Connexion



Se connecter
S'inscrire

Vous êtes ici : Accueil » Jeux » Mario's Time Machine » Tests » Test de Limaperou

Mario's Time Machine

Fiche du test
Limaperou
Par Limaperou
1/10
3 commentaires

Boite de Mario's Time Machine

C'était en 1993. Le soleil brillait, les oiseaux chantaient, enfin bref vous connaissez la chanson. Et comme d'habitude, c'est à ce moment-là qu'ont choisi les garnements de Mindscape pour faire de mauvaises blagues.

C'est ainsi qu'est né Mario Is Missing !, un jeu ludo-éducatif du style "Apprends la géographie avec Mario". Vivement critiqué par les joueurs (et on ne peut leur donner tort), le jeu avait fait un gros flop.

Mais ce n'est pas de ce jeu-là que je vais vous parler. Car non-contents d'avoir massacré la licence de Mario avec leur merde éducative, ces sales gosses ont remis le couvert. Avec un jeu presque pire, Mario's Time Machine.


Ca s'annonce bien, avec les passwords à 14 lettres.
Ah au fait je joue sur SNES, mais il existe aussi en version NES. Et il est encore pire.



Ah, Mario's Time Machine, ce bonheur, cette joie de vivre, ce plaisir que peut nous procurer ce jeu... une fois qu'on a arrêté d'y jouer.

Ce jeu est, comme son prédécesseur, un jeu ludo-éducatif. Enfin... "ludo" c'est vite dit.

Hé oui, éducatif car après avoir révisé notre géographie, nous allons maintenant apprendre l'histoire !
Super !


En parlant d'histoire d'ailleurs, elle est pour une fois différente mais tout autant stupide.
Comme dans Mario is Missing, Bowser a décidé de collectionner un maximum de trucs.

Si dans ce dernier c'étaient les monuments, cette fois-ci ce sont des "artéfacts" (mot repris de la cut-scene immonde du début du jeu), c'est-à-dire des objets emblématiques de l'histoire, style le bouclier de Jeanne d'Arc, la déclaration d'Indépendance des USA, la Neuvième Symphonie de Beethoven, etc.



MON DIEU MAIS QUEL SUSPENSE !



Voilà, maintenant qu'on a pris conscience du scénario, qui, il faut le reconnaître, est le seul élément du jeu dans lequel Mindscape a réussi à égaler Nintendo (quoique...), on arrive dans le premier tableau du jeu.



Au moins pour les graphismes y a pire.
M'enfin y a aussi largement mieux.



Bon. Et maintenant qu'est-ce qu'on fait ? Ok, j'ai compris qu'on pouvait bouger à gauche/à droite avec les flèches et qu'on pouvait sauter avec B, mais ça sert pas à grand chose vu qu'on peut aller nulle part.
J'ai aussi pu remarquer que si on appuie sur L, ça nous sort une sorte de gros cadenas avec le nom d'un endroit et une date, j'imagine que c'est la machine à voyager dans le temps, mais ça a pas l'air de marcher...
Y a aussi quelques objets mais j'arrive pas à les ramasser, et de toute façon je vois pas ce que j'en ferais, y a aucun endroit où aller.

...

Bloqué dès le premier tableau. Faut le faire quand même.
Cette situation annonce bien le ton général du jeu.
Breeef. Heureusement, j'ai finalement compris, grâce à mon intellect surdéveloppé, le but de ce jeu.






Le but du jeu est donc complètement tordu.
Il faut tout d'abord attraper un objet en sautant dessus et en appuyant sur X au moment précis où on le touche.
Une fois un objet choisi (moi j'ai choisi la pomme, c'est cool les pommes) une petite bulle "Return to Owner" apparaît.
On doit donc le rapporter à son propriétaire et pour ce faire, on va utiliser la machine à voyager dans le temps (vous vous souvenez, le cadenas rouillé).


Mais rien que le fait d'utiliser la machine est déjà pas mal compliqué. Il faut tout d'abord appuyer sur R, en possession d'un objet.
Une page avec un texte lacunaire va alors apparaître.

On choisit donc un trou avec les flèches puis on appuye sur A et on doit alors choisir le mot manquant parmi une bonne grosse liste de mots.

Pour pouvoir rendre cet objet à son propriétaire, il faut impérativement que ce texte soit complet et, bien entendu, correct.

Seul hic -enfin... Quand je dis "seul", c'est bien sûr sans compter sur la musique, les graphismes, la lenteur ou encore le peu d'intérêt de ces textes- , ces textes sont souvent pas mal compliqués, et qu'à moins d'être un pro de l'histoire, ça se fera pas en un claquement de doigts.

Et aussi qu'on a que 3 vies (= 3 fautes max) pour chacun des textes, et que si on perd nos 3 vies, Game Over, tu retournes à l'écran titre



La première page du texte à trous d'Isaac Newton.
Ah oui c'est exclusivement en anglais, je vous l'avais pas dit ?



Pour réussir à compléter les trous qu'on ne connait pas, on va donc devoir voyager dans le temps, et se rendre à l'époque du personnage en question.
Le lieu et l'année où il faut se rendre sont marqués en haut du texte lacunaire (ici Cambridge, 1687).


On ferme donc le menu du texte lacunaire et on sort notre gros cadenas-à-voyager-dans-le-temps avec le bouton L.
On met le lieu (Cambridge), on met la date (1687), on choisit si c'est avant ou après J.C. (oui en fait c'est ça les BC et AD en bas).



Pourquoi c'est un cadenas ? Ta gueule et joue.




Et maintenant, VOYAGE DANS LE TEM...
Ah non, SURF A MIAMI !



Le truc à gauche est un champignon. Le truc à droite est une boule à pics. Le tout est moche.



Oui. La séquence "Voyage dans le temps" prend la forme d'un mini-jeu. Un mini-jeu de surf.

Est-ce que quelqu'un voit un putain de rapport entre le voyage dans le temps et les plages de Miami ?
Enfin bref. Sous ses airs de mini-jeu sympa ou je sais pas quoi, ce truc est à peu près le pire passage du jeu.

Le but ici (oui, pour le comprendre, j'ai encore une fois fait appel au même intellect surdéveloppé) est de ramasser 10 champignons tout en évitant les boules à pics qui nous en font perdre.

Maintenant le truc marrant. Les objets apparaissent et disparaissent constamment.
Non, non, pas parce que c'est le gameplay ! Juste parce que ce jeu a été codé avec les coudes.
Si vous voyez un champignon devant vous, il se peut que la seconde d'après, il ait disparu.

Alors du coup, parfois on ramasse un champignon sans le savoir.
Bon, tant que c'est des champignons, c'est cool, ça permet de sortir plus vite de cet horrible séquence.
Mais c'est encore plus drôle quand c'est une boule à pics, qui te fait perdre tous tes champignons. Alors quand t'es à 9 champignons et que tu te ramasses une boule de pics invisible (ce qui arrive de manière constante d'ailleurs), on n'a plus qu'à tout recommencer et alors c'est le pur bonheur.

Alors, maintenant qu'on a nos 10 champignons, on doit foncer dans un tourbillon.
Oui, un tourbillon, vous savez, les trucs qui nous tuent dans n'importe quel jeu, et même dans celui-ci, si on a pas les 10 champis.





Ah, mais vous connaissez le plus beau dans cette séquence, encore pire que les graphismes, la répétitivité, la maniabilité inexistante, les objets qui disparaissent et le but incompréhensible ?
Non ?

Eh bien c'est ça :


Au premier abord, ça semble frais et posé. Mais imaginez-vous cette musique en boucle pendant 5 minutes, et ce minimum 15 fois pendant le jeu.


Y a pas à dire, ce jeu est trop bien.




Bon, voilà, maintenant vous devriez avoir voyagé dans le temps.

Enfin, ça c'est si vous vous êtes pas gourré dans la date/lieu/AD-BC, et que le jeu n'a pas buggé.
Sinon vous vous retrouvez dans la salle des objets et vous devrez refaire ce sympathique petit mini-jeu une fois de plus. Enfin de toute façon, tout au long du jeu, on est obligé de le faire minimum 15 fois, donc une fois de plus une fois de moins hein ?

Vous avez donc voyagé dans le temps disais-je, et vous êtes à présent dans un autre tableau, représentant assez explicitement le lieu où vous avez décidé d'aller.


Voilà l'Université de Cambridge. Le background est pas si affreux... Enfin je dis ça parce que j'essaie de trouver des points positifs. Mais j'ai vraiment du mal.



ET VOUS AVEZ UNE AUTRE MUSIQUE ALLELUIA !
En général la musique dans ces tableaux est un remix d'un thème classique des Mario.
Mais un remix foireux. C'est-à-dire le genre qui donne envie de se taper la tête contre un mur après une minute.
Donc en fait non, pas alleluia.


Bon, revenons au """""jeu""""" en lui-même. Vous allez vous balader dans ce tableau très limité et ouvrir les portes avec X. Vous aurez ensuite une discussion (en anglais je rappelle) inintéressante qui pourra peut-être vous aider à compléter votre texte à trous.


On nous propose à chaque fois un choix de 2 phrases à dire. La première concerne le personnage historique du tableau et l'autre... bah c'est "Offer [Insérer ici l'objet pourri que vous avez dans l'inventaire] ?"


Bon, si le cœur vous en dit, vous pouvez parler à tous les personnages pour apprendre l'histoire d'Isaac Newton, mais moi j'ai épuisé toutes mes boites d'aspirine et de calmants, donc je vais aller sur Wikipédia pour compléter ce texte.



Voilà, c'est-y pas beau ça ?



Maintenant que le texte est complet, on peut rendre la pomme à son propriétaire, c'est-à-dire Isaac Newton.
On lui parle, on choisit "Offer Apple ?", il la prend, il est content et dit "THANK YOU MARIO !!!" (vous demandez pas comment il sait qui vous êtes) et vous partez.


C'est bon, mission accomplie, retour dans le présent !!!
On appuie sur L, puis sur A, et boum back to the batcave (et sans passer par jeu de surf o/)



On appuie sur L, puis retour à la base.
Non, je ne sais pas non plus ce que fait cette immonde main de Mario grise en haut de l'écran.




OUAIIIIIIIIIS ! J'AI FINIIIIIIIIIIIII !!!
...
Ouais en fait non, j'ai juste ramené un objet à son propriétaire.
Un objet sur quinze.

Rebelotte donc avec les 14 autres objets, les 14 autres textes à trous, les 14 autres tableaux moches avec des dialogues nuls, les 14 autres (si pas plus !) séquences de surf, ...
Non, y a absolument aucun changement en fonction des objets, donc en refait 14 fois exactement la même démarche. C'est cool parce que ce n'est absolument pas répétitif !




Et maintenant, j'aimerais parler d'un des points les plus géniaux du jeu.
La scène de fin.

Faites attention donc, car je vais spoiler la fin du jeu, donc si vous comptez y jouer... ouais non en fait ça servait à rien de faire un avertissement.


Vous franchissez donc la porte de la 3e salle, après avoir rendu les 15 objets. C'est là que vous tombez sur Bowser.
Sans même essayer de vous attaquer, il s'enfuit, et utilise la machine à voyager dans le temps pour se rendre au paradis, mais la machine surchauffe.
Du coup il se retrouve à la préhistoire.
Et il se fait écraser par un dinosaure.
Fin.



Notez les crédits, aussi moches que le jeu lui-même.
Et je vous prie de rire quand vous verrez des catégories comme "Quality Assurance"



A noter que si vous avez rendu les objets dans le mauvais ordre, par exemple si on a pris les objets de droite à gauche au lieu de gauche à droite, la scène de fin est la même, sauf que Bowser ne se fait pas écraser, et qu'un message "RENDEZ LES OBJETS DANS LE BON ORDRE !" apparaît et vous ramène à l'écran-titre.
Et là on pète un câble, voire même deux.




Allez, un dernier point et je vous laisse rentrer à la maison.
Est-ce que quelqu'un a compris le lien avec L'UNIVERS DE MARIO ????

Non parce que mettre Mario dans un jeu pour qu'il se vende, c'est bien beau, ça avait même fichtrement bien marché pour Doki Doki Panic.

Mais alors qu'on y implante l'univers de Mario quoi.
Les seuls éléments repris de son univers sont :
- Mario
- Bowser
- L'interface à la SMW
- Les champis pendant le surf
- C'est tout.
- C'est vraiment tout.

Alors oui, c'est bien gentil mais là c'est presque de la publicité mensongère. A l'époque, quand t’achetais un jeu, tu pouvais pas te renseigner d'abord sur internet ou quoi que ce soit, tu te fiais au nom/à la jaquette.
Et quand tu vois "Mario" tu te dis "qualité".

Bande de roublards.
C'est malin, vous m'avez mis en colère.
Alors vous aurez même pas droit au demi-point que j'avais prévu de rajouter à la cote de votre jeu, na.



Et maintenant le moment triste : les notes.



CritèreCoteCommentaire
Scénario4/10C'est vraiment très, mais alors très très nul. Mais bon, au moins c'est original.
Principe2/10Principe complètement crétin. Non en fait disons que si ça avait été bien fait, ça aurait pu passer. Mais là, juste non.
Graphismes4/10Bon, c'est clairement pas beau. Mais c'est pas hideux non plus (hormis la phase de surf).
Maniabilité0/10Quand on a besoin de Google pour comprendre comment jouer à un jeu, c'est qu'il y a un problème.
Et la phase en surf est juste affreuse.
Bande Son0,5/10Et je suis gentil.
Durée de vie7/10Le jeu est assez court.
Et tant mieux.
Voilà pourquoi je lui ai mis 7.
Note Finale3/201 point pour les graphismes.
1 point pour avoir essayé d'être éducatif et original.
0,5 point parce qu'il est court.
0,5 point pour le magnifique ending.
Ça fait 3/20.

Un très bon jeu. Je le recommande à tous.




Ma SNES n'a pas non plus l'air d'avoir apprécié ce jeu.
3 commentaires !
blabloyox
blabloyox
Le 21/02/2015 à 19H23
ce jeu a l'air NUL
Yoshidu89
Yoshidu89
Le 30/08/2013 à 11H48
La SNES... C'est arrivé à ma première NES aussi... AVEC LE MÊME JEU!!!
Kobwa
Kobwa
Le 16/06/2013 à 20H06
Mon Dieu que ce test est drôle.
Franchement, j'adore. Continue ainsi surtout !

Whaou, c'est trop dernier criiiiiiiiiiiiiiiii !
Francis, Super Paper Mario