Connexion



Se connecter
S'inscrire

Vous êtes ici : Accueil » Jeux » Super Mario 3D Land » Tests » Test de Kobwa

Super Mario 3D Land

Fiche du test
Kobwa
Par Kobwa
8/10
1 commentaire

Boite de Super Mario 3D Land

Bonjour à tous, aujourd'hui, place au test de Super Mario 3D land ! Ce jeu était destiné à montrer les capacités de la 3DS, voyons si cela est réussi.

Cessons tout de suite de faire durer le suspens, et analysons cette image :


Voici la capture d'écran de ce qu'on peut avoir en laissant l'écran d'accueil sans y toucher pendant quelques temps.

Pour ceux ayant une bonne connaissance de leur monde, vous vous douterez bien que cette forme est strictement impossible.
— Comment les développeurs ont-ils pu instaurer une telle forme dans leur jeu alors ?
=> Et bien c'est très simple, ça commence par "canna" et fini par "bis" en fait, le Toad rouge se trouve sur une sorte de tour, détachée du bout au dessus du Toad vert, cet effet n'est vu qu'à la 3D.

Voilà, c'est un peu ce genre d'effet.

Voilà donc, à part ça et les quelques autres effets de ce genre, la 3D n'est pas vraiment mise en valeur. MAIS, il faut avouer que les graphismes sont quand même beau. Il y a un autre truc sympa, c'est que...



... même si on voit généralement Mario de profil, on peut, à certains endroits précis, voir Mario sous un autre angle, comme de face, de haut, etc.

Pour ce qui est de la maniabilité, c'est bien, là, la 3DS est bien mise à l'honneur ; on a quelques sauts spéciaux, certains d'entre eux indispensables pour finir le jeu à 100% (comme le saut mural), la roulade est le seul nouveau mouvement du jeu.
Quand je joue Luigi, je n'ose presque jamais freiner car il chausse apparemment des chaussures en savon.

Niveau musiques, elles sont jolies, bien adaptées à la situation, mais pour le grand nombre de niveaux qu'il y a, c'est trop peu, certaines musiques reviennent plus de 10x dans des niveaux différents. Comme par exemple :


Cette musique reviens à exactement tous les niveaux où l'on doit battre le clone cosmique, qui sont quand même pas mal nombreux.


Entrons maintenant dans le vif du sujet :

À l'écran d'accueil, on peut jouer trois fichier, sur chacun d'eux, on doit mettre la tête du Mii correspondant. Le fichier créé, il y a un petit icône, qui nous montre, quand on a cliqué dessus, des informations, le plus souvent inutiles, mais agréables à savoir quand même, on a :
-La date de la dernière connection (par exemple, moi, avant le test, le 20/12/2012 10:56)
-Le monde où l'on est actuellement (exemple : S8-3)
-Le nombre de pièces-étoile (moi : 306)
-Le personnage qu'on incarne ainsi que son nombre de vie (moi : Luigi, 556)
-On a aussi le nombre d'étoile du fichier (moi : 3)
-Et le nombre de vies perdues (moi : ... euh... 975)

Voilà, maintenant que j'ai fini de faire mon malin de vous expliquer cela, on peut commencer le jeu :

Après avoir sélectionné son fichier, son Mii, etc, on voit une petite cinématique ;
Il fait nuit, le temps est venteux, gros plan sur un arbre, le pauvre a perdu toutes ses feuilles (les feuilles tanuki), qui seront éparpillées un peu partout dans les niveaux, le jour levé, Mario, découvre une lettre, qui montre ça :

Regardez, Bowser a emmené Peach chanter dans les bois pour attirer des feuilles, et on dirait qu'il passe par les égouts.


Ce genre de lettre, on peut en débloquer 10 dans tout le jeu, les 7 premières, au commencement des mondes de 2 à 8, mais pour les autres, je ne vous en dit pas plus. Aussi, chacune des ces lettres donne un très bel effet la 3D activée, et, en secouant la 3DS, certains éléments bougent.
Note : il est possible de télécharger les lettres et de les stocker dans l'appareil photo Nintendo.

On incarne Mario, actuellement, dans sa petite forme, et on se déplace à travers des mondes, 8 pour l'instant. Les passages secrets ne sont pas nombreux (2, 3 maximum) mais, une fois traversés, on n'a plus aucune preuve qu'ils ont déjà été trouvés.
Dans la plupart des mondes, on a des niveaux, dont un château ou une forteresse volante (parfois plus). On peut aussi avoir des maisons de Toad et des cubes magiques (ce n'est sûrement pas leur vrai nom, mais c'est comme ça que je les appelle) (explications plus bas).
Les niveaux maintenant, il sont nombreux mais pas très variés, comme je l'ai dit plus haut, les passages secrets sont rares. Dans chacun des niveaux on a trois pièces-étoiles, un drapeau de sauvegarde si on perd le niveau arrivé à un certain point, et, si on a réussi le niveau sans réapparaitre au drapeau, le temps est sauvegardé. Il y a notre meilleur temps, et le meilleur temps adverse.

Les niveaux sont pour la plupart très courts (mon meilleur temps du monde 1-1 c'est 48 secondes) mais pas forcément rapides. Ils sont aussi très répétitifs, pour vous donner une idée je vais vous montrer l'exemple du monde 6-4 :


La chose à regarder, elle est à gauche de Mario (en second plan), ce sont les cubes colorés en rouge, jaune et bleu.


Dans ce niveau, on a certains passages avec de gros cubes qui apparaissent et qui disparaissent avec une musique qui nous aide pour le rythme. Dans ce niveau, l'ordre est le suivant : bleu apparait, jaune apparait, rouge apparait, bleu disparait, jaune disparait, rouge disparait. Ce qui est un niveau relativement simple.
Dans un autre niveau, on a la même chose excepté que les apparitions sont : bleu apparait, bleu disparait/jaune apparait, jaune disparait/rouge apparait, rouge disparait/bleu apparait, un peu plus dur.
Puis, on a la même chose que le monde 6-4 mais sans aucun ennemi avec un clone chaotique à la place, assez difficile.

— Et voilà parti notre bien aimé Mario, finissant toujours des niveaux remplis d'ennemis, certains se ressemblaient, d'autres pas, il en a battu des ennemis, pour se reposer, il allait dans des maisons de Toad chercher des objets, et quand il s'ennuyait, il allait dans les cubes surprise, des cubes où l'on apparait 10 secondes pour essayer de battre des ennemis contre objet, 1 Up et/ou pièce-étoile. Ce qu'il aimait chez ces cubes, c'est que l'on ne savait jamais dans quel défi il allait se retrouver, et il ne savait jamais s'il les avait tous fini. Le seul moyen de le savoir était de rencontrer des gens via StreetPass pour avoir une nouvelle possibilité de "surprise". Oh, il en a rencontré des gens, des petits, des grands, des gros, des très gros, des roux, des blonds, et même des blondes.
Oh, il en a tué des ennemis, même des boss, bien que peu variés, parmi eux on avait Bowser tanuki, Boom Boom, Pom Pom, et surtout, Bowser.
Et c'est là que vous vous demandez pourquoi cette partie du test est en italique, et bien c'est parce que le testeur de la première partie est parti manger des crêpes au sucre, il ne reviendra pas avant un bon bout de temps.


— C'est bon Papy Champi, je suis revenu, tu peux partir.

— Oh, déjà, c'est bon, je pars...

— Sacré Papy Champi, il est juste triste de ne pas être présent dans le jeu, et que les seuls Toad du jeu se sont fait kidnapper, ou sont réduits à rester chez eux.



— Très bonnes, mais ne pense pas que je ne vois pas clair dans ton jeu, petit lèche-bottes, je sais que tu fais ça pour que je dise à Mario de ne pas te sauter dessus.



— Ah bon ? Et quel genre de stratégie ?



... vous les savez, les Goomba perdent tout le temps, pourquoi ? Parce que Mario nous saute dessus, et bien maintenant,...



... nous sommes en tour !

— C'est cool ça mais qu'arrive-t-il au Goomba au-dessus ?

— C'est un risque à prendre.

— Maintenant, est-ce que j'ai le droit de finir mon test ?

— Nan, c'est MOI qui raconte !

— ...

— Vas-y, tu peux raconter.

— Mario, arrivé au château du monde 8, a facilement battu Bowser, mais il n'était pas au bout de ses surprises, car même si Peach était sauvée, Luigi lui aussi s'est fait kidnapper !

— Pfft, quel idiot ce Luigi.

— Je peux continuer ?
Bon, Mario, pour sauver Luigi, devait parcourir 8 autres mondes, qui reprenaient souvent les niveaux des 8 premiers monde mais en plus dur. Comme par exemple des niveaux avec un contre la montre ou avec des clones chaotiques, ces niveaux étaient très difficiles, le plus souvent car il devait gérer plusieurs choses en même temps. Une fois Luigi sauvé, il pouvait également partir à l'aventure et aider Mario.


— Voilà, c'est fini, Papy Champi et Goomba sont parti, comment ? Et bien ça commence par "pisto" et fini par "let".

Quand Mario perd beaucoup de vies dans un même niveau, il a la possibilité d'avoir des objets spéciaux, la feuille tanuki blanche s'obtient à 5 vies perdues, elle est le mélange entre la feuille tanuki normale et la super étoile, et, après avoir perdu 10 vies, l'aile P-Wing amène Mario directement au drapeau final.


La feuille tanuki blanche est à gauche, l'aile P-Wing à droite.


Mais il n'y a pas que ça comme objet, on notera bien sûr le retour de la feuille tanuki, qui permet de sauter plus haut et plus loin, et de donner de jolis coups de queue (les pervers dehors), le champignon rouge et la fleur de feu, of course, il y a aussi la super étoile, qui rend Mario invincible un court instant, il y a aussi un malus, le champi toxique, et trois autres nouveaux objets ; la fleur boomerang, Mario a la possibilité de lancer des boomerangs, utile mais pas indispensable, la feuille de tanuki blanche, équivaut au tanuki normal sauf qu'il y a un plus, en plein saut, il est possible de se transformer en statue de pierre, empêchant ainsi aux ennemis de le repérer, et enfin, le bloc hélico, indispensable pour certains niveaux, il permet de sauter très haut et peut amortir la chute de Mario.


La fleur boomerang, à gauche, au milieu, le bloc avec la feuille de tanuki blanche, et la feuille de tanuki grise à droite.


Évidemment, Mario n'est pas le seul personnage touché par la feuille tanuki, les ennemis aussi possèdent des queues (les pervers dehors j'ai dit !), les Goomba, les Bill ball, les Boo, etc

Principe7/10Avoir mis des effets d'optique est bien réfléchi, on regrette cependant son nombre trop bas. Mais le principe de sauver Peach reste toujours le même. Le fait de voir que les ennemis s'approprient les objets est agréable.
Graphisme8,5/10Les graphismes sont beaux, mais la 3D n'est pas assez mise en valeur à mon gout.
Bande de son9/10De belles musiques mais répétées trop de fois sur des niveaux différents.
Maniabilité9/10La maniabilité est aussi bonne que les autres jeu, Luigi n'est pas forcément très maniable.
Durée de vie7/10Malgré son nombre énormes de niveaux, le jeu reste très répétitif et les niveaux sont relativement courts.
Moyenne arithmétique des critères précédents16,4/20Ce jeu reste un bon jeu, long mais court. Il reste toujours agréable d'y rejouer après quelques temps.


Voilà un petit bonus d'illustrations :


Voilà un Goomba tanuki géant, présent dans le monde 1-1, mais presque nulle part ailleurs.


Voilà un exemple de niveau où le bloc hélico est indispensable.


Voici Boom Boom en avant, et Pom Pom en arrière.


Je tiens à préciser, pour les âmes sensibles, que je me suis pas servi du pistolet contre le Goomba et Papy Champi, un bon coup d'épée a suffi.
1 commentaire !
Loque
Loque
Le 16/06/2013 à 19H22
Il est bien, mais pas autant que le mien
Nan sérieux il est vraiment drôle (:

Zzz... Spaghettis... Zzz... Raviolis...
Mario, Super Mario 64