Connexion



Se connecter
S'inscrire

Vous êtes ici : Accueil » Jeux » Mario Party 9 » Tests » Test de Limaperou

Mario Party 9

Fiche du test
Limaperou
Par Limaperou
8/10
3 commentaires

Boite de Mario Party 9

"Oooh noooon, encore un Mario Party ? Mais quand Nintendo comprendra-t-il qu'on ne veut pas de ses jeux qui se ressemblent tous ! Même pas la peine de l'acheter tiens, j'ai Mario Party 8, ça revient au même de toute façon. Pas vrai ?"

Pour les gens qui ne connaissent pas (y en a-t-il vraiment ?), le principe des Mario Party est d'avancer sur un plateau de jeu en lançant des dés, tout en essayant de récupérer plus d'étoiles que ses adversaires.

Ce périple est ponctué d'un bon nombre de mini-jeux qui permettent de prendre l'avantage sur les autres, et plein d'objets et de pièges vicieux sont camouflés sur le plateau.

Mais Mario Party c'est aussi les retournements de situation. Ici, être en première place à un tour de la fin ne signifie pas nécessairement gagner la partie.

Et enfin, Mario Party, c'est une série dont il sort un jeu par an et dont le principe ne change pas d'un iota au fil des épisodes.



C'est sûr que ça commence à faire une grande famille. Et encore, il manque Mario Party DS et Advance.


"Mario Party, c'est bon là, on en a marre, et en plus, ils en sortent un par an..."

Un par an ? C'est en effet ce qu'on se dit tous, encore hantés par les 4 opus sortis sur Gamecube alors que la console elle-même n'a vécu que 5 ans.
Mais mine de rien, ça fait déjà 5 ans que Mario Party 8 est sorti. Et entre temps, Nintendo a eu le temps de revoir sa copie.

En fait, Mario Party 9, c'est un peu la veine de diamant qu'on trouve au fond d'une mine d'or qu'on croyait épuisée.
Nintendo a en effet fait très fort en nous proposant une véritable renaissance de la série, qui se montrera même parfois assez déstabilisante pour les habitués.
Et plusieurs changements ont en effet été effectués.



LE CHANGEMENT, C'EST MAINTENANT !



Ma première réforme sera...

Le premier changement, et le plus visible, est le fait que l'on se déplace à présent à quatre dans une seule voiture que l'on fait avancer chacun à son tour. Même si ce changement peut au premier abord sembler futile, c'est lui qui fait tout le charme de ce nouvel opus.


En effet, le fait de partager un même véhicule ajoute tout d'abord beaucoup de fun, et surtout en multi, par la sensation d'être "proche" de ses adversaires, contrairement aux opus précédents dans lesquels on avait plus l'impression de partir chacun dans son coin en ne se préoccupant des autres que lors d'évènements particuliers ou de mini-jeux. Ici, il faut réussir à modérer ses avancées, à penser quel chemin prendre pour embêter les autres joueurs, à estimer la distance qui nous sépare des cases importantes ou parfois même de savoir coopérer (par exemple, chaque joueur lance un dé, on additionne tous les résultats et des évènements se produiront en fonction du score).

Cette proximité rajoute également beaucoup de dynamisme, à tel point que les tours des autres joueurs en sont même intéressants à regarder.


Ce dynamisme est d'ailleurs appuyé par le fait que les plateaux se composent d'un point de départ et d'un point d'arrivée distincts. On ne fait donc pas plusieurs tours du plateau, et on avance constamment vers son but, un peu comme le plateau "L'île au trésor de Goomba" de Mario Party 8, mais cette fois-ci sans limite de tours.
Ici, la partie est terminée quand on a atteint la ligne d'arrivée, et non pas "après 10 tours" comme dans tous les opus précédents.



Un point d'arrivée, un point de fin, pas de limite de tours.
Rien ne sert de courir, il faut partir à point !



A mort le capitalisme !

Ok, ce sous-titre est nul, mais laissez moi vous expliquer. Car le but dans Mario Party 9 est différent de celui des opus précédents.

En effet exit les pièces (=> D'OÚ "A MORT LE CAPITALISME" PTDR TR0 FORT), et les étoiles jaunes classiques ont également disparu.

Le but est désormais de ramasser un maximum de "petites étoiles" roses pâles, tout en faisant attention aux petites étoiles mauves qui vous en feront au contraire perdre.
On peut amasser ces petites étoiles d'un bon nombre de manières différentes : soit en les ramassant sur le plateau, soit en gagnant des mini-jeux, soit en les volant aux autres, ou encore en défaisant les boss qui se dressent face à vous.


Les étoiles s'accumulent et se perdent à une vitesse hallucinante


Oui, j'ai dit "les boss qui se dressent face à vous". Car en effet, à chaque milieu et fin de parcours, vous serez confronté à un boss, qui est généralement une version géante des sbires classiques de Bowser.
Spike, Lakitu, Cheep-Cheep, Whomp, Skelerex, Bloups, Chomp, Wiggler, le roi Bob-Omb, le roi Boo, Bowser Jr., Diddy Kong, Donkey Kong et Bowser lui-même tenteront donc de vous barrer la route.
Sachez qu'il est impossible de perdre ces combats, mais que ce sont plutôt des espèces de mini-jeux dans lequel on compte tous les dégâts que chacun fait au boss, et le meilleur reçoit le gros lot (une quinzaine de petites étoiles).


Certains mini-jeux feront même travailler vos méninges.
Je vous avais bien dit qu'ils avaient changé beaucoup de choses !


Ces mini-jeux, derrière une idée pourtant simple, sont vraiment rafraîchissants et sont vraiment un plaisir à jouer, chaque boss offrant son propre challenge et gameplay.
Pour prendre deux exemples, le combat contre le Roi Boo vous demandera, à la manière d'un Bejeweled, d'aligner trois symboles identiques pour les faire disparaître et ainsi blesser le boss. Simple mais efficace !
Durant le combat contre Wiggler, il faudra au contraire se diriger avec les flèches de la Wiimote et réaliser des attaques rodéo sur les parties de son corps qui clignotent. Un combat plus à la classique donc, mais qui apporte tout de même une bonne dose de fun, et surtout à plusieurs.


Étudiez d'abord le comportement des boss, puis massacrez-les gaîment.

De leur côté, les mini-jeux habituels sont également très agréables et encore plus fun que dans le huitième opus. Et même si on pouvait s'attendre à ce que ces jeux ne soient amusants qu'en solo, que l'on s'en détrompe !
Même tout seul, la prise en main reste immédiate et plus que simple, et les mini-jeux procurent très rapidement du fun.

De plus, lors de certains évènements spéciaux, les règles de certains mini-jeux changent, comme par exemple les "Mini-Jeux inversés" qui nous imposent de perdre, ou les "Mode Gros Plan" qui nous offrent une approche différente de certains mini-jeux.


Un bon exemple du fun des nouveaux mini-jeux. Ici, tous les joueurs doivent lancer de la peinture sur la toile, et celui qui a la plus grande tache à la fin du chrono a gagné.


Les plateaux sont, eux aussi, vraiment sympa et originaux, de la vallée à l'usine en passant par le volcan en fusion, le lagon ou les ruines sylvicoles, on voit du paysage. (oui c'est très pratique comme expression pour énumérer des choses sans faire effet liste)



Mario Party 9 vous propose de nombreux différents plateaux
(LOOOOOOOL)


Chacun de ces plateaux propose ses propres règles et défis, en rapport bien sûr avec l'environnement concerné.
Dans l'Usine par exemple, des Bob-Omb tomberont épisodiquement sur votre voiture et commenceront alors un comte à rebours qui diminuera à chaque pas que l'on fait, et explosera en arrivant à zéro, détruisant ainsi la moitié des petites étoiles du joueur dont c'était le tour au moment de l'explosion.
Dans "Galère dans le cratère", c'est de la lave en fusion qui montera peu à peu en fonction des cases sur lesquelles on tombe, et qui pourra nous débarrasser d'un bon nombre de nos étoiles si on se fait rattraper lors de notre tour.


Allez, cette fois-ci je vous mets même une vraie image de plateau (Expédition dans le Lagon)


Ces petits évènements, alliés au fait que l'on soit tous dans la même voiture, font en sorte qu'il y a carrément un semblant de stratégie dans cet opus !
Limiter son avancée pour que le suivant se prenne la lave, la maximiser pour se rapprocher au maximum des petites étoiles mauves pour que le prochain soit obligé de les ramasser, plein de petits éléments "stratégiques" qui, par leur absence d'aléatoirité, sont extrêmement agréables.

Cette idée est encore renforcée par la présence de 5 dés spéciaux et simples ; le dé pipé qui vous permet de choisir le nombre que vous voulez, le dé à 10 faces qui peut vous faire avancer de 1 à 10 cases, le dé 0-1 qui vous donne un 0 ou un 1, le dé 1-2-3 qui ne peut sortir que les nombres 1, 2 ou 3, et le dé 4-5-6 dont je vous laisse deviner la compétence.


Je sais que vous voulez des images, mais je sais pas trop quoi mettre,
alors voici 3 des dés spéciaux.



Bien sûr, vous êtes en train de vous dire que s'il y a de la stratégie dans un Mario Party, ce n'est pas un Mario Party.
Et comme vous vous en doutez sûrement, il reste bien sûr une bonne dose de hasard durant les parties, notamment durant les derniers tours où il y a des cases Bowser à foison et qui, si vous tombez dessus, réveilleront le grand roi Koopa qui se montrera très vilain en vous volant la moitié de vos étoiles, en mettant toutes les cagnottes en commun etc, mais également parfois très généreux en doublant les étoiles par exemple.

Les étoiles bonus à la fin, distribuées en fonction des exploits de la partie (plus longue distance parcourue, plus de mini-jeux gagnés, blablabla) permettent aussi souvent de changer la donne, et sont assez sympathiques.


Et voilà, il me semble n'avoir rien oublié mis à part peut-être le OH WAIT JE L'AI PAS DIT ON PEUT JOUER AVEC KAMEK !!!1!1!!!1!


OUAIIIIS, JE SERS A QUELQUE CHOSE !
(et j'ai une qualité d'image pourrie aussi)


Scénario-/10Que je suis drôle !
Principe9/10Bon, même si c'est le 9e Mario Party et que du coup, c'est d'office un peu repris, le principe reste très bon, et cette alliance des anciens éléments qui ont fait leur succès avec de nouveaux qui renouvellent le concept en le rendant encore plus fun est fort bienvenue.
Graphismes9/10Des graphismes colorés, assez jolis et mignons. On note également une amélioration par rapport à Mario Party 8, mais ça ne casse pas trois pattes à un connard.
Maniabilité10/10On peut difficilement faire plus simple à manier, et les commandes sont clairement expliquées au début de chaque mini-jeu.
Bande Son7/10La musique accompagne gentiment la partie et les mini-jeux, et les bruitages sont assez agréables à l'oreille, mais rien d'exceptionnel.
Durée de vie9/10En solo, on s'amuse vraiment, ce qui est assez rare pour un Mario Party. Et en multi, c'est juste l'éclate totale. Toujours pas de Wi-Fi à l'horizon.
Note finale16/20"QUOI ? 16/20 POUR UN MARIO PARTY ? BOUUUUH, VENDU ! T'AS REÇU UN CHÈQUE DE NINTENDO OU T'ES JUSTE UN CASUAL DE MERDE ?"

Eh bien ni l'un ni l'autre. Ce Mario Party 9 est vraiment amusant et mérite sa note. Ce jeu est typiquement celui que l'on sortira lors d'une soirée entre potes, pour passer un peu de bon temps dans la rigolade et l'allégresse.
Nintendo a eu raison de retirer la licence à Hudson Soft et de faire confiance à Nd Cube, qui a véritablement fait renaître, tel le gracieux phénix, cette licence de ces propres cendres.




Et je termine sur une statue grecque pour que vous pensiez que j'ai dit quelque chose de beau et profond.
3 commentaires !
Limaperou
Limaperou
Le 05/09/2013 à 20H59
Le meilleur pour moi est le 7. Mais il est sur GameCube...
Sinon, sur Wii/DS, je prendrais personnellement (par ordre de préférence :) Mario Party 9, puis Mario Party DS, et en dernier Mario Party 8.
cécétpmario
cécétpmario
Le 03/09/2013 à 08H01
ça dépend la console que t'as.
Scelerex2000
Scelerex2000
Le 24/07/2013 à 18H39
Heu.... j'aimerais juste savoir un petit truc, il vaut mieux prendre le quelle de Super Mario Party.

Thank you Mario! But our princess is in another castle...
Toad, Super Mario Bros