Connexion



Se connecter
S'inscrire

Vous êtes ici : Accueil » Jeux » Mario Kart 7 » Tests » Test de Kobwa

Mario Kart 7

Fiche du test
Kobwa
Par Kobwa
9/10
0 commentaire

Boite de Mario Kart 7

Mario Kart 7, le jeu où tout est 7. En effet : le numéro de l'opus de cette saga est 7, le nombre d'adversaires que l'on a est 7, un nouvel objet est 7, le nombre de lettres dans le nom "Mario" multiplié par 1,4 est 7. Mais cela veut-il dire 7 fois plus d'amusement ?

Attention, je préfère vous prévenir, pour vous fournir un test plus complet, je serai obligé de dévoiler des nouveaux personnages/circuits, etc.

Au menu principal, si on attend quelques temps, on retrouve une vidéo d'un personnage faisant un circuit, au hasard.
Mais si on n'est pas aussi attardé pour regarder le menu principal pendant tout ce temps, on pourrait cliquer sur un de ces éléments :
— Un joueur
— Multijoueur local
— Multijoueur en ligne
— Chaîne Mario Kart

Un joueur



Grand prix

Voilà, votre jeu est acheté, vous êtes tout excités, et vous vous lancez dans le 50cc, avec beaucoup d'entrain. Et bien, votre entrain, vous ferez mieux de le ranger bien au fond de votre tête et ne plus jamais le ressortir parce que c'est TRÈÈÈÈÈS LEEEEEENT.
Au moins ça laissera au joueurs confirmés d'admirer les graphismes sublimes, que ce soit en 2D qu'en 3D, la profondeur se ressent vraiment bien, les couleurs toujours aussi vives sans pour autant piquer les yeux, le décor magnifique, aussi, ils regretteront peut-être les panneaux publicitaires imbriqués un peu partout. Ils pourront aussi écouter la bande de son très correcte ; on passe sans problème d'une forêt à une plage par l'intermédiaire du Château de Bowser et de la Route arc-en-ciel, tout est très bien maîtrisé. Les bruitages aussi se feront remarquer que ce soit des personnages, qui crient de joie ou de colère, qui mettent très bien dans l'ambiance, ou encore les bruits d'alarme des Bill Ball, étoile, etc qui ne cassent plus du tout les oreilles, contrairement à ce que l'on avait dans l'opus Wii. La maniabilité est aussi très bien réalisée, tout est très minutieux, très intuitif, et surtout avec une très fine précision, on a bien sûr un critère Maniabilité pour les karts mais j'y reviendrai.
Et dire que nos enfants (si notre vie sociale nous permet d'en avoir) trouveront ça moche et horrible à jouer, qu'ils aillent se faire voir. ^^
Mais je vous le dit tout de suite, à part remarquer tout ça et débloquer son mii, les joueurs confirmés auront perdu leur temps.
L'avantage du 50cc, c'est que les joueurs peuvent sans problème utiliser le gyroscope, tout en ayant une chance de gagner.
Mais Monsieur, c'est quoi le gyroscope ?
Le gyroscope est un mode de conduite spéciale, où l'on voit le personnage à la première personne et où l'on fait tourner notre personnage en même temps que l'on fait tourner notre 3DS. Ce qui en fait plutôt un gadget car on ne voit strictement rien derrière nous (et devant par la même occasion). Cependant, quand je vois le nombre de joueurs qui font les mêmes mouvements que leur perso alors qu'ils jouent à NSMB2, c'est cool d'y avoir pensé. La prochaine fois, on veut la même chose mais à la 3ème personne !


Mario, à la première personne du singulier.


Maintenant, le 100cc, l'un des plus beau exemple du mode-que-t'essaies-de-faire-en-entier-mais-que-ça-t'aura-servi-à-rien puisque tout est toujours aussi lent et qu'en plus, on ne débloque strictement rien du tout.
Risquons nous d'attaquer le 150cc ? Et bien les couillons qui ne l'auraient pas risqué rateront quelques chose puisque c'est là qu'on débloque tous les autres personnages.
En parlant de personnages, on a bien sûr les deux plombiers : le gros rouge et le grand vert, la blondasse, le goinfre vert, la grosse tortue, la p'tite tortue, le singe et Toad (pas trouvé de surnom accrocheur) mais on débloque ensuite des personnages très surprenants, on a bien sûr notre Mii dont j'ai parlé plus haut, mais aussi Larousse, le gros jaune, celle-qui-parle-aux-Luma, Métal Mario, Maskass, Lakitu, Wiggler, et Reine des abeilles (quoi, je reçois pas mes pièces pour trouver des surnoms).
Oui, Waluigi c'est fait bien remplacer par Reine des abeilles, comme quoi, tout est possible (dans MK8, je veux que Peach se fasse remplacer par Frère Marto ).
Et sinon, à part ça, on a le 150cc miroir, toujours aussi lent que le 150cc, mais avec le niveau inversé, comme si que l'on conduisait dans le reflet du circuit (d'où le nom miroir).
J'allais oublier les niveaux, ils sont pour la plupart très originaux (Piste musicale, Mont éboulis,...) mais certains le sont moins (Koopapolis, Égout piranha (je sais pas pourquoi je le digère pas celui-là),...). Tout comme dans les derniers Mario Kart, il y a quatre grands-prix composés de nouveaux niveaux, quatre autres composés des meilleurs des anciens Mario Kart, c'est donc avec plaisir que l'on se retrouve en compagnie du Bois Vermeil, du Mont glacé d'Harmonie, de la Route arc-en-ciel (j'vous dirai pas laquelle )...
Ce qui nous fait un total de 32 circuits, la moitié étant des inédits.
Aussi, petite nouveauté, certains niveaux sont tellement long qu'on ne le fait qu'une seule fois, on parlera donc de sections, et non de tours, c'est donc avec plaisir que l'on descend une montagne sans devoir y remonter, que l'on ne fait le tour des anneaux de Saturne qu'une fois,...

Mode VS

Là c'est très surprenant, puisque le mode VS n'existe tout simplement pas.
Ce qui est dommage je trouve pour les personnes qui veulent faire une ou deux courses en attendant le bus, ou alors pour celles qui veulent réaliser le grand défi des 32 courses.

Contre-la-montre

Comme son nom l'indique, ici, on tente d'établir le meilleur temps. Donc, pas d'adversaire "réels", juste des fantômes avec un parcours déjà programmé au centième de seconde. Pour se faire, on choisi de notre personnage, la combinaison de notre voiture, et on fait un parcours choisi armé de 3 champignons et de notre stratégie.
Mais... Monsieur, c'est quoi la combinaison des voitures ?
J'y viens.
Une grande nouveauté de ce jeu, c'est que, fini les karts déjà tout faits, place maintenant à l'assemblage des pièces détachées ! Certes, il n'y en a que 3 (corps, roues, deltaplane, ce dernier sera expliqué plus en détails dans quelques instants), mais cela offre une énorme possibilité de combinaisons. Qui sait, peut-être que, dans le 8ème opus, on aura la possibilité d'assembler, le volant, l'hélice,...
Rhô ! Mais tu va trop vite ! Je ne sais pas ce que c'est que l'hélice moi.
Patience, patience.
À l'instar des autres Mario Kart, où l'on ne pouvait se déplacer que sur la terre ferme, dans ce jeu, on peut aussi rouler sous l'eau, l'hélice s'active, et dans les airs, le deltaplane s'active. Mais ce n'est pas juste pour faire genre, car on sent vraiment la différence au niveau de la maniabilité entre les différents biotopes (ouais, j'ai appris ça en sciences, épatés hein ) ; dans l'eau, on s'alourdit, dans les airs on a le vent en pleine face.


Voilà le deltaplane déployé.


Maintenant c'est le tour de l'hélice.



Batailles

Ici, fini d'essayer d'arriver premier à la ligne d'arrivée. Dans ce mode, on balance des objets sur tout ce qui bouge pour gagner ! On y distingue deux jeux différents, qui ne sont pas regroupés dans le mode "Bataille", ils sont dans la même page que "Grand Prix" et "Contre-la-montre". Pour masquer la disparition du mode VS ? C'est une hypothèse.

Batailles de ballons

Comme pour les autres modes solo, on affronte 7 ordis. Pour les batailles, on choisi d'autres choses en plus :
— IA (ne me demandez pas ce que ça veut dire) : Facile, Normale ou Difficile ; en me basant sur le mode Grand Prix, je préfère prendre "Difficile".
— Arènes : Au choix, Aléatoire ou Dans l'ordre ; bof, j'aime bien le hasard donc va pour "Aléatoire".
— Objets : Tous, Carapaces, Bananes, Champignons, Bob-ombs ; j'y reviendrai plus tard ça.
— Équipes : Oui ou Non ; c'est à ce moment précis que je me rappelle du traumatisme des équipes j'ai eu à cause de MKWii, je choisi donc "NON". Mais pour ceux que ça intéresse, vous pouvez changer la composition de votre équipe en appuyant sur L et R.
On commence donc tout de suite, je tombe sur Arène bataille 2 (ancien circuit de la GBA revisité), ce qui n'est pas vraiment difficile puisqu'il n'y a que 6 circuits pour les batailles, dont 3 anciens. Pas énorme comparé à ce qu'on avait sur Wii.

Un objet attrapé = une cible touchée :


DANS TA FACE LUIGI !!!


Vous remarquerez donc de nouvelles choses. Des ballons au-dessus des personnages, Mario en a trois (le nombre de base), mais quand Luigi sera touché par la carapace rouge, il perdra son dernier et disparaîtra avant de réapparaître avec trois nouveaux ballons. Quand Luigi sera touché, il se passera d'autres choses ; Mario va gagner un point (les nombres en gros en haut à droite), il arrivera donc à 03, et Luigi en perdra un, pas parce qu'il sera touché, mais parce qu'il perdra sont seul ballon restant. Un circuit dure 2 minutes précisément, il y a un chrono sur l'écran du dessous.
Bien sûr, 3 ballons n'est pas le nombre maximum de ballons que l'on peut avoir : on peut en avoir plus à l'aide d'objets. Je ne vous en ai pas encore parlé, mais il n'est jamais trop tard !

Les objets :

On ne trouve pas tous les objets dans les batailles (comme la foudre,...), c'est dans les courses qu'on peut tous les trouver, on débloque les objets au hasard, avec une roulette en frappant des blocs un peu partout, bien sûr, plus on est en difficulté, plus on a de chance d'avoir un objet fort ; ce qui n'empêche pas d'avoir une carapace bleue en étant deuxième et d'avoir un bête champignon en étant dernier.
Les objets sont au nombre de 18 et se lancent chacun grâce à une pulsion sur le bouton B, pour certains, on peut choisir de les lancer en avant ou en arrière grâce au stick directionnel.
— La banane : l'indémodable banane fait bien sûr son retour sur cet opus (pas la mienne, celle qu'on mange ). C'est l'objet que l'on débloque le plus souvent. Appuyer sur B nous fera la lancer en avant ou en arrière et elle reste là où elle atterrit. Le premier qui aura la malchance de trébucher dessus (ça peut très bien être le lanceur) tournera sur lui-même et perdra un peu d'élan, pour les autres objets, celui qui se fait avoir fait un genre de petit salto et perd totalement son élan. On peut maintenir L enfoncé pour qu'elle reste derrière notre kart et nous protège d'un éventuel objet.
— Les trois bananes : à la place de n'avoir qu'une banane, on en a trois. La seule différence est que l'on n'a plus besoin de maintenir L enfoncé pour qu'elles restent près de nous, cela se fait automatiquement.
— La carapace verte : un objet fréquent, on peut la lancer en avant ou en arrière pour qu'elle aille dans cette même direction en espérant toucher quelqu'un (cela peut être le lanceur aussi). Elle se brise automatiquement après avoir été en contact avec un objet, un ennemi ou un adversaire. Aussi, elle se brise quand même après avoir été en contact plusieurs fois avec un mur (je ne me souviens plus du nombre exact mais il me semble que c'est 5 fois). Même chose que pour la banane, on peut maintenir L enfoncé pour qu'elle protège nos arrières.
— Les trois carapaces vertes : pareil que pour la carapace verte excepté qu'elles sont 3 et qu'elles tournent autour de nous pour protéger, il ne faut donc pas maintenir L enfoncé. Attention, même si les trois carapaces sont encore autour de vous, elles ne sont pas infaillibles et il est toujours envisageable que vous soyez touchés par un objet.
— La carapace rouge : le but est le même que la carapace verte, excepté que si vous la lancez en avant, elle devient à tête chercheuse. Contrairement à la carapace verte, il suffit qu'elle entre en contact avec un mur pour la première fois pour qu'elle se brise.
— Les trois carapaces rouges : c'est trois carapaces rouges mais qui tournent de la même façon que les trois carapaces vertes.
— Le champignon : en une simple pulsion sur le bouton L, votre personnage sprint un court instant. Il envoie valser les adversaires s'il entre en contact avec eux. Aussi, votre personnage draine un ballon à sa cible s'il l'atteint (en bataille de ballons) ou des pièces (dans ce cas, bataille de pièces mais j'y reviendrai). Il peut y avoir plusieurs victime pour un seul champignon. Beaucoup de passages secrets ou raccourcis nécessitent cet objet.
— Le triple champignon : Trois champignons réunis en un seul objets.
— Le champignon en or : Il équivaut au champignon rouge, à l'exception que l'on peut l'activer autant de fois que l'on veut durant un court instant. Attention cependant à ne pas casser votre bouton L. Vous me remercierez plus tard.
— Le Bloups : (pour ceux qui ne savent pas ce qu'est qu'un Bloups, voir trois images plus haut) le Bloups est en fait une méduse blanche, qui, lancée, asperge d'encre tous les adversaires se situant avant vous, contrairement à MKDS et MKWii (ceux d'encore avant, Jean Sérien puisque je suis jeune et donc que je n'y ai pas joué ), l'encre est vraiment contraignante et peut souvent vous faire perdre. Cependant, il suffit d'un sprint pour s'en débarrasser, mais si vous n'avez pas cette chance, pas d'inquiétude, elle s'enlève toute seule après un certain temps.
— Bob-omb : bombe explosant toute seule après un certain temps ou au premier contact, elle est maintenant dotée de deux pattes et se déplace un tout petit peu. Là aussi, il nous est possible de protéger nos arrières avec elle mais il ne vaut mieux pas, car sinon,... BOOM !
— L'étoile : on devient invincible un court instant et on devient aussi rapide qu'avec le champignon. Utile pour les sadiques puisque le moindre contact suffit à blesser un adversaire. Dans les batailles, on draine également un ballon, et dans les courses, les objets protégeant les arrières sont étalés sur le sol.
— Bill Ball : absent lors des batailles et réservé à ceux en grosse difficulté, on incarne un Bill Ball un court instant et on devient extrêmement plus rapide, plus qu'avec l'étoile. On ne "contrôle pas" le Bill Ball, il avance tout seul. Petite astuce pour l'éviter : il se trouve presque tout le temps au centre de la piste, si vous entendez donc le bruit de l'alarme vous prévenant qu'un Bill Ball arrive, décalez-vous à gauche ou à droite.
— La foudre : absente également des batailles, utilisée, tous les adversaires se situant avant vous se retrouveront rétrécis pendant quelques temps, sauf ceux en mode invincible grâce à l'étoile. Plus l'adversaire est dans les premiers, plus il restera rétréci longtemps. Bon à savoir : si vous êtes à votre taille normal et que vous voyez un personnage rétréci devant vous, vous pourrez l'écraser ; il sera donc aplati comme une crêpe et très lent. Les ennemis disparaissent aussi, mais pour réapparaître de plus belle !
— La carapace bleue : réservée aux courses, dès qu'elle est lancée, elle se précipite sur le premier et explose avec lui, il est toutefois possible de l'esquiver grâce à un champignon et un timing très précis. Aussi, contrairement aux autres MK, elle est dépourvue d'aile est se déplace donc à raz le sol, ce qui permet de se débarrasser de quelques autres adversaires en passant.

Et voilà ! C'est tout pour les objets !
Hey ! T'avais pas dis qu'il y avait 18 objets, moi je n'en compte que 15.
Il y a 15 objets... venant d'autres Mario Kart ! On a donc 3 objets inédits.
Mais tout d'abord, parce que vous l'avez bien mérité, une illustration :


On retrouve là tous les objets que j'ai cité précédemment, à l'exception des objets en trio.


Maintenant, les nouveaux objets :
— La fleur de feu : votre personnage a la possibilité de lancer des boules de feu sur tout ce qui bouge un court instant pour faire subir aux cibles un tête à queue (même effet que la banane). La stratégie consiste donc à marteler le bouton L.
— Le queue Tanuki : votre personnage est doté d'une (deuxième) queue un court instant qu'il peut faire tournoyer dans le but de toucher des adversaires et ennemis, mais il peut également faire déplacer des bananes et briser des carapaces. Attention, s'il se rate, la queue disparaît avant même le deadline. La stratégie consiste donc à marteler le bouton L.
— 7 (comme le nom de l'opus ! ^^) : ce n'est pas vraiment un nouvel objet en soi, mais c'est plutôt 7 objets très connus réunis en un seul, on a donc, la carapace rouge et verte, la banane, le champignon, le Bloups, le Bob-omb, et l'étoile. Ils tournent de la même façon que le font les trois carapaces vertes. Attention, un adversaire peut très bien foncer sur vous en vue d'utiliser un objet comme le champignon, au risque de se prendre la carapace en pleine face. Pour savoir quel objet sera utilisé, c'est en fait celui qui se trouve devant le personnage. La stratégie consiste donc donc à marteler le bouton L jusqu'à tomber sur l'étoile.

Vous l'aurez compris, pour savoir bien utiliser ces nouveaux objets, il faut savoir... marteler (m*rde, j'ai pas trouvé de blague. Les gars, c'est la fin, je le sens ).
Et parce qu'il vaut mieux une belle image plutôt qu'un long discours, voici les trois nouveaux objets !


Voici Mario utilisant la fleur de feu ! Comme vous pouvez le constater, il semble viser... le mur.


Peach doté de l'objet 7. Si vous n'en voyez que 6, c'est normal, le champignon est caché par son gros cul.


Koopa ayant la queue Tanuki, comme vous pourrez le constater, on dirait plus un sticker attaché à lui avec du scotch.


Mais qui dit nouvelles naissances dit aussi enterrements ; on pourrait remarquer la mort du faux bloc, du nuage zap, du bloc POW et du champignon géant

Note : j'ai distingué "ennemis" et "adversaires", en fait, les ennemis sont les personnages sur la pistes en tant qu'obstacle (comme les Goombas, les Cheep-cheeps) et les adversaires, ceux qui ont en leur possession un kart.

Maintenant, revenons au menu des options, il y avait comme possibilité "Objets" avec comme choix de sélection "Tous, Carapaces, Bananes, Champignons, Bob-ombs", et bien en fait, maintenant, on peut personnaliser nos parties. On a le choix, si on veut foncer sur tout ce qui bouge, éviter les carapaces, faire exploser tout le monde, slalomer ou tout simplement faire une partie normale. Bien sûr, si vous sélectionnez par exemple "Bananes", vous aurez toutes les sortes de bananes. Aussi, l'objet 7 ne vous fera plus avoir 7 objets distincts mais plutôt 7 bananes, une idée très bien pensée.

Batailles de pièces

Les batailles de pièces sont similaires aux batailles de ballons, mais avec quand même pas mal de différences.
Première chose déjà, à la place d'essayer d'éclater le plus de ballons possible, on essaie de collecter le plus de pièces possibles pendant 2 minutes.
Je sais, je n'y ai pas encore parlé. Mais quoi de mieux que Bataille de pièces pour en parler !
Mais avant toute chose, le fonctionnement de ce mode.


Vous pouvez remarquer cette chose ronde et brillante qu'on appelle "pièce".


Une fois que vous aurez attrapé cette pièce, votre compteur de pièces (en haut à droite) sera à 03, il y a des pièces dans le niveau dès le début et il en apparait de nouvelles environ après un peu moins d'une minute. À la fin du temps, c'est celui qui a le plus de pièces qui gagne, simple non ? Mais voilà, ce n'est pas parce que vous avez l'âme d'un chasseur de pièces que vous gagnerez forcément la partie. Il faut également savoir esquiver les objets et avoir une précision très fine (enfin "très fine", hum hum ; c'est limite si les ordis font exprès de foncer sur nous). Car les objets ont une importance capitale pour gagner ces jeux : à chaque fois que quelqu'un est touché par un objet, il perd la moitié de ses pièces, arrondie à l'unité supérieure (donc, si vous avez 5 pièces, vous en perdrez 3). Mais elles ne sont pas irrécupérables, elles s'éparpillent autour du personnage qui a reçu les dégâts. Mais les adversaires peuvent très bien les prendre.

Les pièces

Les pièces, elles sont présentes partout sauf à bataille de ballons. Pour ce qui est de batailles de pièces, on peut en avoir autant que l'on veut (c'est le but en même temps). Mais pour contre-la-montre et grands prix, c'est 10 maximum. Un point commun entre ces deux derniers modes et batailles de pièces, c'est que, quand on se fait toucher, on perd des pièces, à une nuance près : dans bataille de pièces, comme je l'ai dis plus haut, on perd la moitié de notre trésor, arrondi à l'unité supérieure. Tandis que pour les courses, on n'en perd que deux.
Les pièces apportent deux choses : la première, c'est que, on est un peu plus rapide par pièce accumulée. La seconde, c'est que l'on peut débloquer de nouvelles pièces détachées, vous vous en souvenez ? J'ai parlé du corps, des roues, et du deltaplane, et ben on n'a pas tout tout de suite, non, il faut en fait accumuler le plus de pièces que possible pour tous les débloquer. Les éléments, on les débloque au hasard (à l'exception des éléments en or qui se débloque en dernier). Cependant, à la fin, le nombre de pièces est un peu trop grand puisque le dernier élément de personnalisation se débloquera à 20.000 pièces ! C'est un petit peu trop pour moi, même si (et heureusement) le total des pièces et le total de tous les modes.

Voilà ! Maintenant vous connaissez TOUT sur Mario Kart 7. Bonne fin de journ... ah,.. on m'annonce à l'oreille que je n'ai parlé que du mode solo, et bien il nous reste encore 3 autres modes à tester !

Multijoueur local



Dans ce mode, vous l'aurez peut-être compris, on affronte des "vrais gens" à côté de nous, même si vous avez un frère radin qui ne veut pas s'acheter le jeu pour que son frère puisse rédiger la partie "Multijoueur local" de son test. L'inconvénient si on affronte quelqu'un n'ayant pas ce jeu, c'est qu'il n'entendra qu'une musique en boucle et qu'il sera obligé de prendre Maskass comme personnage, il y a juste un petit problème, c'est que...



...Maskass est déjà un personnage qu'un joueur possédant le jeu peut prendre ; à ne pas confondre donc le rouge avec un Maskass d'une autre couleur.
Sinon, on pourrait apprécier que tous les circuits soient disponibles, contrairement à avant où seul les plus basiques pouvaient être joués avec quelqu'un n'ayant pas le jeu. Mais ça, c'était avant.
Sinon, les parties (que ce soit batailles ou courses) se déroulent de la même manière, à l'exception qu'il y a quelqu'un que vous connaissez que vous devez battre, ce qui en fait un défi supplémentaire donc.
Et si , comme moi, vous n'avez pas de vie sociale, il serait peut-être temps d'attaquer le Multijoueur en ligne, et sa version 1.1.

Multijoueur en ligne



Là, plusieurs options s'offrent à nous :
— Mondial
— Amis/Adversaires
— Communautés
On va donc tout détailler :

Mondial

L'option de base, en cliquant dessus et en attendant des adversaires, vous devrez voir apparaître un truc similaire à ça :


Truc similaire à ce que vous devez voir apparaître.


Comme vous pouvez le voir, des adversaires se dévoilent. Dans le mode Wi-fi, il peut y avoir moins de 7 adversaires, cela dépend du nombre de joueurs disponibles. Après avoir trouvé vos adversaires, vous serez mis en attente quelques temps, mais ce n'est pas bien méchant. Et, au cas où, ils ont quand même prévu un truc assez sympa, c'est que l'on peut assister à une partie en direct. On entre dans la peau de quelqu'un au pif et on le regarde jouer. Ce mode aurait peut-être aussi comme but de nous faire marrer puisque je tombe presque toujours sur des gars qui jouent comme des pieds. C'est une hypothèse à approfondir.
On commence donc la partie après cette courte attente, et c'est la que je remarque que je ne suis pas du tout d'accord avec ce que disent les autres tests de ce jeu, ils disent tous environ ça :
"Concernant la Wi-fi en ligne, tout est parfait, aucun bug, aucun lag. Tout est très fluide, que ce soit notre voisin d'en face ou un Japonais que l'on affronte."
Sauf que, il faut bien un rabat-joie dans le tas, alors je me dévoue.
Bon, c'est vrai qu'il y a eu une réelle progression depuis ce qu'on avait dans MKDS : tout est quand même assez fluide, presque comme si on était en mode solo, mais cela n'empêche pas le mode de contenir de nombreux bugs.
À commencer par les "téléportations", elles sont quand même relativement rares mais j'en ai déjà aperçu quelques-unes. On a aussi les personnages "bourrés" comme je les appelle, ceux-là, ils se déplacent dans tous les sens à une vitesse fulgurante (c'est peut-être dû aussi à un bug de la wi-fi en elle-même. Mais dans le doute, je le dis quand même). On a la même chose, mais avec les carapaces rouges, j'en ai déjà eu une qui tournait autour de moi comme si elle était mienne au moins 5 fois jusqu'à m'avoir. Il y a aussi les "carapaces rouges-éclair" ; celles-là, le lanceur les lance, sauf que ça je ne les vois pas, et au moment où elles m'ont touché, je le remarque seulement. Ces bugs-là, sont quand assez inhabituels, mais il y en a un, un très fréquent, si on ne devait reprocher qu'un seul bug du mode en ligne, ce serait celui-ci. Je parle du bug concernant les blocs ? : un adversaire attrape un bloc ?, sauf que, en fait, ce même bloc est toujours présent à l'écran du haut. Je sais qu'il l'a bel et bien pris puisque, à l'écran du bas, je vois qu'il est en train d'obtenir un objet. Certes, vous me direz : "Mais c'est un bug en notre faveur ça, c'est pas plus mal en fin de compte".
J'approuve, mais une connection wi-fi doit quand même contenir le moins de bug possible.

Sur ce, on peut commencer à affronter des inconnus !
Alors, après la première course finie, on remarquera des PCs (Points courses), celles-ci étant, à la base, à 1000 mais peuvent monter haut, très haut, mais très bas aussi.
Et pour éviter que les PCs montent très bas (ou "descendent très haut"), il faut redoubler de stratégie, car les inconnus, ils sont très forts. Et c'est pour cela qu'on peut aborder la partie sur les caractéristiques des pièces détachées, il existe en effet plusieurs critères :
— La vitesse : ben la vitesse, c'est la vitesse ; plus on une vitesse élevée, plus on va vite.
— L'accélération : quand on se fait toucher par un objet, on perd tout notre élan ; c'est l'accélération qui va nous permettre de retrouver une bonne vitesse plus rapidement.
— Le poids : plus on a un poids élevé, plus on est lourd, certes, mais plus les adversaires valsent loin quand on est lourd. Cela fonctionne aussi dans le sens inverse : plus on est léger, et plus on valse loin quand on se fait pousser.
Morale de l'histoire : n'essayer jamais de pousser Bowser quand vous êtes Koopa.
— La maniabilité : plus elle est haute, plus les mouvements sont précis et il est plus facile de... manier.
Le hors-piste : plus il est élevé, et plus la vitesse en hors-piste est proche de la vitesse normale.

Amis/Adversaires

Quand on y clique, on peut remarquer dans l'écran tous nos amis en colonne, et dans l'écran du haut le nombre de victoires et de défaites qu'on a eu avec cet ami, en dessous des amis se trouvent les adversaires récents. Le but ? C'est que, en bas à droite de l'écran du bas, il y a l'option "Rejoindre" si cet ami est en ligne et disponible.
J'en profite pour me faire un petit peu de pub pour vous dire que mon Code Ami, c'est : 2793-0911-6832.

Communautés

Différent du mode Mondial et très original, ici, il y a plein de communautés où vous pouvez jouer avec vos propres règles ; courses ou batailles ? quels objets utiliser ? etc.
Le système des points est différent du mode mondial ; là où on commençait avec 1000 points et où il était possible d'en perdre, ici, on commence avec 0 point mais il n'est pas possible de les voir baisser (bien sûr, les points des communautés ne s'additionnent pas). Un podium des 3 personnes ayant accumulé le plus de point est visible à la page d'accueil de la communauté, les têtes des 4 suivants sont également visibles.
Mais ne vous inquiétez pas si vous ne connaissez pas de code car les plus populaires vous sont proposées. Chaque communauté a son propre nom, une petite description, mais surtout, son code unique.
J'en profite (encore) pour vous dire le code de la communauté MarioUniversalis ; il s'agit de : 03-7237-3681-7352.

Chaîne Mario Kart

Il s'agit là d'un petit bonus pour le mode contre-la-montre, en effet, plutôt que d'affronter des ordis, on affronte les fantômes d'autres gens rencontrés via SpotPass et StreetPass. Ceux-ci sont également plus coriaces, il faudra donc redoubler de stratégie ; c'est d'ailleurs pourquoi il y a des figures spéciales :

Le dérapage

Si vous avez suffisamment d'élan, vous pouvez déraper en appuyant sur R + une direction du stick directionnel, ce qui permet de mieux prendre les virages secs. Aussi, deuxième avantage, si vous voyez des braises bleues, vous sprinterai un peu, et s'il devient rouge, vous sprinterai un peu... plus ! ^^
Aussi, si vous appuyez sur R sans toucher le stick, vous sautillez.


Maskass nous montre son dérapage.

Les figures acrobatiques

Lors de vos sauts, vous aurez la possibilité de faire des acrobaties, elles procurent à un léger boost au niveau de la vitesse.


Peach en pleine figure acrobatique.


On peux également voir, à l'écran d'accueil de ce mode, notre Mii, qui renferme des informations précieuses : le nombre de PC, de victoires, de défaites, de pièces, et de rencontres StreetPass.



Principe8/10On le sait tous, les courses ça plait aux gens, y compris à moi. Le fait d'avoir réintégré les pièces est une bonne idée, malgré l'excès du nombre élevé pour les karts en or. On se demande un peu où ils ont trouvés le deltaplane mais le résultat est tout de même plaisant.
Maniabilité9/10La maniabilité est parfaite... à la troisième personne. Car le gyroscope n'est pas assez bien utilisé. Les passages dans l'eau est dans les airs se ressentent au niveau de la maniabilité.
Graphismes10/10Les graphismes sont sublimes, on voit vraiment bien la profondeur. Des couleurs tout à fait vives sans piquer les yeux. Pour résumer : Mario.
Bande de son8/10On regrettera le nombre trop important de remix ; plus de musiques inédites auraient été la bienvenue. Cependant, le résultat est quand même agréable à l'oreille.
Durée de vie9/10Le mode solo est vite fini sans problème. Mais le mode Wi-fi lui donne une vie presque infinie. Il devient cependant très lassant au fil du temps.
Mode Wi-fi7/10Il y a une nette amélioration depuis Mario Kart DS, je rencontre quand même beaucoup trop de bugs. (petite précision : 7/10, c'est une mauvaise cote pour moi ^^)
Ce qui nous donne une moyenne de......17/20 arrondi à 9/10 pour la note !!!Un jeu très convivial, accessible à toute la famille, le mode multi compète parfaitement le mode solo? À acheter absolument si vous posséder une 3DS ! (acheter la 3DS juste pour ce jeu n'est pas un achat injustifié ^^)




Conclusion : Oui. On peut bel est bien dire qu'il y a 7 fois plus d'amusement.
Aucun commentaire...

Mario ? Qu'est-ce tu fais ici ? On a pas encore lancé notre attaque !
Bowser, Super Paper Mario