Connexion



Se connecter
S'inscrire

Vous êtes ici : Accueil » Jeux » Super Mario 3D Land » Tests » Test de Rexoshi

Super Mario 3D Land

Fiche du test
Rexoshi
Par Rexoshi
8/10
1 commentaire

Boite de Super Mario 3D Land

Avec le passage à la 3D stéréoscopique, Mario reprend ses bonnes habitudes: le premier jeu mettant en scène le plombier est un jeu de plates-formes ! Les deux derniers en date, New Super Mario Bros. Wii et Super Mario Galaxy 2, ont réussi à séduire de nombreux joueurs ! Est-ce que notre ami moustachu va continuer sur cette lancée, ou est-ce qu'il va foncer droit dans le mur ? Je vais vous dire ce que j'en pense.

Bon, je préfère vous avertir d'avance: le scénario n'a pas vraiment changé par rapport aux opus précédents: Bowser a pour la énième fois capturé Peach, et Mario va essayer de la sauver. Mais la nuit précédant ce kidnapping, une tempête a fait rage, décrochant toutes les Super Feuilles d'un des arbres du Royaume Champignon. Ce n'est qu'un détail, mais je vous laisse deviner pourquoi j'insiste dessus...

Bon, je ne vais pas m'arrêter sur le scénario, évidemment. Parlons un peu du jeu en lui-même.


Cette feuille sur l'écran tactile ne vous rappelle rien ?


Une fois le jeu démarré et la cinématique d'introduction vue, on accède à la carte du monde. Première observation: elle ne ressemble pas du tout aux cartes super détaillées de New Super Mario Bros. Wii. Que du contraire. Elle a plutôt l'apparence d'une carte de Super Mario Galaxy 2: un arrière-plan, des chemins rectilignes, et chaque niveau est représenté par une icône montrant un aperçu de celui-ci. Chacun pense ce qu'il veut de cet aspect, mais personnellement, j'ai trouvé ça plutôt sympathique. M'enfin, ce n'est qu'un détail. Lorsque j'ai démarré le premier niveau, par contre, j'ai été bluffé: mon premier réflexe a été de dire que les graphismes étaient déjà beaux sans la 3D stéréoscopique. On se croirait presque dans un Super Mario Galaxy sur console portable ! Je pousse le curseur 3D vers le haut, me demandant si ça va vraiment changer grand-chose. Et en effet: contrairement à d'autres logiciels pour la 3DS, ici, le mode stéréoscopique rend vraiment bien ! Très vite, vous vous rendrez compte que bien que ce mode ne soit pas obligatoire, il est assez utile, car il permet de mieux calculer ses sauts pour ne pas tomber et attraper les bonus !


Attraper cette médaille étoile n'est pas aussi simple que vous ne le pensez ! Mais si vous préférez vous passer du mode stéréoscopique, vous pouvez marcher sur la case "oeil" pour voir comment sont réellement disposés ces blocs.


Mais rentrons dans le vif du sujet. Le principe est très simple. Vous prenez des niveaux linéaires, le style de la série Super Mario classique, vous mettez le tout en trois dimensions, et vous créez des niveaux avec un début, un milieu et une fin. Les ennemis ne suivent plus forcément une trajectoire droite, ils vous poursuivent de tous les côtés ! Jusque là, ça ressemble plutôt à du Super Mario 3D que l'on a connu entre 1997 et 2010. Mais voilà: cette fois-ci, il ne s'agit plus d'attraper une étoile ou un soleil. Simplement d'atteindre la fin du niveau, comme dans la série classique. Les développeurs se sont cette fois-ci concentrés sur le level design, et si certains niveaux ne ressemblent à rien, ils sont toutefois remplis de mécanismes et de pièges en tous genres. La réalisation n'en est pas moins excellente et on prend un vrai plaisir à guider Mario jusqu'au drapeau symbolisant le passage au niveau suivant. Justement, je parle de guider Mario. Celui-ci obéit vraiment au doigt et à l'oeil ! Il se dirige avec le stick analogique de la 3DS. On pourrait croire que ce serait difficilement maniable, mais non. Cependant, comme dans les jeux en 2D, il faut maintenir un bouton (X ou Y) pour courir. Mario ne peut plus donner des coups de pieds ou de poing ni tournoyer, mais il peut faire les différents sauts que l'on connaît: saut mural, saut en longueur, salto arrière, attaque rodéo, roue... Il peut aussi s'accroupir et faire des attaques en roulade. Déjà un bon point pour ce jeu: un level design excellent, combiné à une maniabilité plus que correcte !

Ces plates-formes qui se déplient et se replient ne sont pas sans rappeler Paper Mario.

Evidemment, le jeu ne se résume pas simplement à atteindre la fin du niveau. En effet, comme dans New Super Mario Bros. et sa suite sur Wii, chaque niveau abrite trois Médailles Etoile (les pièces étoile ont été renommées ainsi). Elles sont importantes, car sans elles, il est impossible d'accéder à certains niveaux ! Sauf que dans ce jeu, ce ne sont pas deux ou trois niveaux que l'on peut débloquer de cette façon, mais une vingtaine ! De plus, les développeurs ont été un peu sadiques: si vous n'essayez pas d'attraper ces médailles, vous n'aurez même pas accès à la fin de l'aventure principale, et vous devrez du coup refaire une bonne partie des niveaux pour les récupérer ! La perfidie est poussée encore plus loin, car évidemment, ces Médailles Etoile ne sont pas toujours simples à trouver: des fois, on passe à côté sans même s'en rendre compte. Par moments, elles nécessitent un pouvoir que comme par hasard on a perdu il n'y a même pas 10 secondes. D'autres fois, on voit ces précieux objets, et c'est déjà trop tard: il fallait agir avant pour les avoir ! Mais naturellement, elles rallongent la durée de vie: il faut du talent pour toutes les obtenir.


Cette Plante Piranha noire qui crache de l'encre sur votre écran est plus qu'énervante !


Mario peut aussi utiliser plusieurs transformations, ça, on le sait. Pour la première fois dans un Mario en 3D, c'est le système des jeux classiques qui est utilisé: si vous prenez un coup en ayant une transformation, vous la perdez et vous redevenez Super Mario. Un autre coup, et vous devez Mario normal. Si vous vous faites toucher une nouvelle fois par un ennemi, vous perdez une vie. Mais quelles sont les transformations, me demanderez-vous ? Hé bien, on retrouve le classique Mario de Feu (dont l'utilisation n'est pas chronométrée cette fois), et les fans de la première heure seront heureux de revoir... Mario Tanuki ! En effet, la Super Feuille permet à Mario de revêtir ce costume qu'on a revu pour la dernière fois en 2003 (et encore, c'était dans un remake...) ! Cependant, il ne peut pas voler, seulement planer et attaquer avec sa queue. Il ne peut pas non plus se changer en statue: c'est la Feuille Statue qui permet cela (elle donne les mêmes pouvoirs que la Super Feuille, en plus de cette transformation en statue). On retrouve également le Super Champi (qu'on ne voit pas souvent, parce qu'on recommence en Super Mario après avoir perdu une vie) et l'Etoile d'invincibilité, ainsi que le Bloc Hélice de New Super Mario Bros. Wii (dont l'utilisation a été simplifiée). Enfin, il y a quand même une nouvelle transformation: Mario Boomerang ! En attrapant une Fleur Boomerang, Mario peut lancer ces projectiles pour vaincre les ennemis, mais aussi frapper les blocs et récupérer les pièces. Le nombre de powers-ups n'est pas énorme, mais il reste quand même assez correct. Un ou deux autres retours auraient quand même été les bienvenus (comme par exemple le Costume Grenouille, Pingouin, Marteau, ou encore Yoshi, qui avait si bien rempli son rôle dans Super Mario Galaxy 2...).


Des biscuits qui flottent dans le ciel... C'est pas un peu tordu ? Si, mais on s'en fiche, c'est pas ça qui est important !


Le jeu est également bourré de références aux anciens opus de la série ! C'est ainsi qu'on retrouve les Maisons Toad qui reprennent le principe de Super Mario Bros. 3 (même si elles ne proposent plus qu'un seul cadeau, au lieux du choix parmi trois coffres dans le jeu NES), des mécanismes qui reviennent de Super Mario Galaxy et sa suite, dont nottamment les notes de musique qui libèrent une récompense quand on les a toutes, les dalles clic-clac qui changent de position à chaque saut (petit changement par rapport au jeu original), ou encore les blocs tac-tic, qui apparaissent et disparaissent au rythme de la musique, et bien sûr les mélodies qui ont marqué les esprits, et qui sont, tout comme les nouvelles musiques, très agréables à l'oreille et qui nous transportent au coeur de l'action ! Bien d'autres clins d'oeil vous attendent, mais pour les découvrir, il vous faudra avancer assez loin dans le jeu !


Ce n'est pas aussi simple que dans Super Mario Galaxy 2: la moindre erreur et c'est la chute libre !


Le jeu pouvant se montrer assez difficile par moment (même si on peut facilement gagner de nombreuses vies), un système d'aide y a été inclus. Il est plutôt utile pour les débutants... Oh, attendez, ne me lancez pas de tomates ! Tout comme dans les précédents jeux, il n'est pas obligatoire: si vous préférez vous débrouiller seul, rien ne vous empêche de l'ignorer ! Mais je vais quand même l'expliquer rapidement. Si vous échouez 5 fois de suite dans un même niveau, un bloc contenant une Feuille Dorée apparaît. Celle-ci vous transforme en Mario Tanuki Invincible pour toute la durée du niveau. Ce qui ne vous dispense cependant pas de ne pas tomber dans le vide ou dans la lave ! Si malgré tout, vous continuez à galérer et que vous échouez 5 fois de plus (donc 10 fois en tout), alors c'est un bloc contenant cette fois-ci une Aile P qui fait son apparition. Celle-ci remplace votre objet en réserve (si vous en avez un) et vous pouvez alors vous lancer quand même dans le niveau. Et dès que ça ne va plus, vous touchez cet objet et vous êtes instantanément téléporté à côté du drapeau de fin. Naturellement, vous passez à côté de toutes les Médailles Etoile (à moins que vous ne les ayez déjà récupérées). Ce système d'aide progressif est bien pensé, mais il possède cependant un gros défaut: vous êtes récompensé exactement de la même façon que si vous aviez terminé le niveau sans aide.


Les objets d'aide.


Chaque monde se termine soit par un château, soit par un bateau volant (qui revient décidément souvent). Cependant, il n'y a malheureusement pas beaucoup de boss différents: dans les châteaux, c'est à chaque fois Bowser (dont le style de combat adapté de Super Mario Bros. est très bien fait), et dans les bateaux volants, on a quand même le plaisir de retrouver Boom Boom, la grosse tortue, ainsi qu'une nouvelle recrue: Pom Pom ! Ce qui semble être une Boom Boom femelle est en réalité un ennemi plutôt redoutable: on se demande des fois si elle ne lit pas dans nos pensées, arrivant à anticiper le moindre de nos mouvements. Cependant, des boss supplémentaires (Bowser Junior, ou les Koopalings par exemple) n'auraient franchement pas été de trop...

La fameuse Pom Pom !

Passons enfin au point sur lequel tout le monde se pose question: la durée de vie. Alors, autant être direct: l'aventure principale et ses 8 mondes se composent de 48 niveaux. Il est ainsi possible de boucler celle-ci en moins de 4 heures si vous êtes rapide, et si vous êtes un joueur débutant et que vous essayez de vous passer des objets d'aide, peut-être le double. Cela paraît peu, mais...

Je vous le dis quand même, une fois cette aventure terminée, vous débloquez un monde spécial comprenant 5 niveaux, à terminer dans l'ordre que vous voulez. En terminant le dernier d'entre eux, vous débloquez Luigi comme personnage jouable et vous avez accès à un nouveau monde spécial ! Et tous fonctionnent de la même façon: vous êtes libre de faire les niveaux dans l'ordre que vous voulez, mais pour avoir accès au dernier niveau, qui débloque le monde spécial suivant, il vous faut beaucoup de Médailles Etoile ! C'est ainsi que vous pouvez débloquer 46 niveaux supplémentaires, beaucoup plus difficiles que ceux de base ! Et puis seuls les meilleurs réussiront à obtenir toutes les médailles. Du coup, cela fait passer la durée de vie de 4 heures à une bonne quinzaine d'heures au moins. Cela ne reste pas énorme, mais je vous rappelle que c'est un jeu de plates-formes, et la durée de vie reste correcte pour un jeu de ce genre. Et puis c'est avec plaisir qu'on y revient, tant les niveaux sont amusants à jouer !

Allez, je pense que j'en ai assez dit. Passons à la notation.

Les plusLes moins
- Un level design excellent !
- La 3D stéréoscopique rend très bien, et les graphismes sont superbes et colorés !
- Les musiques très agréables à l'oreille.
- Clins d'oeil aux anciens jeux.
- Beaucoup de secrets à débloquer...
- ... même si la durée de vie globale n'est pas énorme (elle reste cependant correcte)
- Dommage que Yoshi, Bowser Jr. et les Koopalings manquent à l'appel...
- Un système d'aide un peu exagéré (bien qu'optionnel)


CritèreNoteCommentaire
Principe10/10Ce n'est pas une simple transposition des Super Mario Bros. classiques en 3D, c'est bien plus que ça !
Graphismes10/10J'avoue que j'avais un peu peur de voir où irait Nintendo avec la 3D, mais la réalisation est parfaite, exactement comme dans Super Mario Galaxy !
Maniabilité9,5/10Aucun souci de ce côté-là: Mario répond à nos manipulations comme s'il lisait dans nos pensées ! La caméra est plus maniable que dans Super Mario Galaxy, et permet ainsi de bien calculer ses sauts.
Bande son9/10Les remix des anciennes musiques sont très bien orchestrés, et pour ce qui est des nouvelles musiques, on a connu mieux chez Nintendo mais ça reste quand même très bon !
Scénario2/10No comment... Ce qu'on connaît depuis 25 ans, en gros.
Multijoueur--/10Le jeu n'étant pas jouable à plusieurs, je ne vais bien sûr pas noter ce critère.
Durée de vie8,5/10Un total de 94 niveaux, c'est tout de même respectable... même si les niveaux spéciaux ne sont pas tous totalement inédits.
Note finale17,5/20Super Mario 3D Land, c'est un vent de fraîcheur qui souffle sur la série, tout en conservant les bonnes bases bâties par celle-ci ! Mélange entre Super Mario Bros. et Super Mario Galaxy, il a tout pour plaire, alors si vous êtes fan du plombier, jetez-vous dessus les yeux fermés: vous ne le regretterez pas !



Atteindre le sommet du drapeau n'est pas toujours facile, mais ça vous fait gagner une vie si vous y arrivez.


Remarque: la note finale n'est pas une moyenne arithmétique des 7 critères d'évaluation.

Remarque 2: Pour terminer, je précise que l'effet 3D n'est pas visible sur les images de ce test, car il ne peut être observé que sur la 3DS elle-même. Cela paraît évident, mais on ne sait jamais... De plus, l'effet 3D n'est pas perçu de la même façon par tout le monde. L'avis que je vous en donne fais donc référence à mon expérience personnelle, il se peut que ce soit totalement différent pour vous.
1 commentaire !
blabloyox
blabloyox
Le 26/03/2014 à 16H09
tu m'as convincu lachete

Voulez-vous prendre Peach pour épouse, de l'aimer et de la chérir jusqu'à ce que le Game Over vous sépare ?
Comte Niark, Super Paper Mario