Connexion



Se connecter
S'inscrire

Vous êtes ici : Accueil » Jeux » Super Mario 3D Land » Tests » Test de Orbulon

Super Mario 3D Land

Fiche du test
Orbulon
Par Orbulon
8/10
1 commentaire

Boite de Super Mario 3D Land

Huit mois après sa sortie, la Nintendo 3DS ne compte pas de véritables "killer-apps" si l'on ne compte pas divers portages et autres remakes. C'est donc à l'inoxydable plombier en salopette bleue que revient cette lourde tâche. Ce Super Mario 3D Land est-il du même niveau que ses prédécesseurs ?
Tentative de réponse ici-même...


Le jeu débute donc par une courte cinématique d'introduction montrant les feuilles de l'arbre tanooki emportées par une violente tempête. Le lendemain, Mario et trois Toad découvrent une lettre près de l'arbre désormais effeuillé : la princesse Peach a été kidnappée par Bowser !
C'est une tradition de la série Mario: le scénario est ici plus qu'anecdotique et n'est que prétexte à la réintroduction des feuilles tanooki, dont on avait plus entendu parler depuis Super Mario Bros. 3 et ses remakes.

Mais que peut bien contenir cette enveloppe ?

Parlons-en de ces feuilles Tanooki, car le jeu en regorge. Comme dans SMB3, elles permettent à Mario d'attaquer les ennemis en tourbillonnant avec sa queue et de rester plus longtemps en l'air après un saut. Néanmoins, vous pouvez dire adieu à la possibilité de faire s'envoler Mario après avoir atteint une vitesse suffisante, car ce pouvoir est absent de ce 3D Land.
Cela suffit pourtant à simplifier grandement le jeu, d'autant plus qu'il y en a partout ! Solution : les éviter au maximum pour profiter pleinement du jeu et, croyez moi, c'est nécéssaire...


Le costume Tanooki en action !



Sachez également que le plombier n'est plus tout seul à subir cette transformation car une grande partie des ennemis ( Goombas, Boos, Bill Balls ou Bob-Ombs ! ) ) en profitent, même si cela n'a pas grand intérêt.
Comme autres power-ups, on retrouve l'indispensable fleur de feu, qui comme d'habitude nous permet de lancer des balles enflammées ( même sous l'eau ! ) et la fleur Boomerang, nouveauté qui - vous l'avez deviné- donne la possibilité à Mario de lancer des boomerangs, ce qui peut être utile pour l'obtention de certains bonus.
On retrouve également le bloc à hélice de New Super Mario Bros. Wii, utile pour certaines phases de plateformes. Et... c'est tout ! Il n'y a que trois "vrais" power-ups dans ce nouveau Mario, ce qui est bien peu comparé aux deux Galaxy, par exemple !

Malgré tout, le gameplay reste de très bonne facture, la jouabilité étant en effet excellente.
Contrairement à tous les autres Mario 3D, on utilise ici un bouton pour courir, ce qui à mon avis est une bonne chose au vu de l'imprécision du stick de la console. L'absence d'un deuxième stick nous contrait aussi à une caméra fixe. Heureusement, les angles de caméra sont quasiment toujours parfaitement adaptés, les niveaux étant souvent très linéaires, à la manière des premiers Crash Bandicoot.
C'est d'ailleurs grâce à cette caméra que des secrets sont dispersés un peu partout dans les niveaux, comme par exemple les trois pièces étoile sorties tous droit des deux New Super Mario Bros.


Et une pièce étoile, une !


Comme vous le savez probablement, ce 3D Land est une sorte de "mix" entre les Mario 2D et 3D.
Concrètement, ce sont des niveaux linéaires se déroulant sur plusieurs plans.
Les niveaux sont malheureusement assez courts ( comme SMB 3, une fois de plus ), mais possèdent tous leur petite originalité dans le level-design, ce qui est le plus important. Certes, il y a pas mal de redites venant en priorité des Mario Galaxy ( exemple, les "dalles réversibles", voir l'image précédente ), mais Nintendo n'a gardé que le meilleur du lot, et les niveaux s'enchaînent avec grand plaisir. Petit bémol cependant : à part une ou deux Warp-Zones tout à fait inutiles, le jeu n'offre aucune sortie secrète menant à d'autres niveaux cachés, la map est extrêmement linéaire. On est donc loin de Super Mario World à ce niveau !


Le nouveau costume, celui du lanceur de Boomerangs !


Autre gros point noir du jeu, la durée de vie ! Comme dit juste au-dessus, les niveaux sont courts. Pourtant, il n'y en a que de cinq à sept dans chacun des huit mondes que contient ce titre. Ajoutez à cela une difficulté assez faible (voire même très faible!) et une profusion de vies supplémentaires ( il y en a partout ! ) et vous obtenez un jeu court, beaucoup trop court. La collecte des pièces étoilées ne devrait de plus pas poser beaucoup de problèmes contrairement à NSMBWii ou cette tâche était parfois loin d'être aisée !

MAIS, car il y a un mais, une fois le monde 8 bouclé, Ô joie, huit mondes « spéciaux » sont débloqués : Ceux-ci sont composés de stages inédits et d'ancien retravaillés avec soin, et sont bien plus difficiles que ceux de la première partie ! C'est donc une bonne chose mais sachez tout de même que la durée de vie n'est au final que tout juste correcte...

Quelques mots sur les boss, une fois de plus décevants si on évince l'excellent boss final. Entre les combats contre Bowser dénués d'une quelconque difficulté et ceux contre Boom-Boom ( Tiens, encore un revenant de Mario 3!) et son homologue féminin d'un classicisme presque éreintant, on est loin de tenir les meilleurs affrontements du genre.

Passons maintenant à l'utilisation de la 3D, et là, par contre, c'est du tout bon. Contrairement aux remakes d'Ocarina of time et de Lylat Wars, on voit bien que ce Mario a été conçu exclusivement pour la 3DS. Cela reste une fonctionnalité tout à fait dispensable mais c'est apparemment du pain béni pour ceux qui ont du mal à évaluer les distances. Je n'ai pas ce problème là donc je ne peux pas vraiment juger mais en tous cas la 3D est plus qu'utile pour certaines salles bonus « trompe l'oeil » ou les plateformes sont disposées de manière à en cacher une autre par exemple.


Pauvre Goomba !


Quant aux graphismes, il n'y a encore une fois rien à dire ou presque. Ceux-ci sont en effet d'une fluidité remarquable, colorés et très agréables à l'oeil, bien qu'un peu vides.
La gestion de la lumière est dans l'ensemble très réussie si l'on excepte certains problèmes avec les ombres, mais rien de choquant.
Dernier point concernant la réalisation, la distance d'affichage, ici très satisfaisante. Ceci peut se voir grâce aux jumelles présentes dans quelques niveaux. Elles sont nécessaires pour trouver des Toad cachés, qui une fois retrouvés vous donneront un petit bonus. A noter que ces jumelles peuvent être contrôlées grâce au gyroscope de la machine, dont c'est d'ailleurs la seule utilisation de tout le jeu.

Du côté de la musique c'est mitigé. Les nouveaux thèmes sont très sympathiques mais trop peu nombreux, laissant la place aux traditionnels remix, notamment des niveaux souterrains du premier Super Mario Bros. Ca devient franchement agaçant à force d'entendre les mêmes musiques à chaque nouvel opus même si elles sont très efficaces. Pour les bruitages c'est strictement identique. Rien de neuf à ce mettre sous la dent !


Voici le bilan.
Points forts-Très bonne exploitation de la 3D
-Une réalisation très agréable
-Un plaisir de jeu bien réel
-Jouabilité exemplaire
-Caméra ingénieuse
Points faibles
-Un jeu court malgré une seconde partie qui rattrape le tout
-Manque d'ambition décevant
-Costume Tanooki tuant toute difficulté
-Musicalement insipide
-Trop peu de secrets


CritèreÉvaluation Argumentation
Principe8/10Un Mario 3D plus linéaire, plus étriqué qu'à l'accoutumée mais également encore plus axé plates-formes. La 3D est très agréable bien que tout à fait dispensable.
Réalisation graphique8.5/10Le jeu est très réussi sur ce point. Les graphismes sont très colorés, c'est très fluide même 3D activée mais le tout est peut être un peu vide...
Gameplay9/10Difficile de mettre moins à ce Mario car la jouabilité est exempte de véritables défauts et le level-design, malgré un relatif classicisme est d'une pureté admirable.
Toutefois, on aurait apprécié plus de costumes différents !
Réalisation sonore7/10Bruitages et musiques ne se renouvellent pas assez mais sont d'une efficacité indéniable.
Durée de vie6/10C'est là que le bas blesse ! En effet, bien qu'un certain potentiel de rejouabilité existe grâce aux pièces étoiles à collecter, et que la seconde partie du titre rallonge également le tout, en quinze petites heures, le jeu est bouclé à 100 %. Décevant !
Note finale15.5Super Mario 3D Land est un jeu de qualité, difficile de le contester mais c'est une vraie déception au regard des standards de qualité imposé par son historique. Pourtant probablement meilleur que New Super Mario Bros., le fait que le potentiel du jeu ait été gâché pour une sortie plus rapide mérite une petite sanction.


1 commentaire !
FelTeam
FelTeam
Le 17/08/2013 à 10H43
super test

Tremblez, car voici le seigneur des supplices et le cauchemar des mortels : Big Boo !
Boo, Super Mario 64