Connexion



Se connecter
S'inscrire

Vous êtes ici : Accueil » Jeux » New Super Mario Bros 2 » Tests » Test de Rexoshi

New Super Mario Bros 2

Fiche du test
Rexoshi
Par Rexoshi
6/10
2 commentaires

Boite de New Super Mario Bros 2

Après la DS et la Wii, quoi de plus naturel que la 3DS nous propose son New Super Mario Bros. (qui en passant est le troisième jeu portant ce nom...) ? On dit toujours "jamais 2 sans 3", mais ne risque-t-on pas de jouer à un jeu répétitif par rapport aux anciens ? Voyons voir...

Comme dans tout jeu de plates-formes Mario qui se respecte, la princesse Peach est enlevée, cette fois-ci par les enfants de Bowser, pendant que Mario et Luigi portaient leur costume raton-laveur et volaient à la recherche de pièces... Ni une ni deux, nos plombiers préférés se précipitent à la poursuite des gros méchants pas beaux, bien décidés à les empêcher d'amener la princesse jusqu'au château de Bowser. Bon, on ne va pas y rester trop longtemps, un scénario de ce type étant très prévisible à chaque sortie d'un jeu de plates-formes Mario...


On notera que cette fois-ci, Bowser Jr. a pris congé.


Tout comme New Super Mario Bros. et sa suite sur Wii, vous accédez à la carte d'un monde, et vous devez parcourir un par un les niveaux proposés dans celui-ci, certains contenant bien sûr des sorties secrètes qui vous permettent d'accéder à des recoins de la carte inaccessible autrement. Une formule qui a bien marché depuis Super Mario Bros. 3, donc aucune raison de la changer. Là où l'on peut sentir une redondance un peu malvenue, c'est au niveau des tours et des châteaux, et en particulier leurs boss. New Super Mario Bros. nous faisait affronter de trop nombreuses fois Bowser Jr. dans les tours, mais variait les boss des châteaux, et New Super Mario Bros. Wii nous confrontait à un Koopaling par monde, de façon assez simple dans la tour mais le combat se poursuivait en plus compliqué dans le château. Moins de répétition donc. Et bien malheureusement, New Super Mario Bros. 2 a repris un système similaire à l'opus DS : un boss identique dans toutes les tours, et un boss différent (un Koopaling) dans le château de chaque monde. Mais qui donc garde les tours, étant donné que Bowser Jr. est absent de cet épisode ? Pour le plus grand plaisir des fans de Super Mario World, ce n'est autre que les Reznor : deux ou quatre tricératops cracheurs de feu juchés sur des blocs qui tournent, et dont on doit les déloger en les frappant par dessous. Si le retour de ce boss mythique est un bon point, son omniprésence peut être gênante, pour ceux qui auraient aimé avoir des boss plus variés... On notera tout de même que les techniques de combat des Koopalings, même si reprises de New Super Mario Bros. Wii pour certaines, sont plutôt originales, rendant ainsi chacun des sept enfants de Bowser unique !


Du Reznor, encore et encore... Peut-être trop même.


Les thèmes des mondes sont également les mêmes que dans les opus précédents : plaine, désert, plage, forêt, monde enneigé, montagne, ciel et vallée de Bowser. Niveau transformations, la Fleur de Feu et le Mini Champi sont toujours là, tandis que la Fleur de Glace, le Costume Pingouin et le Champi Hélice ont disparu. A la place, le Méga Champi, absent de l'opus Wii, fait son grand retour, ainsi que la Super Feuille, revue récemment dans Super Mario 3D Land. Toutefois, elle retrouve ses propriétés d'antan, faisant juste pousser deux oreilles et une queue de raton-laveur à notre ami moustachu (de renard si c'est Luigi), et permettant donc de voler si le joueur prend assez d'élan ! Enfin, le jeu nous gratifie du nombre faramineux... d'une nouvelle transformation (car oui, il en fallait bien une...).


Voici LA nouvelle transformation de cet opus !


Il s'agit de Mario en or. Mais niveau innovation, ce n'est pas encore tout à fait ça : c'est bêtement une amélioration de la Fleur de Feu, à ceci près que les boules envoyées peuvent éliminer tous les ennemis, qu'elles explosent au contact d'un mur et font des dégâts autour, et enfin, qu'elles transforment les ennemis et les blocs qu'elles touchent en pièces. Enfin, vu la puissance de ce costume, il ne peut pas être transporté d'un niveau à l'autre et devient automatiquement un simple costume Feu une fois l'arrivée atteinte. Pas originale pour un sou, cette transformation a en fait pour but de vous aider à remplir la quête annexe principale de ce New Super Mario Bros. 2...


À quoi sert donc ce compteur sur l'écran titre ?


En effet, les développeurs se sont mis dans la tête qu'il n'y aurait rien de plus prenant que de tenter de récolter un million de pièces. Pour que ce ne soit pas trop difficile, tous les moyens sont bons pour permettre au joueur de remplir sa bourse facilement : le costume en or cité plus haut, mais également les anneaux d'or qui transforment les ennemis en une version dorée d'eux-mêmes, rapportant moult pièces une fois vaincus, un mode de jeu spécial auquel je reviendrai plus tard, des zones bonus avec des pièces à profusion, et j'en passe. Malheureusement, cette quête amusera peut-être certains joueurs au début, mais tôt ou tard, on finit par s'en lasser. En effet, vous aurez probablement fini l'aventure principale, voire obtenu les 5 étoiles sur votre fichier de sauvegarde avant même d'avoir eu ne serait-ce que 20% de la somme à atteindre. De plus, la récompense que l'on obtient une fois en possession de ce million de pièces est tellement frustrante et dérisoire que ce serait une perte de temps de la tenter à tout prix.

Qu'à cela ne tienne, on zappera donc cette quête annexe et on se concentrera sur le reste du jeu. Jeu dont l'aventure principale se finit bien vite, et pour cause : le schéma classique que l'on a depuis Super Mario Bros. 3, à savoir 8 mondes principaux, et parfois un secret, est contourné : seuls six mondes composent la partie principale du jeu. Sans même trouver de sortie secrète, vous aurez terminé le jeu en faisant moins de 45 niveaux. Si vous avez l'habitude des Mario, vous pourrez espérer au mieux 4 heures de jeu pour en arriver là, et même si vous êtes débutant, après 5 échecs de suite dans un niveau, vous avez la possibilité d'obtenir la Super Feuille Dorée, conférant un costume Raton-laveur blanc permettant de survoler le niveau sans avoir à craindre les ennemis...

Heureusement, trois mondes spéciaux sont à débloquer, avec des niveaux aux thèmes variés et un peu plus difficiles que ceux de base. On regrettera toutefois la simplicité des décors des cartes de ces mondes, mais ça reste un détail : la carte d'un monde n'est pas l'élément le plus important d'un jeu de plates-formes !


Les mondes spéciaux sont représentés par des icônes. C'est toujours plus original que des chiffres !


Puisqu'on parle de décors, venons-en aux graphismes. On ne s'en rend pas bien compte sur les images de ce test, mais ils sont assez beaux pour une console portable. Dommage cependant que l'effet 3D de la 3DS, en général réussi avec les jeux Mario, soit plutôt inutile ici : il se contente en effet d'ajouter un effet de flou à l'arrière-plan, et on préférera donc le mode 2D pour économiser de la batterie.

Au niveau des musiques, par contre, c'est une catastrophe. La bande son est en effet bonne.

"Qu'est-ce que tu racontes ? Comment la bande son peut-elle être catastrophique si elle est bonne ?", me demanderez-vous. Et vous aurez raison. En effet, si les musiques sont sympathiques, c'est parce que ce sont bêtement celles de New Super Mario Bros. Wii ! Sur tout le jeu, j'ai peut-être mal compté, mais je n'ai trouvé que 6 nouvelles pistes en tout, dont 2 sont des remixs d'anciens jeux, et 3 sont des musiques de cartes du monde. Dans les niveaux, il n'y a qu'un seul changement par rapport à l'opus précédent : l'ajout des "choeurs" (BAH ! BAH !) caractéristiques de la série en une quantité énorme, y compris dans des musiques où ils n'ont vraiment pas leur place (les tours, les châteaux...). Autant on aura pu apprécier cette bande son en jouant à New Super Mario Bros. Wii, autant on va pouvoir la détester dans cette suite sur 3DS. C'est vraiment dommage...

Pour revenir sur une note plus positive, on citera l'ajout d'un mode de jeu bonus : les Pièces en folie. Ce mode peut être sympathique pour vous occuper 10 minutes si vous ne vous sentez pas le courage de chercher les pièces étoiles et sorties secrètes. Son principe est simple : vous choisissez une sélection de trois mondes (Champignon, Fleur ou Étoile, du plus facile au plus ardu), et trois niveaux sont tirés au hasard dans ces mondes, le dernier des trois étant forcément une tour ou un château. Vous commencez en Super Mario, avec éventuellement une Fleur d'Or en réserve si vous êtes assez loin dans le jeu, et vous ne disposez que d'une seule vie et d'un temps très limité pour terminer chaque niveau en amassant un maximum de pièces. Attraper les pièces étoile vous permet de gagner des pièces supplémentaires, et si vous vous accrochez au sommet du drapeau d'arrivée, vous doublez votre total de pièces actuel. En plus d'être le moyen le plus rapide de vous enrichir, ce mode est très dynamique et permet de se délasser quelque temps si l'aventure principale vous ennuie. On notera cependant un bémol dans ce mode, pas dérangeant en soi, mais plutôt abusif : vous pouvez le compléter par des packs de niveaux inédits, dont un composé de niveaux d'anciens Mario ! Le problème de ces packs, c'est leur prix : 2,50 € pour trois niveaux que vous n'avez pas vraiment le temps d'explorer, c'est un peu exagéré. Avec un total de 10 packs, cela reviendrait à 25 € pour 30 niveaux. En comparaison, New Super Luigi U, le DLC pour New Super Mario Bros. U, vaut 20 € et propose 82 niveaux ainsi que des modifications de gameplay. Bien entendu, rien ne vous oblige à les racheter, mais c'est dommage que Nintendo en soit arrivé là...


On peut sauvegarder nos records pour les échanger via StreetPass. 1 000 pièces vous sont offertes pour chaque adversaire que vous battez !


On terminera ce test avec le plus gros point noir du jeu : son mode multi-joueur. Exit le mode 4 joueurs intégral et défouloir de New Super Mario Bros. Wii, place à un mode 2 joueurs plutôt limité. Le premier défaut, c'est qu'il faut non seulement deux 3DS, mais en plus, deux exemplaires du jeu ! Ensuite, seul le joueur incarnant Mario peut sauvegarder la progression dans sa cartouche. Celui qui choisit Luigi ne pourra conserver que les pièces obtenues. Pour finir, malgré que chaque joueur dispose de son écran, la caméra reste figée sur le "meneur". L'autre joueur est obligé de suivre le même rythme, sous peine de se retrouver coincé dans une bulle. Et l'écran de jeu étant beaucoup plus petit que sur Wii, il est difficile de prendre le temps d'explorer le niveau si votre partenaire a décidé de faire du speed-run... Ce n'est malheureusement pas ce mode qui va relever la durée de vie du jeu...

Certes, il y a pas mal de pièces étoile et de sorties secrètes à trouver, et avec la disparition des "faux murs" de New Super Mario Bros. Wii, les développeurs ont dû redoubler d'astuce pour les cacher. Mais contrairement à d'autres Mario, l'envie de le finir à 100% sera probablement moins présente. À vous de voir si vous êtes motivé malgré tout, mais le déblocage progressif des secrets que l'on avait dans l'opus précédent est passé à la trappe dans celui-ci, donc la motivation sera peut-être absente...


Ceci dit, si vous avez un ami qui a justement une 3DS et le jeu lui aussi, ça vaut la peine d'essayer ! Mais je ne vous conseille pas d'acheter un deuxième exemplaire du jeu juste pour ça !


Les plusLes moins
  • Le retour d'un Mario 2D sur console portable après 6 ans d'absence !
  • Le mode "Pièces en folie" assez sympathique.
  • Ça manque un peu de transformations (et Yoshi alors ?) et d'originalité dans les boss.
  • Mode multijoueur trop limité.
  • Bande son complètement copiée de l'opus précédent... en moins bien.
  • Quête du million de pièces lassante et frustrante...
  • ... et même pour le reste, la motivation de le finir à 100% n'est pas là.


CritèreNoteCommentaire
Principe9/10Rien de tel qu'un bon vieux Mario 2D, surtout si on peut l'emporter partout !
Graphismes8/10Pas mal, mais dommage que l'effet 3D ne rende pas aussi bien qu'avec d'autres jeux.
Maniabilité8,5/10Une croix et deux boutons pour manier notre plombier italien. Simple et efficace. Dommage qu'on perde cependant certaines actions de l'opus précédent...
Bande Son4/10Reprise de New Super Mario Bros. Wii et ponctuée de bruitages désagréables... Sur Wii, c'était bon parce que c'était majoritairement inédit. Ici, ça ne va vraiment pas.
Scénario1/10Les petites différences de scénario (Mario & Luigi qui partent chercher des pièces, Bowser Jr. qui n'est pas là) ne font qu'entacher le tout, plutôt que de le rendre original... Dommage.
Multijoueur6/10Qu'il ne soit jouable qu'à deux, c'est une chose, et c'est compréhensible vu la taille des écrans. Mais qu'il soit aussi limité en multi, c'est regrettable.
Durée de vie7/10La quête du million de pièces est inintéressante, et si le reste du jeu est assez complet, on n'a pas tellement envie de le finir à 100%... Le mode "Pièces en folie" vous incitera tout de même à y revenir de temps en temps !
Note Finale6/10Il était difficile de passer après l'excellent New Super Mario Bros. Wii, c'est certain. Mais Nintendo était tout de même capable de faire mieux. New Super Mario Bros. 2 reste un jeu correct, mais insuffisant pour faire honneur à la série.


Remarque: la note globale n'est pas une moyenne arithmétique des 7 critères.
2 commentaires !
vladark
vladark
Le 08/04/2015 à 19H47
juste genialisime ce jeux
Pika'
Pika'
Le 11/04/2014 à 16H56
Moi je trouve qu'il ressemble beaucoup au précédent

Il est temps d'agir en vrai Goomba...
Goomba, Super Paper Mario