toujours la télécommande avec le bouton V-.

A tout ça s'ajoute la musique qui ajoute du piment à l'ambiance. Les musiques correspondent toujours bien au circuit, mais malheureusement quelquefois les musiques sont lassantes ou bien sont dans plusieurs circuits, parfois deux fois dans une coupe ! C'est un peu fort, si on sait que chaque coupe fait 4 circuits, non ?

Ensuite s'ajoutent les items. Vous retrouvez tous ceux que vous connaissez, c'est à dire, le Boo, la banane, la carapace verte et la rouge, l’éclair, le champignon etc... Mais pas la plume et nos petites pièces chéries. Mais les petits (ou gros) nouveaux font une entrée en force, les triples champignon, la ligne de cinq bananes qui traînent derrière vous, les carapaces par trois qui tournent autour du kart, le champignon doré, qui vous fournit autant d'accélérations que vous voulez pendant un temps limité, et la carapace à épines, qui va à toute vitesse jusqu'à cogner le premier en renversant tous ceux qui se mettent sur son passage. Un de regrets que l'on pourrait avoir est que les carapaces à têtes chercheuses se dirigent directement vers le concurrent, sans suivre le tracé. Du coup, si votre ennemi n'est pas tout près de vous, la carapace fonce dans un mur.


De cette course magnifique, on ne pourra en regarder que les records.


Attardons-nous maintenant sur les modes de jeu. Le seul où on pourra débloquer des choses sera le Grand Prix ; mais vous ne verrez qu'une nouvelle cylindrée, le mode miroir, ainsi que quand vous avez tout gagné... Un nouvel écran d'accueil ! Quel récompense sublime, n'est-ce pas ?

L'autre mode solo est le bien connu contre-la-montre. Le problème, c'est que sans carte mémoire, au bout de 30 secondes, on voit cet horrible message :
RACE DATA CAN NOT BE SAVED FOR GHOST
En gros, vous serez bien obligé de vous acheter une carte mémoire pour faire la course contre vos fantômes. Bouh.

Ensuite vient le multijoueur. Voilà que le jeu devient beaucoup plus intéressant ! On peut parcourir le grand prix à deux, mais c'est bien le seul mode avec des ordis en plus. Mais en VS, on peut être à quatre en écran divisé sur tous les circuits du jeu ! On ne voit rien, mais on s'amuse plus que jamais, en famille, avec des amis, et on ne s'en lasse jamais ! Avec le battle, on a droit aux meilleures arènes de tout Mario Kart. Par contre, de ce côté-là, aucune vraie nouveauté, à part que les ballons sont au-dessus de la tête au lieu de tourner autour du kart.

Mario Kart est donc un jeu qui se profite d'abord à plusieurs. Le fun est également présent en solo, mais tout se débloque vite, trop vite, si au moins on sait qu'il y a quelque chose à avoir. Si vous n'avez personne avec qui jouer, je ne vous conseille pas ce jeu...

Points fortsPoints faibles
  • Un des plus funs des Mario Karts
  • Un gros lot de nouveautés
  • Circuits variés
  • Ambiance
  • Graphismes qui ont TRÈS mal vieillis
  • Durée de vie solo étonnamment courte
  • Les choses à débloquer
  • Certains cris barbants


Voici donc le moment tant attendu : le verdict !

CritèreNoteCommentaire
Fun10/10Pour beaucoup le plus fun des Mario Kart, surtout à plusieurs.
Graphismes6/10C'est flou, c'est mal découpé souvent, c'est vide, mais certains effets et circuits sauvent à moitié la note.
Maniabilité8,5/10Le jeu est pris en main en quelques minutes, mais maîtriser certaines techniques est plus délicat.
Bande Son8/10Des musiques qui vont toujours très bien avec le circuits et des cris bien faits la plupart du temps.
Durée de vie7,5/10Une durée infinie à plusieurs, mais pensez à ceux qui n'ont qu'une manette...
Note Finale14/20Un hit du multijoueur. Mais certains aspects ont très mal vieillis, surtout en solo.
1 commentaire !
NYATHAN
NYATHAN
Le 02/02/2016 à 21H31
Super critique!

Il est temps d'agir en vrai Goomba...
Goomba, Super Paper Mario